Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 06:04

 

 

 

Département 30 - GARD

 

 

 

La magnifique ruine attend le beau Chevalier Dauphinois

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Fressac est située à 45km au Nord de Montpellier, à 20km au Sud-Ouest d'Alès et à 12km au Nord-Ouest de Quissac.

 

     Coordonnées du château :

43° 59' 33" N 03° 55' 02" E
 43.9924789°  3.91741321°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Elle est là haut

* A moins d'un kilomètre au Sud-Ouest du bourg, sur une colline verdoyante apparaît une construction assise sur le rocher.

* Cette beauté intouchable (pour le moment) est le château de Fressac.

* Comme toutes les damoiselles, la belle a besoin d'être conquise pour se laisser pénétrer.

* C'est donc un chevalier en tenue de conquête (lavé sous les bras et rasé) qui aborde la vieille ruine.

 

 

 

Un enchevêtrement de remparts aux formes anguleuses

Les préliminaires

* Ses premiers atours sont vraiment minimaux.

* La belle ne me montre que des petits pans de murs avec quelques archères droites.

* En regardant mieux ses ouvertures, je crois voir des fentes de tir pour armes à feu.

 

 

 

Elle est grosse !

* Quelques mètres plus haut, une imposante bâtisse sort du bois.

* Elle a la forme d'un pentagone irrégulier.

* Je suis surpris de ne voir que des murs droits sans tour défensive.

* Certains angles possèdent le souvenir (des consoles) d'un système en encorbellement nommé : Echauguettes.

* Les pierres sont souvent pauvrement taillées et de dimensions aléatoires.

* Les parois possèdent des fentes de tir et des trous de boulin alignés et proches me faisant penser à un hourdage (voir vocabulaire).

 

 

 

Les prémices de la pénétration

* L'entrée est protégée par une succession de chicanes formant un sas.Diantre !.... Que voila une entrée sinueuse

* Je passe par la petite porte pour arriver devant une seconde.

* Soudain apparaît une tour de forme carrée.

* Elle est posée sur le rocher.

* Ses pierres sont comme celles du rempart : Pauvrement taillées et de dimensions asymétriques.

* L'une des faces possède des nombreuses ouvertures de tir sur plusieurs niveaux.

* La tour est partiellement arasé expliquant l'absence de crénelage.

* Pourtant, comme moi, vous avez remarqué les consoles au sommet.

* Je doute que ce soit les vestiges de mâchicoulis. Donc :

Qu'est ce ?

* Ce ne sont point des latrines, car par grand vent, elles éjecteraient le "produit" dans les fentes de tir.

* Ce sont peut être des bretèches, bien qu'il n'y ait point de porte à protéger en dessous.

 

 

 

L'intérieur :

 

 

La découverte de l'intérieur du château est ici - CLIC

 

 

Il faut montrer patte blanche pour entrer en cette belle...... ruinée

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 30

Vers Menu
châteaux du Gard

Partager cet article

commentaires

P
F i des rondeurs qui semblent vous manquer !<br /> R avissante est ruine dans drapé carré !<br /> E t si premiers atours sont minimaux,<br /> S avent être, du moins, authentiques ; sont-ils beaux !<br /> S ûr qu’est imposante conquête d’aujourd’hui :<br /> A formes avantageuses… et quelques « plis » !<br /> C eux-ci ne dénotent gourmandise, nenni :<br /> <br /> G arantie furent de bien envelopper<br /> A ntan ennemis, et ce, dès l’entrée :<br /> R eclus se voyaient-ils dans un dédale <br /> D e hauts murs; ambiance, m’est avis, glaciale… <br /> <br /> L a glace depuis longtemps ayant fondu,<br /> A ffable, Dame de jadis vous a paru.<br /> N éanmoins, indices prouvant que la belle<br /> G uerrière était, sont encore bien réels :<br /> U ne parure, de celles que j’aime vraiment,*<br /> E veillait crainte pour intrus s’approchant,<br /> D ispensant tirs ou jets fort meurtriers. <br /> O n rêve aussi de sa tête crénelée, <br /> C omme des échauguettes dont elle fut ornée.<br /> <br /> N ‘oublia ruine de laisser entrevoir<br /> O uvrage qui put bien être un « assommoir ».**<br /> T ant preux vous fûtes à vanter ses mérites !<br /> A t-elle, pour sûr, de suite été séduite :<br /> <br /> P atte blanche montrer nécessaire n’était;*** <br /> S on cœur, vous offrir volontiers allait… ****<br /> <br /> * je parle du possible hourdage.<br /> ** bretèche imaginée grâce aux consoles l’ayant supportée.<br /> *** infobulle de votre dernière image.<br /> **** et comme l’on dit : la suite au prochain… article !
Répondre
L
* Votre magnifique prose m'informe que goulûment vous avez lu ce premier article.<br /> * Entre hourdage, bretèche, latrines et fentes défensives, le rêve médiéval est dans chaque pan de mur.<br /> * Voila la ruine que j'adore, mais qui demande de la prudence car instable elles devient avec les ans.