Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 07:50

 

 

Département 66 - PYRÉNÉES ORIENTALES

 

 

 

 

Faut il une échelle pour entrer dans ce bourg ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune d'Elne est située à 15km au Sud-Est de Perpignan.

 

Coordonnées de la place de l'église :

42° 35' 57" N 02° 58' 21" E
 42.599386°  2.972553°

 

 

 

 

Les fortifications :

Les remparts :

Balade fredonnante 🎼

🎶 "Errer, c'est ce qu'il y a de plus beau

Errer, c'est monter si haut

Errer, c'est voler le temps 

Errer, c'est rester vivant." 🎶

* C'est en chantant une parodie d'un air de "Roméo et Juliette" que je me promène avec mon chapeau de paille de touriste.

* Il est possible que mon errance me fasse croiser LE vendeur de mon (seul et unique) péché 🍦 (je vous l'ai déjà expliqué dans ce bourg ici).

* Mais... car il y a toujours un "mais" dans mes aventures (que je nomme parfois "mais aventure" 🙄 ).... un haut mur avec ronde tour m'oblige à différer mon projet gustatif.

 

 

Que voila une jolie rondeur

 

 

Découverte plan-plan ?

* C'est donc chaussé de mon heaume de castellologue amateur que je regarde cette haute paroi réalisée en lits de galets roulés et de pierres pauvrement équarries.

Est ce l'enceinte du bourg

ou le rempart d'un château caché derrière ? 🤔

* Pour le savoir, je sors de la poche arrière de mon armure le dictionnaire des fortifications de France.

* Wahouuu..... Le plan des deux enceintes me fait comprendre l'importance de cette cité médiévale. 

 

 

Franchir une porte est synonyme de traverser le temps

Trans-porte

* Avec les yeux scrutateurs je remarque que ce haut mur ne possède ni chemin de ronde, ni crénelage, ni mâchicoulis, Ces manques sont dus à son arasement.

* Le plus surprenant est de ne voir aucune fente défensive ni canonnière. Je pressens que les "consolidations" du 19ème ou 20ème siècle ont tout obturé.

* Ses galets roulés avec des arases en brique me surprennent.

* Au bout du rempart, je vois une imposante porte. Son nom : Balagué (ou Balaguer).

* Cette construction se compose :

- A l'extérieur, un arc brisé séparé par une fente pouvant s'apparenter à un mâchicoulis.

- A l'intérieur, un arc brisé avec une largeur identique au précédant mais un peu moins haut.

- Les claveaux en marbre de ces arcs s'appuient sur des impostes moulurées.

- Au sommet de la voûte, curieusement un peu décalé, apparait un orifice rectangulaire (bouchée en notre siècle). Je subodore que ce fut un assommoir utilisé par les gardes dans la salle disparue suite à l'arasement.

- La pierre plate en encorbellement sur 2 corbeaux a certainement porté une statut religieuse. 

* Je traverse le temps... oups.... la porte pour me retrouver à l'intérieur du bourg.

* En me retournant je constate que cette solide construction devait être une tour-porte.

 

 

Une porte hâlée

🎶 "Errer, c'est ce qu'il y a de plus beau. 🎶 

* Etant à la frontière entre la ville basse et la ville haute, je déambule tout en cherchant une glace ou une autre curiosité architecturale.

* Soudain dans un virage, une masse me barre la route.

* Je la toise.

* Elle me dit :

- Je me nomme : Le portalet.

- Si tu viens en ami, je ne ferai point tomber de pierres depuis ma bretèche.

* Ma tête "heaumée" et baissée.... je la traverse.

* Derrière, son chemin de ronde a été remplacé par un balcon fleuri.

 

 

 

Défensive fut cette cathédrale

La cathédrale :

Bosselée

* Soudain au sommet, de nombreux contreforts joints par de petites courtines me bloquent.

* Evidemment avec l'arasement, cette barrière construite semble moins impressionnante. Mais imaginez là avec 10 mètres de haut, des archères (peut être) sur 2 niveaux, des mâchicoulis (voir vocabulaire) et un crénelage..... terrifiant ce rempart médiéval devait être.

* Ayant été la cathédrale de puissants évêques, il semble logique que ce rempart fut réalisé avec des pierres parfaitement taillées et jointives.

* En prenant un peu de recul je vois le chevet en hémicycle du bâtiment religieux.

* Je me dois de le découvrir qu'il soit ou pas défensif.

 

 

Touriste il faut parfois être

* Bien que le bâtiment n'arbore pas d'archère ni de système défensif, le découvrir est un moment de plénitude.

* Hors chapelles latérales, l'imposant bâtiment mesure environ 50 mètres de long pour 21 mètres de large.

* Le chevet possède 3 absides.

 

 

Le sabre et le goupillon se partagent la place

 

 

Oups... défensive elle fut

* Tout en regardant vers le ciel... heu... vers le haut de ce bâtiment, je repense à mon péché : 🍨 ou 🍦.

Est ce judicieux devant une église ?

* C'est à ce moment que je reçois du ciel...... une plume. Ce n'est point celle d'un ange mais d'un oiseau nichant dans une des baies.

* Je recule pour mieux comprendre.

Voyez vous le crénelage entre les deux tours ?

* Je vous quitte pour visiter le cloître en méditant sur ma prochaine découverte, mais avant, je vous propose de déguster ce panorama magnifique.

 

Le diaporama du bourg et de la cathédrale est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 6ème siècle, la petite ville est administrée par l'évêque.

* Au 11ème siècle, construction de la cathédrale. 

* En 1150, les habitants du bourg ont l'autorisation de l'évêque (voir liste) pour construire un rempart avec plusieurs entrées défensives comme la porte de Collioure.

* A partir du 13ème siècle, la ville de Perpignan s'agrandit plus vite que Elne. L'évêque déserte progressivement sa résidence et la cathédrale d'Elne.

* En 1284, durant la croisade d'Aragon, la ville subit les attaques de l'armée royale de France. La cathédrale est/serait partiellement incendiée.

* Au 14ème siècle, le rempart ainsi que plusieurs portes défensives sont soit modifiés soit créés (comme la porte Balagué).

* Au 15ème siècle, la porte de Perpignan est créée. La porte de Balagué est modernisée (à vérifier). 

* En 1461, le Roussillon est annexé par le Roi de France Louis XI (voir liste). Les habitants d'Elne se révoltent contre la présence Française et son armée, en vain.

* En 1602, l'évêque habite officiellement à Perpignan. Lentement Elne perd son prestige.

* En 1659, après la signature du traité des Pyrénées, le Roussillon, donc Elne, sont officiellement en terre de France.

* En 1680, pour éviter que l'Espagne utilise Elne comme point d'appui à une future attaque contre le royaume de France, sur l'ordre de Louis XIV (voir liste) une grande partie de l'enceinte du bourg est démolie.

* En 1840, le cloitre est classé aux Monuments Historiques.

* En 1875, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* En 1931, les portes de Collioure et de Perpignan sont inscrites aux Monuments Historiques.

* En 1972, la porte Balagué et son rempart sont inscrits aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts est libre et gratuite. La visite du cloitre de l'ancienne cathédrale (dédiée à Sainte-Julie-et-Sainte-Eulalie) est payante.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

L'infini est là bas.... juste là bas !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 66

Vers Menu châteaux des

Pyrénées Orientales

Partager cet article

commentaires

P
E h bien, voyez : quand vous voulez, pouvez !<br /> L a primeur au laïc savez donner !<br /> N e suis-je satisfaite, mais marrie :<br /> E n moutier, trop de temps avez-vous pris !!!…<br /> <br /> B arrière infranchissable rempart fut;<br /> O uvrage massif, ayant défendu<br /> U ne population qui l’érigea.<br /> R iche n’était-elle : elle utilisa<br /> G alets roulés… ça ne me gêne pas !<br /> <br /> C ar j’aime ce très simple appareillage.<br /> A t-il, pour moi, magnifique visage !<br /> T out comme assommoir que vous nous offrez.<br /> H eureux est mon esprit à le mirer !<br /> E st la voûte le supportant tant belle !<br /> D isons plutôt que mes yeux la voient belle !<br /> R avie contempler tours je fus aussi,<br /> A ux rondeurs aguichantes… pour vous, oui !<br /> L es portes, bien qu’arasées, sont témoin<br /> E vident de ce passé si lointain.<br /> <br /> <br /> R appellent-elles qu’antan patte blanche<br /> O n devait montrer ! Etaient fort étanches !<br /> U n mot vous m’obligez (!) un peu, à dire<br /> S ur cathédrale… Ne vais-je en mourir !<br /> S auf qu’en parlant de fortification <br /> I mage me vient de congrue portion !<br /> L e fait qu’ait eu des contreforts épais<br /> L ui donne aspect défendant, il est vrai. <br /> O r, j’aurais voulu voir sécurités<br /> N otoires disant que fut fortifiée…<br /> <br /> N e puis-je oublier entrée de Collioure<br /> O bservée par lien :** il vaut le détour !<br /> T ant m’aurait plu connaître ce village<br /> A u temps de votre jeunesse , Moyen-Âge !<br /> <br /> * cf. article précédent !<br /> **celui dans l’historique.
Répondre
L
* Qu'apprends je ?<br /> * Il faut mélanger le laïc et le sacré pour vous séduire.... heu... séduire vos neurones.<br /> * Il m'a fallu plus de 15 ans pour comprendre..... (les hommes ne savent point écouter les damoiselles).<br /> * De suite je vais corriger TOUS mes anciens articles avec des églises pour vous...........(faire croire que base laïc il y aurait eu).<br /> * Ai je bien compris le sens de votre magnifique écrit ci-dessus ?<br /> * Hihihi !