16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 07:30

 

 

Département 12 - AVEYRON

 

 

 

 

Un bijou médiéval dans un écrin de verdure

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Cruéjouls est située à 25km à l'Ouest de La Canourgue, à 20km au Nord-Est de Rodez et à 10km à l'Est de Bozouls (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

44° 26' 43" N 02° 51' 24" E
 44.44524°  2.856671°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La découverte

* Posée sur un mamelon à la sortie Nord-Ouest du bourg, une construction tout en rondeur domine la vallée du Dourdou située au Nord.

* Curieusement, en fonction des livres et brochures, ce site porte le qualificatif de :

- Château,

- Donjon,

- Manoir.

 

 

Où sont les courtines ?

 

 

Elle est bien ronde !

* Toutes ses rondeurs me fascinent.

* L'absence de courtine rectiligne est rare pour une construction médiévale fortifiée.

* Pensez vous que ses rondeurs aient (ou auraient) pu inspirer des artistes comme :

- Régine Fabjanczyk

- ou Caterina Zacchetti ?

 

 

Où est l'entrée ?

Y a-t-il des défenses ?

* En avant de cette construction, il y a un petit muret.

* Sa hauteur n'en fait pas une protection efficace, et son épaisseur me laisse douter qu'il fut construit au Moyen Âge.

* Dans ses formes généreuses, je cherche quelques indices de système défensif.

* Les parois sont borgnes ou possèdent en étage de petites ouvertures de lumière rectangulaires qui ne sont point défensives.

* Au sommet, la toiture en faible pente avec des épaisses tuiles calcaire ne laisse point entrevoir un chemin de ronde ni des mâchicoulis (voir vocabulaire). 

Diantre !

N'était ce qu'un habitat de repli ?

 

 

Je m'approche.... ou.... je l'approche

* Tout en respectant la propriété privée et le silence du lieu, je m'approche en ne faisant que "couiner en silence" ma lourde armure de Chevalier-Castellologue-Amateur.

J'entends un bruit dans ma chausse gauche

Que vois je ?

* Sur la hauteur, des pierres dont la dimension diminue avec la hauteur.

* En partie basse, une fente verticale dont je ne peux affirmer si elle fut défensive ou éclairante.

* Entre 2 tours, la petite courtine comporte :

- En partie basse, ce que j'imagine être une ancienne porte d'accès.

- Au dessus, un axe de circulation (et peut être de défense si porte il y avait).

Quel énigmatique bâtiment !

 

 

 

Enigmatique restera cette beauté médiévale !

L'intérieur :

Porte close

* Lentement, je m'avance vers la porte. Hélas, la propriété privée est interdite à la visite.

* Je n'aurai aucune réponse à mes doutes.

* Je me console en m'abreuvant de la littérature que j'ai emportée dans ma besace.

Comme je suis un Chevalier, je la partage avec vous.

 

 

Les écrits

* Le bâtiment comporte :

- Un sous-sol,

- Un rez de chaussée,

- Un étage.

* Chaque niveau est séparé par une voûte en berceau.

* Les murs ont une épaisseur de 1,5m à 2,5m

* Une salle en sous-sol comporte une cheminée prouvant qu'elle fut habitée.

* Une salle en sous-sol possède la margelle d'un puits aujourd'hui comblé.

* L'une des tours possède un escalier de pierre en spirale desservant tous les étages.

* Une salle à l'étage comporte un écusson aux armes de Nogaret de Trélans

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, un seigneur de Cruéjouls est cité. La seigneurie dépend de la Baronnie (voir titre de noblesse) de Calmont d'Olt.

* Au 15ème siècle, il semble que l'actuel château soit construit (à vérifier).

* En 1478, après un siècle et demi de possession, la famille de Cruéjouls abandonne le château au profit des La Panousse.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, les Protestants souhaitent que le seigneur de Cruéjouls participe à leur révolte. Mais il ne se laisse pas convaincre.

* En 1581, le site est exploité par Antoine Salving, marchand à Espalion. La famille La Panousse est toujours propriétaire du château et des terres.

* En 1600, la famille La Panousse vend la seigneurie à Claude de Nogaret, Vicomte de Trélans. Ce personnage détient aussi le château de Caylaret à quelques kilomètres de là.

* En 1725, le site appartient à Pierre de Bonhomme, Trésorier général à Montauban.

* En 1779, le château est vendu à Jean Viguier de Grun, ancien Gouverneur des Pages des Grandes Ecuries du Roi.

* En 1788, le Marquis de Pégayrolles baille le site à un avocat, Pierre Gervais, habitant à Caylaret.

* Au milieu du 19ème siècle, le Marquis vend la seigneurie.

* A la fin du 19ème siècle, le site est possession de Sylvain Gervais.

* Vers 1930, le château est occupé par une école libre de jeunes filles.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant la propriété privée et la quiétude de ses habitants. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Fascinantes rondeurs !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron
Partager cet article

commentaires

A
Ici, en plus de ce magnifique castel, j'ai été "happée" par un nom dans l'historique : Nogaret...<br /> Point n'ai voulu aller "déflorer" le castel qui s'y rapporte : j'y ai juste fait une visite éclair ( à moins qu'il n'apparaisse que dans quelques siècles - pour moi ! - c'est-à-dire dans quelques<br /> années... auquel cas j'irai lire son histoire de plus près)<br /> ... Je me demande si ce pourrait être un lointain descendant de Guillaume de Nogaret... lequel me fait penser, bien entendu, à mon 3e roi préféré Philippe IV le Bel.
Répondre
L
<br /> <br /> * Je n'ai pas cherché à faire le lien entre "tous les Nogaret" rencontrés.<br /> <br /> <br /> * Mais ce jour, je viens de terminer un article qui sortira dans quelques mois où un Nogaret est aussi cité.<br /> <br /> <br /> * Peut être que le puzzle se constituera.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
A
C omme me sied ce castel tout en rondeurs !<br /> R avie je suis mirer une fois encore<br /> U ne beauté médiévale si bien gardée*<br /> E t pourtant semblant sans notoriété.<br /> J 'avoue que n'en ai-je oncques parler ouï (<br /> O ui, le sais-je bien, référence je ne suis !)<br /> U n bijou, c'est vrai, avez découvert,<br /> L 'air heureux d'avoir été "mis au vert"<br /> S ur sa butte... Mais n'était-il point antan<br /> <br /> A ussi dégagé ? Si... sauf que devant<br /> V ision devait être quelque peu gênée :<br /> E ut ce castel enceinte, à n'en douter.<br /> Y faut-il voir ses restes dans le muret ?<br /> R approché trop, à mon avis, il est,<br /> O mis fait que n'est d'épaisseur beaucoup...<br /> N ous prévient, manque de mur, tendre le cou,<br /> <br /> R envoyant image complète du château :<br /> O uvrage impressionnant à trois niveaux;<br /> U n extérieur comme je les aime : austère,<br /> E mpreint, dirait-on presque de mystère :<br /> R ien ne paraît vouloir d'ici sortir;<br /> G uère plus ne s'avère possible s'introduire.<br /> U nivers clos, sur lui-même replié;<br /> E st-ce, sans courtine, volonté affichée.<br /> <br /> P arois quasi borgnes ajoutent à l'aspect<br /> O n ne peut plus massif, un tant secret...<br /> S ut m'enchanter détail qu'avez eu l'heur<br /> T rouver dans un "coin" : pour moi l'intérieur<br /> <br /> S 'est offert ainsi, même s'il n'y eut lien<br /> C ertain entre dehors et dedans : moyen<br /> R apide ce fut pour aller "visiter",<br /> I l est vrai en songes, entrailles dont avez<br /> P arfum délivré nous les décrivant.<br /> T rès gentil est-ce, vraiment, car ce-faisant<br /> U n aperçu avons... Lors, sans "images",<br /> M on esprit partit en vagabondage,<br /> <br /> N ourri des voûtes en berceau, cheminée,<br /> O u escalier, puits, salle "écussonnée";<br /> T out cela ajolivé par la pierre...<br /> A tmosphère douce, chaleureuse, mais guerrière<br /> <br /> B ien peu, malgré, je pense, nulle richesse "<br /> E talée" : on était dans forteresse.<br /> N 'ai-je vu que tentures couvrir tous les murs...<br /> E t des défenses, ici, n'en ai-je eu cure...<br /> <br /> * dans le sens de : conservée
Répondre
L
<br /> <br /> * Raison vous avez, cette bâtisse est belle par sa simplicité.<br /> <br /> <br /> * Des château-tours de cette forme, j'en montrerai d'autres.<br /> <br /> <br /> * Certains sont plus hauts, plus fins, plus ruinés. Mais l'architecture à petites courtines semble la même.<br /> <br /> <br /> * Ce site oublié des guides touristiques, dans le silence du vent léger, m'a fasciné.<br /> <br /> <br /> <br />