Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

 

Point de défense visible pour cette église !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Tayac est située à 45km au Nord-Ouest de Bergerac, à 35km au Nord de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide) et à 20km au Nord-Est de Libourne (voir sa porte fortifiée).

 

  Coordonnées de l'église :

44° 57' 14" N 00° 00' 39" W
 44.954091°  -0.010888°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Préambule

* Dans certaines provinces, de nombreux villages anciens (donc j'exclus toutes les villes, cités ou communes créées à partir du 17ème siècle) ont eu une église défensive.

* Mais les siècles, la démographie, l'urbanisation, le besoin de modernité ont parfois défiguré ou transformé l'architecture de ces bâtiments religieux.

* Voici un exemple à Tayac.

* Cette église n'est pas la plus fortifiée du Royaume de France, mais elle est pour moi un souvenir de l'histoire.

 

Heu.... Le chevet est... heu...

 

Je suis contre, tout contre

* En découvrant l'église par le chevet, ma première surprise est pour l'imposant contrefort au centre de l'hémicycle.

* Sa fonction doit être de compenser le poids du clocher..... pourtant si loin..... ou d'une salle de repli que je ne vois point encore.

* Le contrefort au point de liaison entre la nef et le chevet est aussi très large. Ma théorie du "contrepoids" semble se confirmer.

 

 

La nef, ce vaisseau de l'histoire

* En plantant mes chausses devant la nef coté Sud, je vois..... hoooo !

Les voyez vous aussi ?

* Mon propos n'est pas pour la sacristie sur la droite mais les nombreux trous sous le toit.

* Ces ouvertures carrées signifient qu'une salle de repli défensif a été aménagée au dessus de la nef.

 

 

Droit comme un i et défensif comme un... heu...

Syndrome de La Tourette 

* Zut, Zut et Zut !

* Mes interjections ne sont point dues à Gilles, mais à mon manque de lucidité.

* En arrivant, je n'avais pas vu que le clocher était une tour de défense.

* Immense, puissant, solide, parfaitement tenu par des contreforts d'angle dont le larmier est "entrant", ce clocher doit faire jalouser de nombreuses tours de châteaux Girondins.

* Au dessus des abat-sons, je subodore que plancher en bois il existait pour que les défenseurs s'activent contre les assaillants Huguenots.

* Mais question je me pose :

Comment monter vers toutes les salles de repli défensif ?

* Evidemment, par un escalier extérieur.

 

 

 

L'intérieur :

* Visiter les salles hautes devient mon obsession.

* Etre devant la porte est ma mission.

* Bobinette et chevillette doivent être tournée et cherrée.

* Malchance je dois admettre.

* Porte fermée restera.

* Je me console en regardant le plan de cette église fascinante.

 

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion, le clocher est agrandi pour devenir une tour de guet et de défense. Une salle de repli est aménagée au dessus de la nef.

* Au 18ème siècle, une sacristie est aménagée.

* Au 19ème siècle, des fenêtres sont créées ou agrandies pour plus de lumière..

* En 1925, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

 

Un clocher fortifié est le secret de cette église

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article

commentaires

P
T aire ressentiment ? Je ne saurai !<br /> A cette église plutôt rude aspect.<br /> Y suis-je sensible ? Non, pas ici :<br /> A i-je impression d’avoir été trahie ! <br /> C omment vous rappeler ce qu’avez dit ?…<br /> <br /> G uère ne me souviens où, mais avez<br /> I nsisté qu’étaient exceptions moutiers<br /> R encontrés en Thiérache, n’étant point,<br /> O ui, médiévaux, mais fortifiés tant bien.<br /> N ‘avais-je mie râlé, en ce temps-là,<br /> D ocile (!) comme agneau… que ne suis pas !<br /> E largissez, depuis un moment, cas,*<br /> <br /> G énérant ire en moi : ne sont-ils plus<br /> U n exemple spécial ! Je suis déçue !<br /> Y vois-je « glissement »… Où allons-nous ?<br /> E n religion bien trop, je vous l’avoue !<br /> N on, ne veux-je habit de nonne passer ! (<br /> N on plus qu’en curé soyez transformé !) <br /> E n ce lieu, mon vœu sera exaucé ?…!<br /> <br /> P uis-je finir par citation : « Malheur !<br /> S i ne guerroye couple vieil, lors se meurt ! »**<br /> <br /> * vous aviez dit ne faire une exception que pour les églises de Thiérache, et, petit-à-petit, vous nous montrez des moutiers de toutes les régions qui n’ont mie été fortifiés au Moyen-Âge… ça n’est plus le « deal » de départ, Chevalier ! <br /> **… c’est… de moi !… et pour vous dire que je continuerai donc à râler et encore être iriée !…
Répondre
L
* Alors... heu... disons.... heu... que.... heu......<br /> ..... au moins UNE pierre a été posée à l'époque médiévale.<br /> * Une pierre, si elle est lancée, se transforme en arme défensive.....<br /> ........... donc, je n'ai point trahi ma mission..... Hihihihihi.<br /> * Dans cette province où les attaques Normandes furent nombreuses, où les Navarrais et autres basques pénétraient, où les mercenaires sans emploi sévissaient......<br /> ....... je subodore que l'église fut adaptée à la défense..... Mais je n'ai pas trouvé de texte historique.<br /> * Alors, étant convaincu.... j'ai.... accepté...de.... montrer... cette... église..en... mon... blog.... médiéval... défensif.<br /> (pauvre Chevalier attaqué par sa Pierrote.... prouvant que se réfugier en cette église est LA seule solution.... hihihihi).