Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 09:30
     
michel-j-01  

 

  Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02 

 

 

 

Le château vit enfin tranquillement, sans le bruit des guerres

 

Département 76 - SEINE MARITIME

 

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Imbleville est située à 60km au Nord-Est de Le Havre, à 28km au Nord-Nord-Est de Rouen et à 24km au Sud-Sud-Ouest de Dieppe.

 

  Coordonnées du château :

49° 43' 24" N 00° 57' 17" E
 49.723286°  0.954714°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Préambule du Chevalier Dauphinois

* Le but de ce bog est de montrer les constructions médiévales fortifiées, c'est à dire un château ayant au moins une pierre posée avant 1492, date convenue de la fin du Moyen Âge.

* Ce château est donc dans la limite...... mais vraiment limite..... pourtant il sent l'architecture médiévale bien que partiellement "reconstitué".

 

 

Le portail d'entrée du château en appareil de brique losangé

 

 

La découverte

* La première construction que l'on remarque en arrivant à Imbleville est ce majestueux portail d'accès, partiellement d'époque mais fidèlement reconstitué dans son état d'origine, avec son appareillage de brique losangé, une disposition assez couramment utilisée dans le Pays de Caux.

 

 

Est ce un ambiance médiévale ?

* Il ne reste plus grand chose de nos jours des premières constructions médiévale, à part les trois tours de la façade arrière qui se mirent dans les douves (voir vocabulaire).

 

 

La façade principale Ouest, vue des douves

Le bâtiment principal

* La brique est le matériau de base d'Imbleville.

* Seul le corps de logis central est du XVIIème siècle.

* Les deux pavillons d'extrémité ont été réalisés au XIXème.

 

 

Le jardin

* Vers 1873, le cours de la Saâne a été détourné pour alimenter de larges douves qui concourent à cet ensemble particulièrement séduisant, bel exemple d'architecture cauchoise mis en valeur par un jardin à la Française impeccablement entretenu.

 

 

 

L'intérieur :

* Le château ne se visite pas, seul le parc est accessible.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1491, sous le règne de Charles VIII (voir liste des rois), construction du château. Il est l'œuvre d'un certain Janon de Dampierre, seigneur de Biville-la-Baignarde.

* A la fin du 16ème siècle, terre et château sont acquis par Nicolas Baudry, avocat au Parlement de Normandie.

* Au début du 19ème siècle, par mariage le château est la propriété du Marquis (voir titre de noblesse) de Bimorel.

* En 1842, le Marquis Daniel de Folleville de Bimorel est propriétaire du château. 

* Au début du 20ème siècle, le parc est dans un état très banal et peu soigné.

* A partir de 1922, Madame de Saint-Rémy puis son fils Gilbert réalisent les jardins présentés aujourd'hui à la visite.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite du parc est possible. Veuillez vous renseigner sur le tarif et les horaires. La visite de l'intérieur du château est interdite.

 

 

Des tours médiévales sur un château intemporel

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime
Partager cet article

commentaires

P
I l ne m’est mie possible d’apprécier
M anoir plutôt que castel du passé.
B ien sûr, est ce lieu agréable en soi.
L ‘entrée a des allures d’autrefois.
E st-ce insuffisant, à mes yeux, pourtant.
V ision ce n’est, du tout, de « mon antan »…
I l s’avère que ne me siet trop bien
L ‘imbrication du récent dans l’ancien.*
L utter va devoir être ma devise
E ncore et toujours… ou bien lâcher prise.

P auvre de moi ! Mon encre va sécher
S i je ne continue mie à proser…

* disons plutôt que cela ne me siet mie dans un blog de châteaux féodaux et ruines médiévales… toujours la même pierre d’achoppement…
Répondre
L
* Ma Puriste Dauphinoise le sera même le dernier jour de l'année (puisque publication date du 31 décembre).
* Notre Royaume possède de nombreux bâtiments de ce style : Médiéval-reconstruit ou Médiéval-adapté.
* Il me faut bien les montrer, pour que les visiteurs puissent comprendre la richesse.... du patrimoine bien sur (car je n'en ai point excepté mes images).
* 2022 sera aussi "ruinesque" et même parfois Savoisienne..... mais il y aura aussi du reconstruit et.........
........... oui, oui....... vous devinez bien.... il y en aura "beaucoup" car j'en ai photographiées plus d'un millier.....
..........................il me faut bien les montrer.