28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 07:30

 

 

     
michel-j-01     Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

 

 

 

Département 14 - CALVADOS

 

 

 

 

Le rempart ne semble pas imprenable

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Saint Germain de Livet est située à 40km Est-Sud-Est de Caen, à 28km à l'Ouest de Bernay et à 7km au Sud de Lizieux.

 

   Coordonnées du château :

49° 5' 21.7" N 0° 12' 56.376" E
 49.089361°  0.21566°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Préambule du Chevalier

* Le but de ce blog est de vous montrer des constructions médiévales fortifiées.

* Évidemment, je visite aussi des châteaux d'époques plus récentes, mais je me suis imposé à ne point les faire figurer dans ce blog.

* Pourtant, aujourd'hui, ce château va vous étonner par sa "jeunesse" architecturale.

* Je n'ai pas changé de thème, mais je considère que mes articles sont ouverts à toutes les constructions dont une pierre a été posée avant 1492, date théorique de la fin du Moyen Âge en France. C'est le cas pour ce château.

J'espère que ce choc ne vous sera pas fatal.

==> Je laisse maintenant la place à messire M.J.

 

 

Savoir regarder

* Ce château est une jolie merveille isolée des routes principales et presque anonymement cachée en bordure d'une petite route.

* S'il n'y avait pas un panneau et une porte entrouverte, le touriste non attentif passerait sans prendre le temps de la visite.

 

 

5 siècles d'architecture s'offrent à mes yeux de gamin rêveur 

La découverte

* L'arrivée au domaine :

- Sur la droite le pignon du manoir, construit à partir de 1462.

- Au centre le pavillon d'entrée du château Renaissance bâtit de 1560 à 1580,

- Dans son prolongement, le corps de logis.

 

 

La façade

* Bien que cela ne fût plus de mise en 1560, le pavillon d'entrée était toutefois nanti d'un pont-levis dont on distingue encore l'empreinte des bras.

* C'est en tout cas un remarquable bâtiment, typique de la Renaissance en Pays d'Auge.

* Maçonné en damier de pierre et brique vernissée de couleur verte, il laisse apparaître les motifs sculptés classiques de la Renaissance :

- Frises et cordons enjolivés de rosaces,

- Niches de part et d'autre de la fenêtre de l'étage

- Surmontée d'une grande lucarne dans le toit en hache,

- Colonnes et entablement encadrant la voûte en plein cintre du rez-de-chaussée.

* Deux minces tourelles, traitées de même manière, soulignent l'élancement de l'édifice.

* Les mêmes matériaux se poursuivent sur la galerie qui lui fait suite sur sa gauche, avec sa couverture en tuiles vernissées. La façade est agrémentée de deux lignes de minuscules fenêtres et d'oculi, alternant avec des niches à l'étage.

* La grosse tour ronde d'extrémité est maçonnée en brique et pierre, coiffée d'un important toit en poivrière reposant sur une corniche à modillons.

 

 

Je prends ma récréation dans cette cour

Coté cour

* Coté cour, le bâtiment intermédiaire offre une autre architecture, inspirée de la Renaissance italienne.

* Elle se présente sous la forme de deux galeries superposées. Celle de l'étage est fermée, alors qu'au rez-de-chaussée elle est une suite ouverte d'arcades en voûtes surbaissées.

 

 

Le manoir

* Raccordé au château par une petite galerie en bois, le manoir de la seconde moitié du 15ème siècle est une belle construction à colombage sur un soubassement de pierre.

* Le mariage de ces deux styles de construction est mis en valeur par son environnement d'eau.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château de forme pentagonale et entouré de douves. Il est possession du seigneur de Tyrel (à vérifier).

* Au début du 15ème siècle, aux heures les plus noires de la guerre de Cent-Ans, le propriétaire du château, Gilbert Louvet, prend une décision que l'histoire démontra fâcheuse. Il décide de se rallier au roi (voir titre de noblesse) d'Angleterre Henri VI.

* Quelques temps plus tard, le château est investi par les troupes du roi de France (voir liste), Charles VII.

* En 1462, la guerre passée, Jeanne Louvet (fille du Baron de Livet) et son mari, Pierre de Tournebu (seigneur de La Vacherie), s'installent en 1462. Ils font bâtir un grand manoir à pans de bois avec son colombier et dépendances.

* Au milieu du 16ème siècle (1560), leur descendant, Jean de Tournebu et son épouse, Marie de Croismare, y accolent le pavillon d'entrée, une galerie attenante, épaulée à son extrémité par une forte tour circulaire, dans le plus pur style Renaissance.

* En 1580, fin des importants travaux.

* Au 17ème siècle (?), la famille Tournebu vend le château qui passe à la suite en de diverses mains.

* Au début du 20ème siècle, les derniers propriétaires privés, M. et Mme Pillaut, meublent et restaurent le château.

* En 1924, une partie du château est classée aux Monuments Historiques.

* En 1957, les propriétaires lèguent le site à la ville de Lizieux.

* En 1963, certaines parties du château sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. La visite du parc et de l'intérieur est payante. Renseignez vous sur les jours et horaires d'ouverture.

 

 

Le miroir des siècles illumine ce vieux château à damiers

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 14 Vers Menu châteaux du Calvados
Partager cet article