8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 09:45

 

 

Département 49 - MAINE et LOIRE

 

 

 

Une incroyable forteresse médiévale

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Champtoceaux est située sur la rive gauche de la Loire, à 25km au Nord-Est de Nantes, 8km au Sud-Ouest d'Ancenis, en face de la ville de Oudon.

 

  Coordonnées de la forteresse :

47° 20′ 16″ N 01° 15′ 56″ W
 47.337778°  -1.265556°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité au bord de la Loire le moulin fortifié, je grimpe lentement le sentier en direction du bourg et surtout de sa forteresse médiévale.

Sera-t-elle aussi belle et puissante que sur le croquis ?

 

 

Les premières traces

* Comme souvent avec les ruines médiévales, la végétation de notre siècle est le nouvel assaillant des courtines.

* Les murs sont si abîmés qu'il est difficile d'en tirer des conclusions sérieuses sur son architecture.

* Les pierres sont pauvrement taillées et leur dimensions bien petites.

* Cela ne correspond pas à mon imaginaire d'une puissante forteresse.

* Le plus surprenant est  que je ne vois aucune tour de défense.

* Le temps et les hommes n'ont eu aucune pitié pour cette forteresse.

 

 

Est ce une tour de défense ? 

La porte d'entrée

* Au sommet de la colline, je vois enfin une construction défensive.

* Je suis étonné par ses dimensions pour une tour de rempart.

* La ronde construction possède :

- Un chemin de ronde en partie supérieure,

- Des mâchicoulis (voir vocabulaire),

- Quelques fentes de tir en partie basse.

* Cette construction parait trop "neuve", trop refaite pour en tirer un véritable enseignement sur son origine.

 

 

La porte d'entrée 

* En continuant ma recherche d'indices, je comprends mon erreur.

* La ronde construction n'est pas une simple tour défensive du rempart extérieur, c'est une des deux tours de la porte d'entrée.

* Avec ses fenêtres créées récemment, elle parait moins terrifiante.

* La surprise vient de la deuxième tour.

* Il est curieux qu'elle ne soit pas identique à sa "jumelle".

* Ma déduction de la tour coté droit "refaite" se confirme.

* Au centre, au dessus de la porte, les faux mâchicoulis, la caricature d'un crénelage, des merlons abusivement fendus ne sont que l'image moderne, idéalisée et reconstruite de l'ancienne fortification.

* Sa destruction au 15ème siècle n'a laissé que l'emplacement et le souvenir de la plus "grande" forteresse médiévale.

 

 

L'intérieur :

Vais je entrer ?

* La propriété est privée et non visitable.

* Tel un voleur (ou un ange) je saute au dessus du rempart pour récupérer quelques images.

* Au loin, noyé dans la végétation, une ruine se cache.

* Grâce à mon œil d'aigle, je perçois les vestiges d'un bâtiment avec des parements d'angle bien appareillés.

* De cet échec, je me console en regardant le plan de la forteresse à son apogée.

 

 

Plan de la forteresse avant sa destruction

Le plan

1 - Prieuré Saint Jean,

2 - La cohue (les halles),

3 - Motte,

4 - Église Sainte Madeleine,

5 - Tertre des tombeaux,

6 - Bayle,

7 - Pont-levis,

8 - Tour Gloriette,

9 - Chapelle castrale Saint Pierre,

10 - Logis seigneurial,

11 - Tour du Diable,

12 - Puits,

13 - Péage fluvial et moulin fortifié,

14 - La Loire.

 

 

Le diaporama de la forteresse est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la forteresse :

* Vers 560, le Duc (voir titre de noblesse) Austrapius (à lire dans google-book) est sacré évêque à Châteauceaux (ancien nom de Champtoceaux). Le bourg devient le siège d'un évêché détaché du diocèse de Poitiers.

* En 768, pour les fêtes de Pâques, le Roi de France Pépin le Bref (voir liste) et sa femme Bertrade débarquent au port de Champoceaux sur la Loire. Ils reçoivent les ambassadeurs d'Almanzor.

* En 925, Alain Barbetorte se marie avec Roscille d’Anjou, fille de Foulque Ier Comte d’Anjou. Cet évènement, bien loin de Champtoceaux, aura une conséquence 17 ans plus tard.

* En 942, Champtoceaux passe du Poitou au Duché de Bretagne géré par le Duc Alain Barbetorte.

* En 948, après le décès de sa femme Roscille d’Anjou, Alain Barbetorte épouse Roscille de Blois.

* En 952, le Duc de Bretagne décède.

* Vers 953, sa veuve se remarie avec le Comte d'Anjou. Champtoceaux devient l'enjeu de rivalités politiques.

* En 988, Foulques Nerra, Comte d'Anjou, autorise la construction d'une forteresse à Châteauceaux. Il rétablit le péage proche du moulin fortifié (voir cet article).

* En 1367, après 24 ans de guerre pour la succession de la Bretagne, Champtoceaux est échangé contre Loudun. La forteresse devient Bretonne.

* Vers 1380 (?), le Duc d'Anjou récupère Champtoceaux en échange d'une rente versée à Jeanne de Penthièvre, Duchesse de Bretagne.

* Au 15ème siècle, certains écrits affirment que la forteresse de Champtoceaux est la plus importante de France.

* En 1420, Marguerite de Clisson dame de Châteauceaux (veuve de Jean de Penthièvre) attire le Duc Jean V de Montfort dans un guet-apens. Il est capturé et enfermé dans le donjon du château.

* Toujours en 1420, les Anglais, alliés aux Bretons, attaquent la forteresse. Après sa libération, le Duc Jean V de Montfort ordonne d'araser la forteresse avec interdiction de la rebâtir. Les habitants de la cité quittent la cikté fortifiée et reconstruisent un nouveau bourg à l'extérieur.

* En 1985, l'association "Les Amis du Vieux Châteauceaux" (ancien nom de Champtoceaux) est créée (voir leur site).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la forteresse est libre et gratuite. La cité est fermée au public car située dans une propriété privée.

 

 

2 puissantes tours protégeant la porte de la forteresse

 

      Vers Menu châteaux du Maine et Loire
Partager cet article