Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 06:30

 

 

Département :    63  - Puy de Dôme

 

 

 

Voyez vous le château au loin ?

Le bourg :

Situation :    (--> le voir sur une carte)

   La commune de Billom est située à 25km au Sud-Ouest de Thiers, à 22km au Nord-Nord-Est d'Issoire et à 20km à l'Est de Clermont Ferrand.

 

   Coordonnées du château :

45° 43' 27" N 03° 19' 10 E
 45.724158°  3.31933°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Préambule

Pourquoi ai je précisé dans le titre de cet article :

La ruine oubliée !

* C'est très simple :

- Dans le bourg, aucun panneau indique le sentier pour la visiter,

- Dans les livres, aucune information sur cette ancienne forteresse,

- Dans la mairie, pas de documentation ni d''information.

* Je vais vous montrer un lieu "qui n'existe pas ".

 

 

La surprise

* Proche de la route D212, un mamelon isolé (nommé Le grand Turluron) attire mon attention.

* Avec mes yeux d'aigle je vois distinctement un bâtiment fortifié.

* Je vous sens dubitatif

Regardez avec attention, il est là !

* Il est vrai que la végétation du 21ème siècle cache en partie cette beauté.

* Il n'en était rien il y a 1 siècle.

* En voyant cette butte, je pressens une marche agréable vers une ruine incroyable.

 

 

Quel damier noir et blanc !

La découverte

* La 1ère vision de ce château est surprenante.

* C'est évidemment une ruine (ma passion) mais ses couleurs sont bien différentes des classiques fortifications de pierres.

* Les angles merveilleusement appareillés sont réalisés avec un matériau blanc (Archose ?).

* En opposition, les courtines ont une couleur très sombre (pierre volcanique) avec une surface très irrégulière.

Cette dualité est surprenante !

 

 

Bicolore

* En prenant un peu de recul, je m'aperçois que tous les angles sont blancs avec des courtines en pierres de lave.

* La façade si sombre est éclairée par des fenêtres "récentes" entourées de blanc.

 

 

Mais où sont les défenses ?

* Il est surprenant qu'un château fort ne possède ni tour flanque, ni archère, ni bouche à feu (voir vocabulaire).

Ne serait ce donc pas une ruine de château fortifié ?

* Et c'est à ce moment de doute qu'un indice s'offre à moi.

Le voyez vous ?

* En haut se cache timidement les restes d'une échauguette.

* Mais ce n'est pas tout, le mur possède des trous de boulin alignés.

* Cela ressemble à un positionnement pour des hourds en bois (?).

 

 

Encore des surprises

* Proche de cet angle, 3 curieux détails m'intriguent :

- Un trou (de boulin ?) décalé par rapport à l'alignement des autres. De plus il est réalisé avec des pierres blanches.

- Un arc de décharge au dessus de la fenêtre. Y avait il autant d'étages et de masse au dessus pour avoir besoin de répartir le poids ?

- Une inscription datée de 1506. C'est assez rare sur l'extérieur du piédroit d'une fenêtre.

 

 

 

Point de princesse m'attendant dans ces fenêtres

L'intérieur :

La végétation a le pouvoir

* Évidemment, dans une ruine oubliée la nature a repris ses droits. Racines, arbres, orties, ronces sont des défenseurs difficile à combattre aux 21ème siècle.

* Mais en écartant délicatement les branches, des "merveilles" se dévoilent.

 

 

Une ruine très modifiée

* Ce qui est impressionnant, ce sont les nombreuses fenêtres.

* Des consolidations (ou des améliorations ?) ont parfois changé leur esthétique, mais il existe encore d'ancienne construction dans l'épaisseur des murs comme cette fenêtre à coussiège.

* Après avoir regardé en bas, il faut aussi lever la tête et là.... Je vois

Hooo... un départ de voûte.

 

 

Toujours en recherche

* Mais curieusement, comme au début de ma visite, je suis toujours à la recherche de système de défense. Je n'en vois aucun.

* Je vous laisse et je prends ma pelle pour retourner toutes les pierres couchées sur le sol.

Vais je découvrir le secret de cette ruine oubliée ?

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

 

Histoire du château :

 

Rien... Je n'ai rien dans mes multiples livres et revues !

Pourquoi l'histoire a-t-elle oublié cette ruine ?

 

* Au 21ème siècle, la ruine est sur une propriété privée, sa découverte est sujette à une demande au propriétaire. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

 

Mirage ou vraie ruine... Qu'en pensez vous ?

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 63 Vers Menu châteaux du Puy de Dôme
Partager cet article

commentaires

J
Bonjour chevalier,
Intriguée par ces ruines bicolores au sommet du gros Turluron, je suis "tombée " sur votre blog.
En randonnant du petit au gros Turluron avec 2 amies, nous avons essayé d'accéder aux ruines, non sans mal... En effet la végétation foisonnante en protège bien l'accès !
Mais nous avons fini par y parvenir, en passant par l'enchevêtrement de buis, ronces, orties, lierre... pour arriver sur le sentier dégagé qui permet son accès ( et par lequel, nous sommes reparties !). Nous voulions faire une boucle en partant de la ferme, mais ce n'est pas possible.
Depuis votre dernier commentaire, du 1er mai 2018, avez-vous trouvé de nouvelles précisions sur la vie antérieure de ce château ?, qui continue de se dégrader au fil du temps, et des intempéries.
La végétation est en train de recouvrir les pentes du neck, surtout les buis, et le lierre s'est attaqué au murs restants.
Quel dommage que cet édifice n'ai pas été préservé, ce serait vraiment triste qu'il finisse de tomber complètement dans l'oubli, avant de disparaître ! Le propriétaire semble ne pas s'en préoccuper, il se contente d'en interdire l'accès avec un petit panneau Propriété Privée (que je n'ai même pa vu)...
Je me demande s'il n'est pas un des rares, voire le seul en Auvergne, de construction bicolore !
Merci pour toutes les recherches déjà effectuées, et merci de faire sortir ce château de l'oubli où la population locale l'a plongé !
Bien cordialement.
Jeanine
Répondre
L
* Bien le bonjour Charmante randonneuse des buis.... hihihi
* Ce château va être de plus en plus difficile d'accès..... puisque le sentier n'est que rarement pratiqué.
* Je n'ai pas lu ni eu plus d'informations sur ce curieux château. Il est vrai que j'ai peu écrit récemment sur cette région de France.
* C'est en cherchant de la documentation sur un château d'une province que parfois, j'apprends des informations sur un ancien château que j'ai déjà décrit..... donc je complète l'article. Mais le Puy de Dôme ne fut pas le département de mes derniers articles.
** Pour les pierres bicolores, ce château n'est pas le seul.
--- En Auvergne, les pierres volcaniques noires sont utilisées pour les murs. Les encadrements des portes et fenêtres ainsi que que les archères et canonnières bénéficient de pierres plus tendres à tailler (donc plus claire).
--- La Bretagne utilise le granit très dur pour les murs mais une pierre plus tendre pour le reste (évidemment la différence de couleur est moins contrastée).
--- Les châteaux de plaines proche d'un petit torrent (certains lieux de mon Dauphiné par exemple) utilisent le galet roulé par la rivière pour les murs (souvent la couleur est gris foncé), donc la pierre calcaire ou le tuf ou la molasse (encadrement) plus claire donne aussi un contracte..... mais moins marqué comme Billom.
N
Bonjour, j'ai voulu y aller récemment mais je n'ai pas trouvé le chemin pour arriver jusqu'en haut. Pourriez vous m'indiquer comment fait on pour y aller . Je voudrais bien voir cette ruine que j'ai aperçu. Merci
Répondre
L
* Bonjour.
* Pour trouver les chemins, je m'aide de 2 outils fabuleux :
-1- Le premier est payant mais depuis que je l''utilise, je l'ai rentabilisé : C'est un GPS comportant les cartes IGN. Les chemins sont indiqués.
-2- La carte de google map : https://goo.gl/maps/PCbdeDr6r2v
* Le chemin est à l'Ouest.
* Ce site étant privé et non entretenu, il est préférable de le visiter lorsque la végétation n'est pas dense, donc novembre à mars. Sinon, armure contre les épineux il faut.
H
Bonjour,
Ces documents viennent du GRAND DICTIONNAIRE HISTORIQUE DU DEPARTEMENT DU PUY DE DOME
de AMBROISE TARDIEU éditions Jeanne Laffitte.
Cordialement.
Répondre
L
* Merci pour ce renseignement.
* Dès la rentrée, je vais consulter le catalogue de cette éditrice : http://www.les-arcenaulx.com/catalogues.php
H
Ce château date de l'an mille, il était l'un des quatre Comté d'Auvergne, portant le nom de Comté de Turluron et, que les Comtes d'Auvergne avait établi pour l'exercice de la justice.Il reste les vestiges d'une vieille chapelle qui en 1259 fut donnée en échange à l'évèque de Clermont par le prieur des bénédictins de cunlhat. Je pense que le château de Buron à coté de Vic le Comte est de même construction.
Répondre
L
* Bonjour et merci pour ce pan d'histoire sur cette oubliée de mes grimoires (que je pensais denses et complets).
* Si vous possédez d'autres informations historiques ou si vous connaissez des livres historiques sur ce châteaux, je serais heureux de les ajouter à mes listes.
S
C'était bien une léproserie. Les nombreux et vénérables buis qui l'entourent attestent encore de la vocation de ce bâtiment délibérément construit à l'écart de la cité et en hauteur afin que les miasmes ne se répandent pas sur la ville/ Les buis contribuant à assainir et purifier l'air environnant.
Répondre