19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 08:50

 

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

 

Au loin... Mon Graal du jour !

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune des Saintes Maries de la Mer est située à 50km à l'Ouest d'Istres (voir son église), à 50km au Sud-Est de Montpellier et à 35km au Sud-Ouest d'Arles.

 

     Coordonnées de l'église :

43° 27' 06" N 04° 25' 40" E
 43.451750°  4.427694°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Se laver....... (de mes péchés ?)

* Comme vous le savez, je ne me lave que rarement car c'est une perte de temps (voir un exemple ici).

* Je profite donc de mon passage proche de la mer pour me redonner une odeur décente.

* C'est donc les pieds dans l'eau (heu... je ne vais pas vous montrer mon magnifique corps d'athlète) que je regarde autour de moi.

* Soudain, mes poils de castellologue amateur se dressent m'informant qu'une construction défensive et médiévale se doit d'être visitée.

* Adieu propreté...... bonjour poussière médiévale.

 

 

Que voila incroyable donjon !

L'approche du site crénelé

* Que voila architecture curieuse. Il y a :

- Un crénelage.

- Des contreforts.

- Puis curieusement, des cloches.

* Je pressens que ce bâtiment défensif n'est point classique. Seule certitude : Ce n'est pas un château.

* Lentement, comme pour approcher une Belle à séduire, j'avance dans les ruelles désertes.

 

 

Unique architecture

Voyez vous cette architecture incroyable ?

* Mais.... point trop vite je dois la déflorer. Donc, je vais d'abord la détailler avec délectation.

* Sur la gauche, coté Ouest, je vois une petite tour défensive et crénelée.

Est elle seule pour protéger l'entrée ?

 

 

Que voila système défensif très élégant !

 

 

Une nef comme un vaisseau

* Cette longue nef est impressionnante :

- Elle est dépourvue de transept.

- Elle ne montre aucun ajout de sacristie ni chapelle latérale.

- Aucune archère est visible (les ouvertures verticales ou fentes sont des puits de lumière).

- Le mur a une hauteur de 10 mètres et une épaisseur variant entre 1,5 et 3 mètres.

- Entre chaque contrefort, sous le crénelage apparaissent des arcs.

Vous souvenez vous du nom de cette curiosité architecturale ?

-- Je vous l'ai déjà présentée à Saint Andiol, à Peyriac sur mer et à Quintenas.

-- Ce système défensif se nomme : Encoule.

-- Cela peut s'apparenter à des mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

Cercles et angles se marient avec grâce

Le donjon.... ou presque

* Le chef d'oeuvre de simplicité et d'efficacité est : Le chevet.

* Il est composé de 3 parties :

- Une architecture en hémicycle sans fenêtre (ou presque puisque une existe) avec  d'élégantes lésènes

- Des mâchicoulis sur des consoles triples.

- Puis un crénelage formant un chemin de ronde.

- Enfin, au sommet, comme pour marquer sa présence et sa puissance, une imposante tour polygonale crénelée couronne l'église.

* Sur le coté, une curieuse verrue anguleuse m'interpelle. Sa présence rompt la symétrie.

* En prenant un peu de recul, je comprends que c'est la tour-escalier.

 

 

L'actuelle entrée qui ne le fut point

* Coté Ouest, la façade d'entrée avec crénelage et encoules.

* En réalité, cette ouverture basse est récente. Durant l'époque médiévale, la porte des églises était toujours positionnée sur le coté de la nef, de plus, elle n'avait qu'un seul vantail pour être plus facilement consolidée et défendable.

* Sur cette église (presque symétrique) je suis surpris par l'imposante tour carré à droite. Je subodore que sa fonction fut la défense des 2 courtines adjacentes.

 

 

Une symétrie asymétrique

 

 

L'intérieur :

Que la lumière soit.... ou pas

* En entrant je suis dans un émerveillement de surprise.

* Par l'absence de grandes fenêtres gothiques, le sombre est présent, mais grace à nos yeux si intelligents, je vois chaque détail.

* La symétrie architecturale (ou presque) est fascinante.

* Soudain, un puits. Il n'a pas été creusé pour les baptêmes mais pour rafraichir les assiégés durant les nombreuses attaques. 

* L'abside avec son unique fenêtre montre des ombres de colonnes en dégradées

 

 

Le bas avant la sortie

* A droite de l'autel, un escalier.

* Les marches ne descendent point en enfer mais dans une crypte où est exposée la statue de Sara, Sainte vénérée par les Gitans et gens du voyage.

* En ce lieu, les murs sont si épais que les assaillants ne pouvaient pas terroriser les habitants réfugiés durant les invasions et les guerres.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 4ème siècle, construction d'une première église. Elle conserve le sanctuaire des Saintes.

* Au 9ème siècle, à cause des invasions Sarrasines, une église "défensive" (ou plutôt anti-intrusion) est construite à l'emplacement de la première. Le site est dédié à "Notre Dame de la barque".

* Au 11ème siècle, l'église est "agrandie" ou épaissie ou mieux résistante aux attaques.

* En 1078, l'église est dédiée à Notre Dame de la mer.

* Au milieu du 12ème siècle (1170 ?), à cause des attaques de pillards et des pirates arrivant par la  mer, l'église reçoit des systèmes défensifs (lesquels ?).

* Au 14ème siècle, à cause des Routiers sans emploi durant la guerre de cent ans, la Provence est attaquée. Les systèmes défensifs de l'église sont donc améliorés. Une haute tour est aménagée, un chemin de ronde est créé.

* En 1448, le Roi René ordonne la fouille de l'église pour retrouver le sanctuaire des Saintes. Après la découverte des reliques, l'église primitive est détruite (suite aux fouilles, le bâtiment primitif était déjà peu identifiable), une crypte est aménagée, la salle des gardes à l'étage est transformée en chapelle recevant les châsses.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de la Mer) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite. La montée sur le toit est possible en payant.Veuillez vous renseigner sur les jour et horaire d'ouverture. 

 

La vidéo de l'église est ici

 

 

Un vaisseau traversant les siècles

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article
Repost0
2 février 2021 2 02 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

 

Vois tu la pierre Pierre ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Villemus est située à 30km au Nord-Est de Perthuis, à 15km au Sud-Ouest de Forcalquier et à 10km au Nord-Ouest de Manosque.

 

  Coordonnées du château :

43° 51' 32" N 05° 41' 60" E
 43.858909°  5.699995°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

L'instinct d'un Dauphinois serait il faillible ?

* Villemus ne fait pas partie des villages touristiques du département. Cette petite commune est positionnée sur une colline boisée face à une plaine cultivée et colorée.

* Ce type de colline où les maisons sont blotties dans la pente me fait penser qu'une structure médiévale fortifiée a du en être à l'origine.

* C'est donc par curiosité que j'empreinte la sinueuse route en montée.

 

 

Etait ce la chapelle castrale ?

 

Eglise perchée

* En arrivant je suis accueilli par un haut mur fleuretant avec le rocher. Bien que sa paroi, constitué de pierres pauvrement taillées, ne possède pas de fente défensive ni de crénelage, cette verticalité ressemble à un rempart.

* Si un château existe, il doit être en hauteur, donc je monte.

* Au sommet, une église m’éblouit.... par sa blancheur.

* Ce bâtiment religieux m'étonne par son architecture presque intemporelle, je la ressens comme un bâtiment Roman, mais ses reconstructions et consolidations me laissent un petit doute.

* Soudain, deux détails m'étonnent :

1 - Sous le tour, sur toute la longueur de la nef, je vois des trous de boulin (voir vocabulaire) alignés.

Est ce un fantôme de hourdage ?

2 - A gauche de la porte, un escalier amenant sur une avancée ressemblant à une tour.

Suis je devant une église fortifiée ?

Mon imagination est elle trop fertile ?

 

 

 

La réflexion attire l'action

* Pensant avoir tout vu, je pose mon merveilleux séant parfait sur un rocher puis j'admire le paysage et les toits de la petite commune.

* Mon esprit rêvasse quand.... je suis perturbé par un bruit derrière moi.

* Je me retourne.

* Un lézard joue sous les feuilles..... Il semble de quémander de regarder dans sa direction.

Comment ai je pu ne pas voir cette beauté ?

 

 

 

Voyez vous le magnifique château ?

 

L'intérieur :

Il y en a partout

* Je suis étonné que mes poils, d'habitude si sensibles à la détection de poussière médiévale, ne se soient point dressés.

* J'avance vers cette ruine castrale souhaitant jouer à cache-cache.

* Au sol, je vois une de ses pierres.

Est ce un jeu de piste ?

* Quelques pas plus loin, il y en a "beaucoup" d'autres.

Pensez vous que je brûle (en parodiant le jeu d'enfant) ?

 

 

Isaac a toujours raison !

* Sachant que mon ami Newton a démontré que tout ce qui est en hauteur, retombe......

..... Je pressens qu'en levant la tête, je verrai (peut être) un mur.

* Il est là, épais, presque neuf avec son remblai.

* Puis un autre plus grand, plus fort, plus.... heu.....

.... Désolé, je me suis emporté.

* En reprenant mon calme j'ose affirmer que ces vestiges ne comportent ni archère, ni mâchicoulis, ni cheminée, ni décors. Ce ne sont que des pans de murs sans parement dont la fonction est indéfinissable.

* Mais.......

...... mon excitation de castellologue amateur se relance en découvrant cette haute paroi trouée.

Pourquoi est elle trouée ?

* Evidemment, à cause d'un effondrement, mais.......

........ Causé par quelle faiblesse ?

- Une cheminée ?.... Je doute.

- Une archère ?..... La position n'est pas favorable.

- Une fenêtre ?.... Le trou est trop petit.

- Un puits de lumière ?.... Peut être.

 

 

Voir l'infini, c'est... heu... infiniment beau !

 

Enfin la fin !

* Pensant avoir tout vu, je pose (encore) mon merveilleux séant sur les pierres.

* J'admire la beauté des paysages, des plaines, des collines quand....

..... un lézard (encore) vient perturber mon rêve.

* Ses oscillations semblent m'informer d'une curiosité.

* Regardez, une boite médiévale en plastique !

Aurais je trouvé le Graal ?

 

 

Un trésor moderne

* Evidemment, vous êtes si intelligents que la réponse vous brûle les lèvres.

"Chevalier, ce n'est point un trésor médiéval...

.... mais un jeu de découverte en notre siècle."

* Un Ciste... si, si j'insiste, c'est un Ciste.

- Je vous l'ai déjà expliqué dans l'article sur le château de Soyans.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un seigneur de Villamus est cité dans un texte.

* Vers 1792, les Révolutionnaires démantèlent le château.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe, soyez très prudents.

 

 

Je suis certain que chaque colline porte une ruine castrale

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Est ce une église ou les vestiges d'un château ?

Le bourg :

 Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Reillanne est située à 25km au Nord-Est de Perthuis, à 15km au Nord-Ouest de Manosque et à 10km au Sud-Ouest de Forcalquier.

 

 Coordonnées du château :

43° 52' 39" N 05° 39' 33" E
 43.877589°  5.659195°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Est ce un Mirage ?

* Tranquillement, je somnole bien assis sur mon destrier avançant d'un pas paisible quand......

   ....... Soudain....... j'entends un bruit.

* Ce n'était point un Mirage (III ou 2000), ni un(e) Rafale faisant vibrer les arbres.

* C'est le bruit de mon armure touchant le sol avec votre Chevalier à l'intérieur.

* Mon palefroi ayant vu une colline fortifiée s'est mis à ruer (vers l'or bien sur) me faisant choir.

* Ce n'est donc point un Mirage ni un mirage, cette vision est un but de découverte médiévale (rimant avec Rafale).

Note de la rédaction : Cet article est patronné par Dassault Aviation. cheeky

 

Traverser une porte c'est... traverser le temps

 

Vais je être emporté ?

* Plus j'avance et plus la colline me parait proche. surprise

* Mais plus j'avance et plus le rêve castral s'éloigne. crying

Est ce une simple église ou les vestiges d'un château ?

* Ce questionnement me force à avancer au triple galop frôlant mach II.

* Soudain (je sais, je suis dans la soudaineté trop souvent ce jour) je suis stoppé par une porte ouverte.

* Cette construction est fascinante :

- Elle fut certainement une tour-porte.

- Les traces d'arrachement m'informe qu'un haut rempart existait.

- La porte sépare le Burgus (village bas) du Tournus (village haut).

-- Burgus : Bourg.

-- Tournus : Tour de défense.

- Bien qu'elle ait perdu ses portes en bois, elle montre encore les rails d'une herse disparue.

- Curieusement le mur de la tour s'appuie sur un autre mur (celui de l'ancienne église Saint Pierre).

* Etonnamment cette construction porte 2 noms :

- Porte des Forges.

- Porte Saint Pierre (à cause de l'église mitoyenne hélas détruite).

 

 

L'arbre cache le bâtiment moderne pour ne montrer que le rêve médiéval

L'intérieur :

A ses pieds

* Durant la montée, je me heurte à une abrupte paroi rocheuse. 

* Puis, je découvre une tour si haute...... que cela me donne un torticolis.

* C'est donc un Chevalier amoindri qui découvre l'actuel clocher, qui fut au Moyen Âge une tour castrale.

 

 

Vide et pourtant pleine

* En un bond (aie, mon cou) je suis sur la plateforme castrale.

* Derrière l'écran, je vois votre regard qui se plisse. Je vous entends bougonner :

"Chevalier, ce n'est pas un château mais une église !"

* Regarder attentivement, voici LE château médiéval "un petit peu" modifié.

 

 

Explication (presque) logique

* Sur la droite la tour de défense que j'avais vue depuis le pied.

* Cette étroite ronde construction est accolée à un clocher. Cela signifie que la chapelle du château côtoyait le rempart défensif.

* L'église paroissiale (dédiée à Saint Denis) utilise comme clocher les pierres et l'emplacement d'une tour du château médiéval. Pour rappeler l'histoire du site, des mâchicoulis ont été reconstitués.

 

 

J'espère qu'un petit farceur ne se cache pas au sommet...Aie ma tête

 

 

La fin, c'est le début de la descente

* Pour mieux comprendre la plateforme médiévale, je consulte un plan.

* Pensant avoir tout compris, je regagne mon destrier.

* Avant de partir, je jette un dernier regard sur cette colline arasée presque millénaire.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du château.

* Au 13ème siècle, construction des remparts du village haut.

* Vers 1792, les Révolutionnaires détruisent le château.

* Vers 1859 (?), l'une des tours de l'ancien château est transformée en clocher de l'église.

* En 1984, la porte Saint Pierre (entrée médiévale) est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite depuis les rues et la plateforme. La visite de l'intérieur du clocher est interdite.

 

 

Au loin l'Horizon... encore plus loin, Mon Dauphiné (peut être)

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2020 2 13 /10 /octobre /2020 07:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Que voyez vous sur cette colline boisée ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Montjustin est située à 50km à l'Est de Cavaillon, à 20km au Nord-Est de Perthuis, 15km à l'Est-Nord-Est de Manosque.

 

 Coordonnées du château :

43° 50' 57" N 05° 38' 05" E
 43.849327°  5.634955°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

L'homme d'or

"Là-bas
Tout est neuf et tout est sauvage
N'y va pas
Libre continent sans grillage
N'y va pas
Beau comme on n'imagine pas
N'y va pas"

* C'est en fredonnant la chanson de Goldman que je randonne sur mon destrier.

 

 

Là-bas, beau comme on n'imagine pas

 

 

Pourtant, il faut que j'aille là bas

* Soudain, au loin, une colline.

* Soudain, au loin, les contours d'un château.

* Soudain, en moi, le désir de cette construction millénaire monte.

* Soudain, en moi, la compréhension que la route monte.

 

 

Ai je mes végétations ?

* A l'époque médiévale, les pentes étaient dégagées, les arbres étaient coupés, la végétation était rase.

* Mais en notre siècle, tout pousse sans entretien ou avec une petite taille chaque année.

* Conséquence : Il faut être proche pour voir un château.

* Il faut que j'avance encore, encore, encore.

Nota : Pensez vous que je puisse être un bon parolier de chansons ?

 

Une belle ronde qui me quémande de la rejoindre

 

Surprenantes surprises

* C'est par une route goudronnée que je découvre les premières constructions.

* Le site étant habité par plusieurs familles, il n'est pas surprenant de voir un escalier en pierres (récupérées du rempart) puis une belle baie plein cintre.

* Plus loin, posée sur un solide rocher, une ronde tour habillée de vert. Elle ne montre aucun système défensif comme archère ou mâchicoulis (voir vocabulaire). Ayant eu un passé délicat, tours et murs ont été arasés.

* Dans l'alignement il y a le rempart avec une poterne récente et ouverte à tous les vents. Au dessus, un arc de décharge soulage le poids sur le linteau.

- Comme pour la tour précédente, les pierres sont peu jointives, pauvrement taillées et de dimensions variables. 

* Plus loin, une autre ronde tour. Elle doit être Irlandaise surprise car elle arbore un bel habit vert.

* J'avance vers l'Ouest.

 

 

 

L'intérieur :

Presque neuf.......

* Sans avoir franchi une porte avec pont levis, bretèche, herse, assommoir et autres merveilles défensives, je me retrouve dans la cité fortifiée.

* Les premiers bâtiments que je rencontre semblent avoir été reconstruits ou fortement consolidés durant la fin du 20ème siècle.

Où sont les ruines tant désirées ?

 

 

Est ce un passage secret vers le Graal ?

.....avec des restes anciens

* Dans le dédale de petits entiers, je découvre une.... heu.... église peut être.

* La haute construction ressemble à un clocher mais il faut toujours se méfier du premier ressenti.

* Sur sa droite je remarque des fenêtres à remplage.

Est ce la preuve que j'attendais ?

* Dans mon errance, je vois des murs avec trous de boulin (pour des poutres de plafond ?).

* J'approche de la porte.... Hoooo......

...... je ne vous révélerai pas ce que j'ai vu !

 

 

Tout mais pas l'indifférence

* C'est en chantant du Goldman que je pose mon séant merveilleux sur un rocher, puis j'admire le paysage montagneux.

"Échangerais années mortes pour un peu de vie
Chercherais clé de porte pour toute folie
Je prends tous les tickets pour tous les voyages
Aller n'importe où mais changer de paysage."

 

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 3ème siècle, un oppidum est construit sur la colline.

* Au 11ème siècle, aménagement d'une fortification sur la colline.

* Au 16ème siècle, de nouvelles maisons sont construites ainsi qu'un lavoir, une fontaine et une église (à vérifier).

* Au 17ème siècle, augmentations du nombre de maisons (à vérifier).

* Vers 1995, une campagne de rénovation des remparts est réalisée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Le trésor d'un site castral est souvent le panorama

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 07:50

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

Je pressens qu'il va encore falloir gravir une pente

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Rognes est située à 25km au Nord-Est de Salon de Provence, à 20km au Nord-Ouest d'Aix en Provence et à 12km à l'Ouest de Pertuis.

 

     Coordonnées du site castral :

43° 39' 57" N 05° 20' 44" E
 43.665868°  5.345636°

 

 

 

Le site : 

L'extérieur :

Pourquoi ont ils construit des ruines en hauteur ?

* Un jour, j'ai lu :

"L'histoire est un éternel recommencement !"

* J'ai l'impression que ce dicton correspond parfaitement à ma vie de castellologue amateur.

* Ce matin, j'ai du monter une colline pour voir une ruine à quelques kilomètres de là et cet après midi..... mon destrier me dépose sur un parking au pied d'une autre colline qu'il va me falloir grimper.

Pourquoi n'y a-t-il jamais d'ascenseur ?

* Pauvre Chevalier qui doit encore monter, monter, monter puis être griffé, griffé, griffé par les milliers de ronces agressives, agressives, agressives adorant mes jolis, jolis, jolis mollets.

* Donc, pour vous, j'avance vers cette beauté.

 

 

Voyez vous les maisons ?

Il était une fois...

* Je commence l'ascension du Foussa, la colline habitée depuis .... très longtemps.... (100 000 ans d'après les restes de silex).

* Foussa vient du provençal signifiant : Creuser des fosses.

* Le sentier peu large serpente entre les maisons récentes et les herbes...... de Provence bien sur.

 

 

Soudain.....

* Un peu comme par magie, un pan de mur sort du sol.

* Ces nombreuses parois de hauteur plus ou moins importante, sont les vestiges du village médiéval.

* Avec un peu d'attention et de patience je vois :

- Un abreuvoir taillé dans la pierre.

- Une cave.

- Une citerne ou un puits (peut être).

- Les vestiges de maisons.

 

 

Je sors mon sac de couchage et... je dors ici ce soir

Vraiment trop... glodytique

* Contre la paroi, une surprise m'attend :

- Sur deux niveaux, des habitats troglodytes.

- Proche, d'autres trouées dont l'entrée est parfois barrée par la végétation.

- Plus loin, une autre habitation composée de 2 pièces.

* Les cavités s'enchaînent, chacune plus ou moins grande,  plus ou moins accessible.

 

 

Le site prend de la hauteur !

* Une paroi me bloque.

* Je lève la tête pour apercevoir :

- Des trous de poutres m'informant qu'un habitat existait.

- Des fentes verticales creusées pour... heu.... je ne sais que penser.

- Au sommet, un mur en pierres sèches. Je pressens que ce fut l'un des remparts du château.

 

 

 

L'intérieur :

Vide et si plein ! Voyez vous toutes les constructions ?

* En un bond (ou presque) j'arrive sur le plateau.

* Le mur à mes pieds possède de nombreuses traces de vie...... mais je ne vous les montrerai pas car il faut que vous les touchiez pour mieux les "vivre".

* Le seul bâtiment encore visible facilement est au centre, proche de la paroi.

 

 

Est ce que le bâti ment ?

* Ce magnifique vestige a une forme rectangulaire.

* Au sol, je constate qu'un mur le divise en 2 salles.

* Sur la droite, proche des pierres d'arrachement, je crois voir les traces d'un conduit de cheminée.

* La fenêtre montre :

- Les trous pour des volets intérieurs.

- Une coussiège (voir vocabulaire).

* L'autre pièce était aussi éclairée par une fenêtre avec une coussiège dans l'épaisseur du mur.

 

 

Ma faim devient votre fin

* Cette marche m'a épuisé. L'immense plateau a vidé toutes mes forces.

* Il faut que je dévore quelques victuailles.

* C'est donc assis sur un rocher que je vous abandonne pour déguster mes mets  (mémé ?) et le panorama.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site castral :

* Vers 1150, Rogne est cité dans un texte.

* Au ??, un château est construit puis un village s'établit sur les pentes de la colline nommée Foussa.

* En 1595, le château est démantelé par les ligueurs.

* Au 17ème siècle (?), le village est abandonné. Les habitants s'établissent au pied de la colline, (formant l'actuelle commune). Les pierres de l'ancien village sont récupérées.

* En 1909, un tremblement de terre détruit de nombreuses maisons de la commune.

* En 1929, les ruines du château sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du château et des habitats troglodytiques est libre et gratuite. Veuillez être prudents dans la ruine du château car le risque de glisser existe. Veuillez respecter les habitats car certains sont encore habités ou utilisés.

 

 

Ce parfum de fleur m'emporte vers les senteurs de l'infini

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 08:53

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

Voyez vous la ruine sur le plateau ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Le Puy Sainte Réparade est située à 15km au Nord d'Aix en Provence, à 10km au Sud-Ouest de Pertuis et à 8km à l'Est de Rognes (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

43° 38' 52" N 05° 26' 12" E
 43.647751°  5.436706°

 

 

 

Le site castral : 

L'extérieur :

J'ai une envie de croissant aux amandes

* Lorsque dans le bourg j'ai demandé la direction d'une boulangerie, un autochtone à la bedaine bien en avant me dit :

- "C'est par là, mon gars !"

* C'est donc avec assurance que je me dirige vers le Sud.

* J'aurais du me méfier de son ricanement derrière son épaisse moustache.

 

 

Est ce la boulangerie ?

Village âgé

* En face de moi, une ruine.

* A la base du contrefort un panneau indique : Boulangerie.

* Avec précaution, j'entre. Je vois un four mais point de boulangère.

Pensez vous qu'elle soit à l'étage ?

* Comme vous le comprenez, ce bâtiment se situe en bordure de l'ancien village. De nombreuses maisons sont encore visibles dont certaines possédaient de belles voûtes.

* Ne pouvant définir avec certitude les dates de construction de ces habitations ruinées, je continue la montée vers une plateforme.

 

 

Ces murs me murmurent

* La pente est douce, le sentier est bien défini, l'herbe n'est point agressive ni piquante pour mes jolis mollets.

* C'est donc avec émoi que j'arrive devant un mur.

 

 

Quelle magnifique... heu... statut médiévale !

L'intérieur :

Ramper devant un rempart

* Le mur (rempart ?) en pierres sèches semble faire le tour d'un curieux vestige.

* Le mur est si petit que je ne distingue aucun système défensif.

 

 

Tel un doigt 

* Proche du ravin, je vois une haute construction faite de pierres à bossage.

* Bien que la dimension des pierres soit multiple, leur qualité et taille me font penser que ce château devait appartenir à un riche seigneur.

N'y a-t-il que ce vestige de tour ?

* En regardant au sol, je comprends que le château est étendu en horizontal.

 

 

Castellologue et comptable je suis !

* Pour définir la dimension du site castral, je décide de compter les pierres :

- Une, deux, trois, quatre, cinq....

* Pour vous faire patienter, je vous propose de regarder les vestiges de l'ancien village et surtout le magnifique panorama.

- Deux cent trente trois, deux cent trente quatre......

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site castral :

* Au 4ème siècle avant JC, durant le second âge du fer, un oppidum est construit sur la colline.

* Vers le 8ème siècle; durant les importantes invasions surtout Sarrasines, un château est construit sur le plateau pour sécuriser la population.

* Au 12ème siècle (?), le site est possession de l’archevêque d'Aix.

* Vers 1579, durant les guerres de religion, une troupe de Carcistes attaque puis s'empare du site castral. Ces intégristes saccagent la région.

* Peu de temps après, l’archevêque d'Aix récupère le site.

* Vers 1585 (?), Hubert de Garde Vins, à la tête d'une troupe de Ligueurs, attaque le site.

* Vers 1612, le roi de France Louis XIII (voir liste des rois) ordonne le démantèlement des nombreuses places fortes dont celle de Quille.

* A la fin du 17ème siècle, une partie de la population déserte le village pour s'installer plus bas, proche des terres cultivables.

* En 1909, un séisme détruit presque complètement la tour et toutes les maisons proches.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que la ruine soit consolidée, soyez très prudents.

 

- Quatre cent soixante six, quatre cent soixante sept...... cool

 

 

L'infini s'offre aux amateurs de ruines castrales

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article
Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 10:05

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Voyez vous une construction au sommet de la colline ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Montfuron est située à 55km au Sud-Ouest de Dignes les Bains, à 25km au Nord-Est de Pertuis et à 10km à l'Ouest de Manosque.

 

 Coordonnées du château :

43° 50' 09" N 05° 41' 34" E
 43.835907°  5.692953°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La faim justifie les moyens...... âges

* Quand votre chevalier a une petite faim, il s'installe au soleil pour chauffer sa vieille carcasse "presque millénaire".

* C'est donc le dos appuyé au moulin à vent de cette commune que je déguste poulardes farcies, sangliers à la broche, porcelets en sauce, etc......

 

 

L'appétit des ruines vient en mangeant de la poussière

* Soudain, mes poils de castellologue amateur se dressent.

Y aurait il un site médiéval proche ?

* En un bond, je suis sur l'autre colline, abandonnant les délicieux mets.

 

 

Que voila ruine sachant faire rêver le visiteur

L'intérieur :

Réalité et rêve

* Le plateau au sommet de la colline est vide, excepté une table d'orientation.

* Sur un panneau je vois un croquis représentant une construction avec une sorte de rempart l'entourant :

- Est ce le château ?

- Si oui, de quelle année ?

 

 

Le rien est beaucoup !

* Derrière la dense végétation je vois un mur.

- Il ne possède ni ouverture de tir ou de confort.

- Son épaisseur ne correspond pas à un rempart ni à un bâtiment défensif.

* Pour mieux comprendre ce vestige, je descends la pente.

* Quelle surprise !

* Un long et large bâtiment dont :

- Le mur coté Est (devant moi) n'est que fantôme.

- Le mur Nord a disparu.

- Le mur Sud arbore une jolie dentelle de pierre.

- Le mur coté Ouest (au fond) possède de larges colonnes.

 

Quel magnifique paysage multicolore

 

L'éternel cadeau

* Pensant avoir tout vu, sans avoir compris.....

   ..... Je pose mon séant merveilleux sur un rocher moelleux.

* Puis, en finissant de manger mon cuissot de chevreuil sauce grand veneur accompagné d'un Châteauneuf du Pape....

   .... J'admire le paysage, le trésor qu'offre toutes les ruines médiévales perchées.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, un texte décrit la présence d'habitations.

Y avait il un château en bois ?.... Peut être.

* Au 12ème siècle, Montfuron, petit village fortifié, dépend du Comté (voir titre de noblesse) de Forcalquier. Un château en pierre existe certainement.

* A la fin du 14ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, le village est partiellement détruit (certainement par des Routiers).

* Au milieu du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le village est attaqué puis saccagés (?).

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Veuillez être très prudents car le site est peu sécurisé, la pente est abrupte et la végétation piquante.

 

 

Voir et contrôler.... telle est la devise de cette ruine

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 08:50

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

Est ce un rêve ou une réalité ?

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Jouques est située à 20km au Nord-Est d'Aix en Provence, à 15km au Sud-Est et à 10km au Sud-Ouest de Saint Paul lez Durance.

 

     Coordonnées du château :

43° 38' 18" N  05° 38' 28" E
 43.638441°  5.640998°


 

 

Le château : 

L'extérieur :

Un Dauphinois n'est jamais fatigué !

* Il est tard, j'ai marché durant 3 jours, j'ai besoin de me reposer et de manger dans une bonne taverne.

* J'avance vers une enseigne accueillante quand, mon destrier change de direction.

* Mon palefroi a vu une peinture sur un mur. Ses doux yeux intelligents me quémandent de regarder la colline.

 

 

Des trésors sont au sommet de la colline

La montée vers l'infiniment haut !

* Survolant les toits, dépassant les arbres, plusieurs bâtiments nagent dans le ciel (ou presque).

* L'ensemble est isolé par un rempart qui se devine, même si sa hauteur n'est plus impressionnante.

* Au centre, l'ancienne église paroissiale d'époque médiévale, dédiée à Notre Dame de la Roque.

* A droite, les vestiges d'une construction que je me dois de visiter.

* Disséminés dans la montée, les vestiges plus ou moins habitables et habités du village médiéval.

 

 

Le plateau (repas).... médiéval

* Ho hisse....... depuis le bas de la commune, je grimpe dans les ruelles vers le sommet de mon plaisir.

* Soudain, au bout de la rue des ruines (ce nom ne s'invente pas) je vois un portail.  Il ne possède plus de système défensif, mais son épaisseur m'informe qu'il délimitait et protégeait le plateau seigneurial.

* Quelques dizaines de mètre plus à l'Est, après une agréable pente en escalier je vois : L'ancienne église Notre Dame de la Roque.

Voyez vous les fentes proche du toit ?

Pensez vous qu'elle ait pu être fortifiée ?

 

 

Point de rondeur en cette architecture !

Le site castral (?)

* Derrière l'église des arbres tentent de cacher une construction.

* Cette beauté en pierre est dépourvue de tour, d'échauguette, de crénelage, de mâchicoulis (voir vocabulaire).

Quelle fut la fonction de cette construction ?

* Ma seule certitude est que ce bâtiment est ancien.

* Je suis surpris de voir ses lits de pierres peu jointives et pauvrement taillées.

* Ses trous de boulin alignés et très rapprochés me font penser au fantôme d'une passerelle en bois. Mais la faible hauteur par rapport au sol me fait imaginer que ce fut.... heu..... un auvent.

Y avait il une étable ou un lieu de stockage ?

* Il est possible que l'intérieur m'apporte les nombreuses réponses dont les questionnements embrument mon cerveau de castellologue amateur.

* Avec précaution j'entre par cette porte.

Avez vous remarqué l'épaisseur du mur ?

 

 

L'intérieur :

Quel volume ! Que de merveilleux détails

* Soudain c'est le choc !

* Bien qu'elle regorge de détails fascinants, je ne vais pas vous décrire la partie partiellement effondrée, mon attention est portée sur la salle voûtée attenante.

Quelle fut sa fonction ?

* Voici ce que j'observe :

- Elle possède peu de fenêtres.

- Les ouvertures de lumière ont un faible ébrasement.

- Je ne vois pas de coussiège pour le guet ou lire  ou écrire ou broder.

- Quelques niches sans trace d'étagère ni de portes sont encore visibles.

- Des piliers reposent chacun sur une console ciselée.

Voyez vous un dessin ?

- Par endroit, le mur possède un "enduit".

- En approchant, il me semble voir des formes géométriques colorées.

 

 

Mystère !

*  Dans cette salle voûtée, je me pose une question :

Quelle fut la fonction de cette pièce ?

A - Une chapelle ?

B - Une aula ?

C - Un habitat ?

D - La cuisine ?

E - La capitainerie ?

 

 

La fin d'une visite est toujours le début d'une vue

* Pendant que je réfléchi, mes yeux sont attirés par un trou dans le mur.

* A travers, je vois........ l'immensité !

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du village et château :

* Au Ier siècle, un bourg gallo-romain s'établit proche de la rivière Réal.

* Au 6ème siècle, avec l'insécurité due aux multiples invasions, les habitants se réfugient au sommet de la colline. Le site est propriété du Comte (voir titre de noblesse) de Provence (à vérifier).

* Durant 9 siècles, un château est construit, les remparts sont aménagés, une vie s'organise autour de l'église Notre Dame de la Roque.

* Au 12ème siècle, la seigneurie est possession de l'archevêque d'Aix.

* Au début du 15ème siècle, avec la modernité, le besoin de confort et la paix partiellement revenue, petit à petit les habitants désertent la colline pour s'établir dans la vallée.

* En 1440, l'église haute de Notre Dame de la Roque n'est plus paroissiale, elle est remplacée par l'église basse dédiée à Saint Pierre.

* En 1964, la partie haute de Jouques, et la chapelle Notre Dame de la Roque sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les ruelles du bourg actuelle et des rues hautes. La visite des fortifications intérieures est dangereuse. le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents

 

 

Un panorama unique... comme toujours avec une ruine médiévale

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Pourquoi mon Graal est toujours en hauteur ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Sigoyer est située à 40km au Nord-Ouest de Digne les Bains, à 30km au Sud-Sud-Ouest de Gap et à 15km au Nord de Sisteron (voir ses remparts).

 

 Coordonnées du château :

44° 19' 12" N 05° 57' 24" E
 44.320137°  5.956839°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Préambule

* Souvent, lorsque je vous fais découvrir un bâtiment médiéval fortifié, j'ose :

- Me permettre de vous le décortiquer avec mes yeux,

- Vous d'écrire ce que je ressens et comprends.

* Mais aujourd'hui, je vais simplement errer.

* C'est à vous de deviner, d'imaginer, de rêver avec le plan.

 

 

Saurez vous identifier les bâtiments ?

Il est là haut... comme toujours

* Une colline, un sommet, un château. Cette caractéristique est classique pour une fortification médiévale.

* C'est donc sans surprise que je vois un rempart avec des ruines.

* En voyant une habitation très consolidée à l'angle Sud-Est, je me demande si le site ruiné est visitable.

 

 

L'approche... là proche

* Je monte vers elle... la ruine.

* Je suis sur le plateau.

* Je vois une grillage (donc l'entrée serait interdite)......

    ...... Mais un panneau me dit : "Chevalier, tu as le droit."

 

 

L'intérieur :

Découvrir une ruine, c'est comme effeuiller une belle femme

* Elle se cache derrière les arbres.

* Elle ne s'est point rasée, donc ses "poils" verts chatouillent ses bases et mes pieds (ou inversement).

* Elle est si vieille que ses ossatures se sont affaissées.

* Bien qu'elle ait subi un lifting de consolidation, certaines parties dePeintre métalliste je me fais pour immortaliser cette ruine son corps (de logis) ne sont pas facilement distinguables.

* Son parement, constitué de pierres pauvrement équarries, montre l'âge de la belle.

* Sa beauté intérieure est....... comment dire.... flétrie par les années.

 

 

La tour pour le tour d'horizon

* Il ne faut pas confondre :

- Le tour du gué et la tour de guet.

* De la tour, il ne reste que le...... possible guet.....

   ...... Car de cette position, l'infini s'offre.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle,bien qu'aucun écrit l'atteste, probable construction d'une tour de surveillance sur la hauteur.

* Au 13ème siècle, construction d'un donjon et d'un logis. Des remparts s'accrochent à la tour de guet. Une chapelle est construite prouvant que le château est possession d'un seigneur avec sa famille.

* En 1562, le site subit un démantèlement. Les remparts sont abaissés, les tours sont écrêtées.

* Vers 1793 les Révolutionnaires saccagent le château.

* Au début du 20ème siècle, l'architecture du château est encore identifiable.

* A la fin du 20ème siècle, les archéologues se penchent sur l'évolution architecturale du site castral.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des salles intérieures est interdite.

 

 

Voyez vous un ennemi au loin ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

 

Comment monter jusqu'à la ruine ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Volonne est située à 40km au Nord-Nord-Est de Manosque, à 20km à l'Ouest-Nord-Ouest de Digne les Bains et à 10km au Sud-Est de Sisteron (voir ses remparts).

 

  Coordonnées du château :

44° 06' 38" N 06° 00' 56" E
 44.110785°  6.015687°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Mes hormones

* Ce jour, le soleil brille, les oiseaux chantent, les jeunes damoiselles sont en fleur. Je me transforme en Casanova avec belle chemise à jabot pour embrasser.... la vie (car étant chevalier, je n'ai point droit de biser aussi rapidement les ravissantes Volonnaises).

* Mais...... car il y a toujours un "mais" dans les belles histoires.... un souffle chaud et pierreux arrive du Nord-Est.

* Je tourne la tête pour voir : Une droite ruine.

* Cette ruine..... ruine mon projet de "bisade" pour se transformer en croisade. sad

* J'enfile donc mon armure pour découvrir un château.

Droite comme un 'i'... comme dans ruine !

 

 

Mon thé ?... Non, montée

* Gravir une pente aride dans les ronces est inhumain, surtout à 13h32.

Par quelle magie je connais l'heure exacte ?

* Tout simplement en regardant la tour de l'horloge, qui fut certainement une construction défensive du château.

* Bien qu'elle ait été cimentée, son parement d'angle en pierre m'informe de son ancienne origine.

 

 

Comme moi, elle est cassée

* Ho hisse !

* Avec lenteur mais obstination, j'avance vers la tour.

* La paroi montre des pierres de tailles différentes et peu jointives. Ce château n'a pas du être construit par un puissant seigneur.

* Je suis surpris de voir un parement d'angle utilisant des pierres de qualité plus fragile.

 

 

 

Point besoin de tirer la chevillette pour que cherre la bobinette

L'intérieur :

Entre aie... et entrailles

* Aie, ouille...... Les herbes piquantes jouent avec mes mollets.

* Qu'importe, j'avance dans les ronces pour contourner la ruine.

* Que puis je déduire de cette face intérieur :

- La tour est en ruine.

- Les murs sont épais.

- La construction possédait 3 niveaux.

- L'étage supérieure manque, donc crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) ne sont pas visibles.

- L'ouverture à l'étage supérieur est une bretèche (je vous le prouve ci-dessous)

- La tour est posée sur le rocher. Elle ne possède pas de ratier (étage inférieur uniquement accessible par le haut servant de stockage).

- Sa dimension le fait penser qu'elle ne possède pas d’escalier. L'accès aux étages devait se faire :

-- Soit par un escalier extérieur.

-- Soit depuis le chemin de ronde.

-- Soit par l'intérieur avec une échelle en bois.

- Curieusement, une porte a été construite à la base de la tour. Cela explique mon affirmation de bretèche. 

 

 

Quel magnifique paysage multicolore

L'avis sur la vue

* Je traverse la porte et..... Oups.... le vide est proche.

Est ce que la falaise s'est affaissée ?

* Comme toujours, le trésor d'une ruine est son panorama magnifique :

- Coté Nord-Est.

- Coté Sud-Ouest, vers la ville.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'une fortification sur les premières pentes de la colline. Etant sur l'axe de passage Sisteron-Digne, péage il y a.

* Au 13ème siècle, un village s'établit proche de la fortification.

* Au 14ème siècle, la tour haute est citée dans un texte.

* A la fin du 16ème siècle, en recevant une horloge, la tour basse est nommée logiquement : Tour de l'Horloge.

* Au 17ème siècle, il semble que la vieille fortification soit abandonnée au profit d'un château de confort dans la vallée.

* Au 21ème siècle, la découverte des deux tours est libre et gratuite. Bien que la ruine soit consolidée, il est préférable d'être prudent. Pour les plus courageux, la montée continue vers les sommets magiques.

 

 

Au loin, voyez vous la prochaine ruine que je vais de suite découvrir ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article
Repost0