Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 07:50

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 

 

 

 

Une masse linéaire !

Le bourg :

Situation :  (--> le voir sur une carte)

  La commune de Vieux Mareuil est située à 40km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château), à 20km au Sud-Ouest de Nontron (voir une église fortifiée proche) et à 7km au Nord de La Tour Blanche (voir ce château et son incroyable donjon).

 

  Coordonnées de l'église :

45° 25' 47" N 00° 29' 59" E
 45.429944°  0.499806°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La somnolence rêveuse m'est interdite

* Après avoir visité le château de Mareuil, mon destrier m'emporte avec lenteur vers le Sud-Est où une taverne nous attend à Brantôme.

* Je somnole 😴 tout en rêvant aux multiples constructions vues durant ma semaine Périgourdine.

* Soudain sans prévenir, sur la gauche mon palefroi tourne.

* Il hennit, piaffe, sautille puis..... me quémande de descendre de sa selle.

* "Pauvre Chevalier esclave d'un équidé." 🤭

 

 

Point de doute. Fortifiée elle fut et est

L'hésitation m'est interdite

* Sur la placette, face à moi une masse anguleuse apparaît.

* Cette église, puisque aucun doute est possible, ne possède par de transept.

* Avec son clocher carré central et sa linéarité, le bâtiment religieux s'apparente à de nombreuses églises médiévales de cette province.

* Presque sans réfléchir (mais en regardant avec un oeil 👁 de castellologue amateur) j'ose affirmer : Il m'est interdit d'imaginer que cette église ne fut pas défensive.

 

 

La rapide analyse m'est interdite

* Je me dois d'être "parfait" pour comprendre ce bâtiment :

- La construction est orientée Est-Ouest.

- Le chevet plat situé à l'Est possède :

-- A l'angle coté droit (Nord-Est) un contrefort plats relié à un double arc plein cintre formant ce qui pourrait être assimilé à des bandes Lombardes.

-- Une étroite baie de lumière positionnée en hauteur, donc anti-intrusion.

-- Sous le toit, une baie (porte) ayant peut être servi d'encorbellement défensif (la disparition des trous de boulin ou consoles ne facilite pas la déduction).

-- A l'angle coté gauche (Sud-Est), un magnifique encorbellement défensif nommé : Echauguette sur consoles triple formant mâchicoulis.

-- Un puissant contrefort à lamiers curieusement positionné sous l'échauguette.

Tout est fait pour que l'église traverse les siècles

 

 

La non visite de la façade Sud m'est interdite

* En contournant l'imposant contrefort d'angle, je m'aperçois qu'il n'est pas seul. Proche, un autre de même hauteur, encadré par des arcs, soutient le mur.

Pourquoi autant de renforts alors que derrière il n'y a que l'abside ?

* Je tente de comprendre. 🤔

Est ce pour compenser la masse du clocher ?

 * A l'angle opposé apparait une échauguette sur mâchicoulis.

* Ce coté Sud est vraiment impressionnant !

* Pensant avoir tout vu de l'extérieur, je pose mon séant merveilleusement musclé sur une bordure du trottoir pour contempler cette longue église anguleuse sans transept.

* Soudain, mon oeil 👁 est attiré par des curiosités sous le toit.

* Soudain, mes deux yeux 👀 tentent d'analyser ce détail curieux.

* Diantre !

* Au niveau de la salle de repli, des pierres creusées d'un trou rond pour arme à poudre remplacent partiellement les archères droites.

- Cette église fut fortifiée au Moyen Âge puis les systèmes défensifs furent modifiés au 16ème siècle.

* Ce bâtiment religieux est plein de surprises, je me dois de continuer sa découverte.

 

 

Laisse moi devenir l'ombre de ton ombre... historique

 

 

L'analyse d'une seule façade m'est interdite

* Toutes les églises ne sont pas symétriques, il y a toujours un détail différenciant les 2 cotés, surtout pour un bâtiment religieux fortifié.

* Conséquence : Je me dois de contourner le chevet plat pour regarder la façade coté Nord.

* Malgré le froid (puisque je suis au Nord 🤪), je scrute cette haute paroi.

Voyez vous la ou les différences avec sa consoeur coté Sud ?

* Puisque vous êtes transits (de peur ou de froid), je vais faire l'énumération pour vous :

- La partie basse et médiane est très ressemblante.

- Sous le toit, au niveau de la salle de repli, de petites ouvertures défensives existent.

- De nombreuses consoles triples prouvent que des constructions défensives en encorbellement existaient. Ces supports (regroupés par deux ou 3) n'étant pas sur la même ligne horizontale, je subodore que ce n'étaient point des mâchicoulis sur une chemin de ronde mais des échauguettes.

- Curieusement, même le sommet des contreforts possède des consoles.

- Evidemment, sur la gauche vous avez remarqué..... heu..... mes délicieuses odorantes latrines. 🤣

* Au sommet trône fièrement le puissant clocher carré. Ayant été reconstruit au 20ème siècle, je ne peux affirmer que la plateforme couverte au sommet fut "salle de guet".

* C'est sous la surveillance de sculptures humaines que je rejoins l'entrée.

* Le portail est comme une invitation à entrer par ses nombreuses archivoltes en profondeur retombant chacune sur une colonne monolithe.

* Je pousse la porte.

 

 

Linéaires sont les entrailles de l'église défensive

 

L'intérieur :

L'entrée n'est pas interdite

* En entrant, je suis surpris par la hauteur puis la lumière filtrante.

* Il faut quelques minutes pour que mes yeux s'habituent.

* La nef comporte 3 travées recouvertes de coupoles sur pendentifs.

* Le sanctuaire en berceau m'informe que cette église est médiévale.

 

 

La montée m'est interdite

* Rapidement je comprends que la montée dans les salles de repli défensif n'est pas possible.

* Je fais volte face vers la sortie en n'oubliant pas d'admirer la coupole.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au (milieu du) 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 14ème siècle (1340 ?), à cause de la guerre de Cent Ans et des attaques des routiers, l'église est fortifiée.

* Au 16ème siècle, durant les guerres de religion, le système défensif est amélioré (ceci est une supposition de votre Chevalier car je n'ai pas trouvé de texte officiel pour corroborer ma déduction).

* En 1830, quatre constructions en encorbellement coté Est sont détruites. Seules les triples consoles subsistent.

* En 1843, début d'une longue campagne de consolidation et de mise en valeur.

* En 1869, l'architecte Vannier fait modifier la flèche.

* En 1874, l'architecte Mandin fait modifier le clocher.

* En 1912, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Vers 1940, la foudre s'abat sur le clocher.

* Au milieu du 20ème siècle, le clocher est reconstruit.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Pierre ès Liens) est libre et gratuite. La visite des salles défensives et du clocher est interdite.

 

 

Là haut, le guetteur observe le monde !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne
Partager cet article

commentaires

J
Une de mes premières églises visitées...
Répondre
L
* Il y a toujours une première fois....... pour tout !<br /> * Je me souviens de ma première Jehanne..... évidemment la statut (point coquin je suis).
P
Non, je n’y arrive plus ! (à proser). Désolée, Chevalier, je passe mon tour !<br /> Et pourtant, on est dans ma région préférée (après nostre Dauphiné).<br /> Je préfère « m’abreuver » des castels que je n’ai pas encore visités… et qui ne peuvent me décevoir puisque je les choisis !
Répondre
L
* La vie du Chevalier est en ce moment mouvementée et difficile. Je n'ai pas beaucoup de temps pour proser.<br /> * Jusqu'en septembre, soit il n'y aura pas de nouvelle publication, soit ce sera une église car ce type d'architecture est plus facile.<br /> ** Pourquoi une église est plus rapide qu'une ruine ?<br /> *** Pour montrer une ruine, il faut longuement trier les photos, il faut parfois/souvent les recadrer, je dois aussi définir un plan (chapitrer) pour mettre les pierres en valeur.<br /> * Une église est plus photogénique, toutes les images sont bonnes donc il me faut peu de temps pour les mettre dans l'ordre d'apparition. Et puis, il n'y pas besoin de faire un plan d'écriture, c'est un enchainement de façades...... donc ma rédaction est plus facile et prend moins de temps.<br /> * Durant 16 années, j'ai pu écrire 2 (parfois 3) articles par semaine soit 1523 châteaux de plusieurs Royaumes (sans compter les contes, légendes et livres).<br /> * Je reprendrai ce rythme de parution dans 3 mois. Pour le moment, ce ne sera qu'église ou rien.