18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 07:55

 

 

Département 48 - LOZÈRE

 

 

 

Voyez vous cette merveille qui n'attend que ma venue ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Altier est située à 50km au Nord-Ouest d'Alès, à 45km à l'Ouest de Vallon Pont d'Arc à 30km Est-Sud-Est de Mende (voir sa tour fortifiée) et à 25km au Nord-Est de Florac (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

44° 28' 44" N 03° 51' 56" E
 44.478984°  3.865552°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Que c'est agréable d'errer !

* Après avoir visité le château du Champ à l'entrée de la commune d'Altier, mon destrier avance tranquillement en direction de Villefort à l'Est.

* Au confluent de la rivière nommée l'Altier et du petit ruisseau de Rouvière, mon palefroi stoppe.

Pourquoi me laisse-t-il sur le pont ?

 

 

Pour comprendre cette ruine, il faut de la patience

Pourquoi ?..... Parce que !

* Là bas, il y a une imposante ruine aux pans de murs éparses.

* J'ai envie de courir vers elle mais.....

* Avant de visiter une ruine, il est important :

A - De comprendre la raison de son emplacement.

B - De regarder son architecture de loin, car souvent, proche des parois, les raisons s'estompent au profit des détails.

* Donc pour A :

- La plateforme est isolée sur 3 cotés grâce à deux vallées creusées par les anciens torrents (moins impétueux en notre siècle).

- La surveillance de l'ancienne route (au fond et non à gauche c'est à dire la récente belle départementale goudronnée) permettait de contrôler le passage et peut être de faire payer.

 

 

Pour B :

* Sur les pentes, des maisons s'agrippent. La couleur de leurs pierres ressemble à celle du château.

* Un peu au dessus, de hauts murs apparaissent. Les pierres sont pauvrement taillées et peu jointives.

Sont ce les vestiges du rempart ?

Ou des murs de terrasse ?

* Le site semble être divisé en deux, séparé par un fossé.

* A gauche, un vestige d'une tour posée sur le rocher. Le mur semble épais, mais je suis dubitatif sur la résistance des pierres peu jointives.

* A droite, une plateforme plus longue avec un vestige de tour ressemblant à la précédente.

 

 

 

Voyez vous toutes ses constructions ?

L'intérieur :

Un surprenant Graal !

* Pour découvrir la ruine, il faut emprunter un large sentier en pente menant vers le village.

* Puis les maisons laissent place au rocher.

* Devant moi, la tour. Elle semble barrer le passage.

* Avec précaution je la contourne pour constater.... qu'il ne lui reste qu'un pan de mur en équerre : Aucune trace de système défensif.

Surprenante surprise ! surprise

 

 

Des murs qui murmurent

* Sur la gauche, un pan de mur troué.

Était ce pour regarder les assaillants ? cool

* La réponse est négative. Le temps (et les hommes) ont fait leur travail de destruction. De plus, ce mur arasé ne montre aucun système de défense.

* Le vestige du mur suivant est beaucoup plus impressionnant par son épaisseur. Je pressens que ce fut une tour défensive coté Nord.

 

 

La vue : Trésor d'une ruine

* Derrière ce rempart , je vois (ou plutôt je devine) l'ancienne route médiévale au Nord-Ouest.

* Au Sud-ouest le panorama est magique.

 

 

Le diaporama du château est ici - clic

 

 

 

Histoire du château :

* A partir du 11ème siècle (à vérifier), le château du Grand Altier est possession de plusieurs familles dont :

- Les puissants seigneurs de Randon,

- Quelques membres de la branche cadette de la famille d’Altier.

* Au début du 13ème siècle (?), naissance d'Azalaïs d'Altier qui deviendra une grande trobairitz.

* En 1249, la famille Randon possède la seigneurie.

* En 1277, la dernière descendante de la famille Randon épouse Armand, Vicomte (voir titre de noblesse) de Polignac. Elle apporte en dot plusieurs seigneuries dont Le Grand Altier.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château est détruit.

* A partir de la fin du 16ème siècle (?), le château ayant perdu son rôle stratégique n'est plus habité ni reconstruit. Ses pierres servent à la construction ou l'agrandissement des maisons.

* En 1668, la seigneurie est vendue par le Vicomte de Polignac à la famille Borne d'Altier.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et l'intérieur du site castral est libre et gratuite. Bien que la ruine ait été consolidée et sécurisée, soyez très prudents proche des vieux murs. Avec les à-pics, il est nécessaire d'être très attentif avec des enfants. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser existe.

 

 

Au loin je vois... la statut de la Liberté !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 48 Vers Menu châteaux de la Lozère
Partager cet article