19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 08:50

 

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

 

Au loin... Mon Graal du jour !

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune des Saintes Maries de la Mer est située à 50km à l'Ouest d'Istres (voir son église), à 50km au Sud-Est de Montpellier et à 35km au Sud-Ouest d'Arles.

 

   Coordonnées de l'église :

43° 27' 06" N 04° 25' 40" E
 43.451750°  4.427694°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Se laver....... (de mes péchés ?)

* Comme vous le savez, je ne me lave que rarement car c'est une perte de temps (voir un exemple ici).

* Je profite donc de mon passage proche de la mer pour me redonner une odeur décente.

* C'est donc les pieds dans l'eau (heu... je ne vais pas vous montrer mon magnifique corps d'athlète) que je regarde autour de moi.

* Soudain, mes poils de castellologue amateur se dressent m'informant qu'une construction défensive et médiévale se doit d'être visitée.

* Adieu propreté...... bonjour poussière médiévale.

 

 

Que voila incroyable donjon !

L'approche du site crénelé

* Que voila architecture curieuse. Il y a :

- Un crénelage.

- Des contreforts.

- Puis curieusement, des cloches.

* Je pressens que ce bâtiment défensif n'est point classique. Seule certitude : Ce n'est pas un château.

* Lentement, comme pour approcher une Belle à séduire, j'avance dans les ruelles désertes.

 

 

Unique architecture

Voyez vous cette architecture incroyable ?

* Mais.... point trop vite je dois la déflorer. Donc, je vais d'abord la détailler avec délectation.

* Sur la gauche, coté Ouest, je vois une petite tour défensive et crénelée.

Est elle seule pour protéger l'entrée ?

 

 

Que voila système défensif très élégant !

 

 

Une nef comme un vaisseau

* Cette longue nef est impressionnante :

- Elle est dépourvue de transept.

- Elle ne montre aucun ajout de sacristie ni chapelle latérale.

- Aucune archère est visible (les ouvertures verticales ou fentes sont des puits de lumière).

- Le mur a une hauteur de 10 mètres et une épaisseur variant entre 1,5 et 3 mètres.

- Entre chaque contrefort, sous le crénelage apparaissent des arcs.

Vous souvenez vous du nom de cette curiosité architecturale ?

-- Je vous l'ai déjà présentée à Saint Andiol, à Peyriac sur mer et à Quintenas.

-- Ce système défensif se nomme : Encoule.

-- Cela peut s'apparenter à des mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

Cercles et angles se marient avec grâce

Le donjon.... ou presque

* Le chef d'oeuvre de simplicité et d'efficacité est : Le chevet.

* Il est composé de 3 parties :

- Une architecture en hémicycle sans fenêtre (ou presque puisque une existe) avec d'élégantes lésènes

- Des mâchicoulis sur des consoles triples.

- Puis un crénelage formant un chemin de ronde.

- Enfin, au sommet, comme pour marquer sa présence et sa puissance, une imposante tour polygonale crénelée couronne l'église.

* Sur le coté, une curieuse verrue anguleuse m'interpelle. Sa présence rompt la symétrie.

* En prenant un peu de recul, je comprends que c'est la tour-escalier.

 

 

L'actuelle entrée qui ne le fut point

* Coté Ouest, la façade d'entrée avec crénelage et encoules.

* En réalité, cette ouverture basse est récente. Durant l'époque médiévale, la porte des églises était toujours positionnée sur le coté de la nef, de plus, elle n'avait qu'un seul vantail pour être plus facilement consolidée et défendable.

* Sur cette église (presque symétrique) je suis surpris par l'imposante tour carré à droite. Je subodore que sa fonction fut la défense des 2 courtines adjacentes.

 

 

Une symétrie asymétrique

 

 

L'intérieur :

Que la lumière soit.... ou pas

* En entrant je suis dans un émerveillement de surprise.

* Par l'absence de grandes fenêtres gothiques, le sombre est présent, mais grace à nos yeux si intelligents, je vois chaque détail.

* La symétrie architecturale (ou presque) est fascinante.

* Soudain, un puits. Il n'a pas été creusé pour les baptêmes mais pour rafraichir les assiégés durant les nombreuses attaques. 

* L'abside avec son unique fenêtre montre des ombres de colonnes en dégradées

 

 

Le bas avant la sortie

* A droite de l'autel, un escalier.

* Les marches ne descendent point en enfer mais dans une crypte où est exposée la statue de Sara, Sainte vénérée par les Gitans et gens du voyage.

* En ce lieu, les murs sont si épais que les assaillants ne pouvaient pas terroriser les habitants réfugiés durant les invasions et les guerres.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 4ème siècle, construction d'une première église. Elle conserve le sanctuaire des Saintes.

* Au 9ème siècle, à cause des invasions Sarrasines, une église "défensive" (ou plutôt anti-intrusion) est construite à l'emplacement de la première. Le site est dédié à "Notre Dame de la barque".

* Au 11ème siècle, l'église est "agrandie" ou épaissie ou mieux résistante aux attaques.

* En 1078, l'église est dédiée à Notre Dame de la mer.

* Au milieu du 12ème siècle (1170 ?), à cause des attaques de pillards et des pirates arrivant par la mer, l'église reçoit des systèmes défensifs (lesquels ?).

* Au 14ème siècle, à cause des Routiers sans emploi durant la guerre de cent ans, la Provence est attaquée. Les systèmes défensifs de l'église sont donc améliorés. Une haute tour est aménagée, un chemin de ronde est créé.

* En 1448, le Roi René ordonne la fouille de l'église pour retrouver le sanctuaire des Saintes. Après la découverte des reliques, l'église primitive est détruite (suite aux fouilles, le bâtiment primitif était déjà peu identifiable), une crypte est aménagée, la salle des gardes à l'étage est transformée en chapelle recevant les châsses.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de la Mer) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite. La montée sur le toit est possible en payant. Veuillez vous renseigner sur les jour et horaire d'ouverture. 

 

La vidéo de l'église est ici

 

 

Un vaisseau traversant les siècles

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article

commentaires

Pierrote 21/02/2021 11:59

S oyez béni et même sanctifié !
A i-je le don d’un tant exagérer ?
I l se pourrait… Mais si heureuse suis-je !
N ous sommes face à moutier de prestige
T el qu’il me siet en mirer. Chevalier,
E utes du flair vouloir corps purifier ! «
S aint vous » est gravé sur calendrier !…

M agnifique lieu empli de puissance !
A un castel fort de suite l’on pense.
R avie me voyez, car architecture
I ncroyable* est de toutes parts, pour sûr !
E ncoules ajoutent à divine aura.
S uis-je « emballée » ? C’est rare ! C’est le cas !

D e semblables églises bien j’en veux (
E ntre beaucoup de châteaux !), mais si peu

L ‘on trouve à travers tout nostre pays.
A ussi, pour nous l’offrir, un grand merci !

M ajestueuses, quasi, sont parois,
E urent effet de provoquer effroi,
R aides et aveugles,** fort je le crois.

P ourtant massives, paraîssent légères.
R ayonnantes, lisses et sans lumière.***
O utreplus, deux tours furent érigées ;
V igies rendant le tout plus élancé.
E ut un chemin de ronde l’une d’elles.
N ul doute que du haut vue était belle.
C ertes, mais son atout premier fut guet
E t « appui » n’est autre que le chevet.

N e possèdent un puits beaucoup d’églises (
O r icelle est dans ce très peu comprise).
T out à fait l’élément qui se rapporte
A un château. C’est ce qui me transporte …

P lus ne veux-je de religieux bâti
S ‘il ne ressemble, en gros, à celui-ci !****

* cf. 1ère phrase du § « Unique architecture ».
** raides = hautes, quasi lisses aussi, car pas grand chose pour se protéger ou pour s’aider pour un assaut, car très peu d’ouvertures, de « brèches », donc.
*** ou presque. Je veux dire sans beaucoup d’ouvertures.
**** je peux bien exprimer un vœu ! Dans un tel lieu c’est approprié, n’est-il point vrai ?

Le Chevalier Dauphinois 21/02/2021 17:53

* Ma Pierrote, Ma Dauphinoise, MA religieuse (heu... désolé je me suis emporté).... est envoûtée.
* D'habitude, l'envoûtement est dans le camps du Diable..... mais ici, c'est vers la religiosité du bâtiment.
* Je savais qu'un jour, elle serait mienne.... heu... je voulais dire.... les mêmes pensées envers les églises fortifiées.
* Haaaa.... Quel plaisir d'être câliné avec un article sur une église ! ! ! !
* Haaaa..... je me dois de savourer ! ! ! !
* Haaaa..... Comme il est doux de lire votre prose en léger pourpoint printanier ! ! ! !
** Car......... Je sais que mercredi..... double armure il me faudra enfiler, caché derrière un rocher solide, à cause d'un château Ardéchois qui ne sera point à votre goût.
**** Donc..... je savoure.... je lis.... je relis... je rerelis.... votre prose si douce.
**** Donc......... j'imprime votre commentaire pour l'apposer au dessus de mon lit (comme un croix.... hihihihi).