4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 08:50

 

 

Département 09 - ARIÈGE

 

 

 

 

Question : Que vais je visiter ?..... Mystère

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Montaillou est située à 35km au Sud-Est de Foix (voir son château), à 35km au Sud-Ouest de Quillan (voir son château) et à 10km au Nord-Nord-Est d'Ax les Thermes.

 

  Coordonnées du château :

42° 47' 11" N 01° 53' 37" E
 42.786420°  1.893641°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Il est une fois.....

....... dans le Comté de Foix, un chevalier ma foi qui n'avait point mal au foie malgré les succulentes auberges testées durant sa croisade.

* Ce jour, la croisade castrale de ce Dauphinois fabuleux (évidemment 🤣) est sur les pas de la croisade des Albigeois.

* Ayant lu l'oeuvre sur Montaillou d'Emmanuel Le Roy Ladurie, cet être parfait va tenter de comprendre si le Catharisme est toujours vivant.

* Un panneau m'informe que la "double langue" est encore écrite. Voici un premier indice.

 

 

C'est le gris qui va me donner le soleil

Le gris est le bonheur !

* En cette grise journée, le gris de la pierre me donne le plaisir dans les yeux.

* Je pressens que les fentes de cette ruine furent pour la défense. J'avance pour vérifier ma supputation.

* Soudain, entre deux arbres, un rocher semble me barrer le passage.

* Oups... Fossé cela est.

* Tel un parfait Dauphinois grimpeur, je tente l'ascension à la force de mes bras si musclés. 💪

- En réalité, le fossé n'ayant pas été entretenu durant des siècles, la hauteur est faible.

Vous ai je déjà dit que j'adore faire croire qu'exploit je réalise ? 🤣

* Ho hisse...... je suis presque au sommet.

* Je me retourne pour voir l'immense ascension réalisée. 🤥

 

 

Un fantôme de 7 siècles !

 

 

La plateforme

* Même si la surface est vide de construction, elle est impressionnante : 100 mètres de long pour 40 mètres de large.

* Imaginez ce plateau avec des communs et un rempart.

* Il est vrai que j'affabule un peu car je ne vois pas de fondation ni de trace de mur au sol.

 

 

Trous carrés et fentes verticales sont les traces du passé

Le donjon

* Dans l'angle Ouest, apparaît un haut vestige.

* Il mesure environ 10 mètres par 12 mètres.

* La hauteur actuelle avoisine les 13 mètres. Sachant qu'il manque au moins la plateforme défensive avec crénelage, imaginez la hauteur de cette construction il y a 7 siècles.

* Ce fut "évidemment" (heu, est ce si évident ?) le donjon. Ses dimensions le rendent habitable.

* Même si la ruine a été consolidée gommant partiellement certaines indications du passé, il est encore possible de voir la qualité du parement d'angle, prouvant que ce site ne fut point une simple "tour de guet".

* Par contre les pierres pauvrement équarries des murs me questionnent :

Sont ce des réparations rapides ?

* En découvrant les nombreuses fentes verticales, je ne doute point de la fonction défensive de cette tour.

 

 

 

L'intérieur :

Contourner, c'est tourner en... heu....

* Presque religieusement (pourtant point église fortifiée cette construction est) je contourne la paroi pour entrer dans le donjon.

* Hooooo !

* Ne me dites pas qu'il n'y a rien à voir, je serais très déçu.

 

 

Voyez vous l'esprit des temps ?

Le vide est... heu... rempli de détails

* Dans les murs, il y a des fentes verticales.

- Celles du bas ressemblent à des ouvertures défensives du 16ème siècle (je subodore).

- Celles du niveau supérieur sont des archères avec ébrasement (voir vocabulaire) intérieur.

* Sur la hauteur, je remarque les retraits du mur marquant 3 niveaux.

 

 

Que faire maintenant ?

* Pensant avoir tout vu et tout compris (même si je ne vous ai pas tout montré) je pose mon séant musclé de Dauphinois Parfait (être un Parfait en terre Cathare est logique) sur un moelleux rocher.

* Puis j'admire le paysage vallonnée.

* Je vous autorise à quitter 👋 le site castral sans moi. Si vous vous êtes égarés, je vous donne le plan anti-perdition. 😀

 

 

Le diaporama du château est visible ici - clic

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'une "maison forte" composée d'une tour avec rempart (c'est ce que supposent plusieurs archéologues).

* En 1209, début de la croisade des Albigeois.

* En ce début de 13ème siècle, Bernard d'Ailion, seigneur de Montaillou, fait allégeance à Simon de Montfort, chef des croisés.

* En 1236, le château est cité dans un texte de mariage entre Bernard d'Alion, seigneur de Donezanet  et propriétaire de Montaillou, et Esclarmonde de Foix (nommée parfois dans les textes Esclarmonde d'Alion), fille "illégitime" de Raymond-Roger de Foix, Comte (voir titre de noblesse) de Foix.

* En 1240, Raymond II Trencavel organise la révolte contre le roi de France et l'occupation de "ses" terres. il est possible que Bernard d'Alion participe (à sa manière ?) à la révolte.

* Vers 1255, après la reddition de Montségur (voir ce château), Queribus puis Niort, Montaillou fait partie des dernières places fortes cathares à tomber

* En 1258, Bernard d'Alion est condamné pour hérésie puis brûlé vif à Perpignan. Le château est (probablement) démoli (je n'ai pas le détail des destructions).

* En 1271 (?), le château est reconstruit (ou rendu habitable).

* En 1272, le château est listé comme une des "forteresses" assurant la défense de la frontière du Comté de Foix face à l'Aragon.

* En 1415, à cause des menaces d'attaque durant la Guerre de Cent Ans, le château est approvisionné en armement : Construction d'une échauguette et stockage de bois pour un hourdage (voir vocabulaire).

* En 1638 (?), le château n'étant plus proche de la Frontière, le roi de France Louis XIII (voir liste) ordonne le démantèlement du site devenu inutile et surtout pouvant servir de refuge aux "Espagnols" en cas d'attaque.

* Vers 1940, des fouilles sont réalisées dans le donjon. Des ardoises du toit sont récupérées.

* En 1970, une longue campagne de fouilles est réalisée. Des objets de vie (dés de jeu en os, boucles de ceinture, pièces de monnaie des Comtes de Barcelone, des Rois d'Aragon et des rois de France, décors armoirés) ainsi que des objets de défense (pointes de flèches, balles de plomb) sont retrouvés.

* En 1984, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que la ruine ait été consolidée, il est important d'être prudents.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Que voila de jolis mamelons

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 09 Vers Menu châteaux de l'Ariège
Partager cet article

commentaires

P
M alin Chevalier qui, avec les mots,<br /> O se jouer : Parfait est-il ! Très beau,<br /> N ous le savons, est déjà !* Oh, la, la !<br /> T ombée en pâmoison, sûr, me voilà !…<br /> A ussitôt, je me reprends : eh bien, oui, <br /> I l ne faut mie exagérer, nenni !<br /> L e Chevalier est merveille, d’accord !<br /> L es ruines… euh… disons… le sont plus encore !!!<br /> O n est « happé » par ces vieux murs, surtout,<br /> U n donjon, bien qu’il n’en reste beaucoup.<br /> <br /> A vec ce peu, imagination est<br /> R avie ! On voit, lors, comment il était :<br /> I mpressionnant par hauteur, épaisseur <br /> E vidente des parois, et, bonheur, <br /> G rand nombre d’archères pour sûreté.<br /> E ntouré fut le site d’un fossé.<br /> <br /> N oté j’ai la large superficie, <br /> O uverte, mais antan fut un abri<br /> T rès protégé pour les populations**<br /> A vec rempart, prime dissuasion.<br /> <br /> B elle page d’Histoire, ici, est lue<br /> E ntre historique et vestiges « perdus ».<br /> N eurones médiévaux sont moult heureux !<br /> E tes, du coup, Chevalier valeureux !<br /> <br /> * voir vos articles en général… dans lesquels vous nous vantez votre beauté, puissance, intelligence, agilité, grâce etc, etc… !<br /> ** j'ai relu les notes que j’avais prises en lisant le livre d’E. Leroy Ladurie (« Montaillou, village occitan ») : le village n’était mie fortifié, mais la population pouvait compter sur la forteresse et son espace entouré d’un rempart pour être à l’abri.
Répondre
L
* Que lis je ?!<br /> * J'ose me vanter.... moi.... Le merveilleux Chevalier !<br /> * Que nenni.<br /> * Un Vrai Chevalier (tel que je suis) ne se vante jamais........ il ne dit et n'écrit que..... vérité ! ! ! ! !<br /> * Hihihihi