Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

22 juillet 2022 5 22 /07 /juillet /2022 07:50

 

 

Département 08 - ARDENNES

 

 

 

 

Elle a des chapeaux pointus...turlututu !

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Rocquigny est située à 50km au Nord-Nord-Est de Reims, à 40km au Sud-Ouest de Charleville-Mézières et à 20km à l'Est de Montcornet.

 

  Coordonnées de l'église :

49° 41' 23" N 04° 14' 51" E
 49.689789°  4.247592°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Préambule

* La Thiérache !

* Derrière le nom de cette province au Nord-Est de notre Royaume de France se "cachent" (très souvent) des offices de tourisme du département de l'Aisne prônant la beauté de leurs églises fortifiées.

* La route des églises fortifiées de Thiérache est à faire tant chacun des bâtiments religieux est original.

* Mais, il n'y a pas que le l'Aisne dans la Thiérache médiévale. Voici une preuve en Ardennes.

 

 

Vais je d'abord déguster la rondeur de gauche ?

La rouge découverte

* Comme toujours, mon destrier me dépose à l'extérieur de la petite commune, ainsi il peut à loisir manger sa verdure. 🌾

* Au loin, je vois mon Graal.

* En un bond (comme James bien sur), je saute la clôture.

* Face à moi, des lignes droites, quelques angles et... hummm... une rondeur.

Nota : Des briques vernissées rompent la monotonie du rouge très présent.

 

 

D'arrière en avant

* Ma découverte commence par le chevet.

* Avec ses grandes baies de lumière, sa sacristie en verrue, son transept classique, son toit posé sur la paroi sans indice de salle de repli, le castellologue amateur que je suis n'est pas satisfait.

* Mais plus loin, je pressens que mes yeux vont s'écarquiller.

* Lentement j'avance vers cette beauté.... défensive ET ronde (toutes les qualités elle a).

 

 

Je ne vois qu'elles... elles... les belles !

Reculer pour mieux sauter

* Pour mieux savourer cette belle tour, je prends un peu de recul.

* Hoooo....

* Coincé entre la nef et la tour, je vois un puissant clocher copiant les plus imposants donjons du royaume. Il montre quelques ouvertures de tir au 2ème niveau.

* En prenant un peu plus de recul, je comprends l'architecture de l'église :

- A l'arrière, chevet et nef ont été refaits "récemment", donc ne sont plus défensifs.

- Le clocher-donjon fut le refuge ultime.

- Les 2 tours défendaient l'entrée ainsi que les 2 cotés du clocher-donjon.

 

 

L'entrée très défensive

* Quelle masse !

* Lentement j'approche de l'entrée en espérant que point de défenseurs il y a dans les tours.

* Je vous entends penser :

"Chevalier, ce sont des rondes comme tu aimes, point de danger il y a !"

* Erreur !

* Les rondouillardes ont des ouvertures pour arme à feu avec un ébrasement (voir vocabulaire) important vers le bas.

* Tout en admirant (ou surveillant) les ouvertures, je remarque des pierres blanches en encorbellement au dessus du portail.

* Je prends un peu de recul.

* Le clocher-donjon possède 3 niveaux dont deux sont défensifs. Les pierres alignées devaient porter une passerelle ou des hourds formant bretèche.

 

 

 

L'intérieur :

* Comme souvent en notre siècle les église sont fermées.

* Celle-ci n'échappe pas à la règle.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction de l'église.

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion, un clocher donjon et deux imposantes tours rondes ont été construites.

* A la fin du 19ème siècle, une partie de la nef est "consolidée", le choeur médiéval est entièrement refait. 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Christophe) est libre et gratuite . La visite des salles défensives et des tours est interdite.

 

 

Dans mille ans, mes images d'églises seront vieillies... ainsi !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Ardennes
Partager cet article

commentaires

P
R âler je ne peux voyant construction<br /> O uvragée « récemment », car exception<br /> C ‘est - c’était !* - à votre liste d’églises.*<br /> Q ue sur moi elle ait, toutefois, emprise,<br /> U n peu vite en besogne c’est aller !<br /> I l est sûr que ce lieu est fortifié.<br /> G randement ? Non pas, allure suffit.<br /> N ous montre t-elle puissance : bâtis<br /> Y furent tours et « donjon » qui appuient<br /> <br /> C ette impression de force. Avez, là, eu<br /> H eur mirer des belles** leurs attributs <br /> A ttirants à souhait ! Car les rondeurs<br /> M erveilles sont, pour vous, alors que peur<br /> P rovoquent chez ennemis s’y « frottant » !<br /> A i-je perçu façade*** comme étant<br /> G uet-apens idéal pour empêcher,<br /> N aguère, intrusion par porte d’entrée…<br /> E st-ce tout ? Des briques je n’ai parlé : <br /> <br /> N e vais-je pas critiquer : est-ce, ici,<br /> O ui « marque de fabrique » du Pays…****<br /> T rès belle est dernière image, on dirait,<br /> A ssurément, un castel fort : me plait !<br /> <br /> * liste d’églises fortifiées au Moyen-Âge uniquement. Et « c’était », parce moult autres exceptions vous avez faites, depuis un certain temps, et qui ne se trouvaient point en Thiérache ou aux alentours !… Vous voulez la liste ?… <br /> ** les rondes tours !<br /> *** façade d’entrée.<br /> **** je ne critique pas les rouges briques de ce moutier parce que cela faisait partie de l’exception (que j’avais fini par accepter !) : des moutiers de briques rouges et fortifiés, en Pays de Thiérache… ou « dans le coin » !
Répondre
L
* Haaaa.... vous aussi savez admirer les rondeurs ! ! ! !<br /> * Il est vrai que votre regard de femme ne brille pas comme mes yeux de mâle.... mais les rondeurs sont aussi un de vos plaisirs.<br /> * Cette église, bien que peu médiévale, bien que rouge, est une des merveilles de cette province et de cette période.<br /> * J'avoue avoir pris beaucoup de plaisir à la découvrir, puis à trier les photos puis à proser.<br /> * Mes multiples plaisirs ont du se ressentir dans ma prose devenant communicative.