1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 08:55

 

 

Département 05 - HAUTES ALPES

 

 

 

 

Monter il va me falloir, pour toucher cette belle

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Montmaur est située à 85km à l'Est de Montélimar (voir son château), à 40km au Nord de Sisteron (voir ses fortifications) et à 20km à l'Ouest de Gap.

 

  Coordonnées du château (haut) :

44° 34' 33" N 05° 52' 02" E
 44.57601956°  5.8672035°

 

 

 

 

Le site :

L'extérieur :

Il est là haut !

* Non loin du bourg, mon destrier piaffe comme si un site médiéval est proche.

* En levant les yeux, je remarque une blanche construction un peu au dessus de Montmaur.

* Puis au sommet de la haute colline, un grand vestige me fait signe.

* "Proche... Proche.... c'est vite dit" je grommelle en direction de mon palefroi.

* Ma carte IGN affirme que le site castral est à 1351m d'altitude.... C'est haut !

* Et là, j'entends une voix affirmer : "Ce petit exercice te fera maigrir, mon gros !"

* Il est vrai que le matin, j'avais eu quelques difficultés à mettre mon armure.

* C'est donc pour perdre un peu de poids que je vais gravir cette "immense" montagne.

 

 

J'arrive... Mais laisse moi reprendre mon souffle

L'approche

* Pour approcher une belle, il ne faut jamais se précipiter.

* Avec mon léger surpoids (parait il), je ne tente point une rapide course mais une lente "séduction".

* Si mon cœur bat vite, c'est que la belle m'impressionne.

* Si mon souffle est court, c'est que la ruine me fascine.

Suis je crédible dans mon rôle d'amant éperdu ?

 

 

Est ce le bon endroit ?

* La construction me surprend.

* Elle ne ressemble que peu à un vestige de château fort.

* Je consulte mon altimètre : Moins de 1000m.

* Je ne suis pas devant les ruines du château fort mais devant celles des fortifications de l'ancien village médiéval.

 

 

Rapide analyse

* Ce site est improprement nommé : Tour Sarrasine.

* La construction possède une ouverture de lumière et des trous de boulin (voir vocabulaire).

* Les pierres sont pauvrement taillées et peu jointives. Je doute que cette construction appartint à un seigneur.

* Elle a une forme de parallélépipède mais curieusement, les 2 angles coté opposé à la vallée sont arrondis.

* La face coté plaine est plane.

- Elle comporte en partie médiane une ouverture ressemblant à un effondrement.

- Au sommet, s'affiche une importante ouverture rectangulaire avec des pierres correctement taillées et un solide linteau.

- Sous cette porte, des trous de boulin alignés me font imaginer qu'une passerelle en bois existait.

 

 

Point de signe défensif en cette constructioin

 

 

L'intérieur de la construction :

Que voir ?

* Il n'y a pas d'ouverture en partie basse pour entrer.

* La fissure dans le mur ne me permet pas l'intrusion.

* Avec souplesse et légèreté, j'introduis mon oeil dans les entrailles. Je remarque que les pierres intérieures sont pauvrement taillée et aucune sculpture apparaît.

* La porte à l'étage est inaccessible sans échelle.

* Par un trou de boulin, je vole une image de l'intérieur de la porte. Je constate que la construction a été fortement consolidée récemment.

 

 

Problème... donc solution

* Ne pouvant point avoir d'autre détail sur cette construction, je reprends ma marche vers le sommet.

* Soudain, je plie !

* Je ne vous narrerai pas mon problème, mais la conséquence est : Ascension impossible ce jour.

* Je me repose en observant la vallée.

Que vois je ?

 

 

Je suis au paradis....des castellologues amateurs !

 

 

 

Le château bas :

Depuis le haut

* En bas, je vois une construction parallélépipédique.

* Les 2 angles opposés à la montagne possèdent une ronde tour.

* Un bâtiment rectangulaire s'accroche à la perpendiculaire du premier.

 

 

Depuis le bas

* Le château dans le bourg est entouré d'un mur dont certaines parties sont issues de son ancien rempart, mais dont la majorité sont assez récentes.

* Les fenêtres à meneaux en croix confirment l'ancienneté du bâtiment.

* Par contre, les tours sont dépourvues de système défensif.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site :

* Au 11ème siècle, construction de la Tour Sarrasine.

* En 1265, Montmaur est l'une des 4 principales baronnies (voir titre de noblesse) du Dauphiné. Elle est sous l'autorité de la Chartreuse de Durbon.

* En 1298, le 13 juillet, proche du château haut, les frères Guillaumes Martin et Jean Martin signent l'acte de vente d'un champ au frère Guigues Bontosil de Durbon.

* Au 14ème siècle, construction du château bas.

* En 1340, le Dauphin (voir liste) Humbert II séjourne quelques jours au château (est ce le bas ou le haut ?).

* A la fin du 16ème siècle, construction des tours d'angle au château bas.

* Au 17ème siècle, un incendie ravage partiellement le château bas.

* Au 18ème siècle, un incendie ravage partiellement le château bas.

* Vers 1792, les Révolutionnaires ne s'intéressent pas au château bas. Il échappe aux saccages et à la destruction.

* Au 19ème siècle, le château bas change plusieurs fois de propriétaires. Chaque famille transforme cette construction.

* En 1988, le château bas est classé aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, le département achète le château bas. Après quelques travaux de mise en conformité, des expositions et des concerts sont organisés.

* Au 21ème siècle :

A - La découverte de l'extérieur et l'intérieur de la ruine du château haut est libre et gratuite avec beaucoup de précautions.

B - La découverte de l'extérieur de l'ancienne fortification du vieux village est possible

C - La visite du château bas est possible durant l'été. Renseignez vous.

 

Pour mieux comprendre ce site, veuillez regarder cette vidéo.

 

 

Ce bourg peut s'enorgueillir de 2 châteaux

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 05 Vers Menu châteaux des Hautes Alpes
Partager cet article

commentaires

L
Je commence à connaitre le village de Montmaur et ses fortifications. <br /> Pour le château du bas, y aller l'été, c'est ouvert et gratuit, les visites commentées étant payantes ( 2 par jour). <br /> Pour les ruines du château fort en haut de la colline, y aller par la piste du hameau de Froidure. L'itinéraire est balisé, et même illustré comme parcours à thème sur Rocambole . Là, vous retrouverez chevalier et belle dame , sans compter bucheron et autres<br /> Pour la tour ruinée du bas , elle est comme vous le dites sans ouverture , donc on ne peut y pénétrer. Mais le sentier n'est pas entretenu, et présente des portions aériennes . Il est déconseillé aux randonneurs non confirmés. <br /> Sur mon blog, il y a déjà un article sur le chateau fort ruiné et j'en ferais un sur la tour. Je voudrais vous emprunter un paragraphe ( en citant l'origine- en cas de non accord , veuillez me le confirmer).<br /> Et merci pour votre page sur les fortifications de Montmaur.<br /> Loulou_rando
Répondre
L
* Le jour de ma venue en cette commune, une raison personnelle ne m'a pas permis de monter voir le château haut.<br /> * Il est fort probable qu'en 2017 je sois obligé de prendre cette route pour descendre dans le 04, je ferai certainement un arrêt pour finaliser mes visites castrales.<br /> * Je serai honoré qu'un chapitre de mon modeste blog soit copié chez vous... en citant l'adresse bien sur.
P
… « Vostre » Dauphiné… je ne peux rien dire ici, puisque je ne connais mie la plupart des sites du Dauphiné que vous nous dévoilez !…<br /> Mais j’espère bien trouver un lien historique qui me rendra cette partie de MON Dauphiné ! Car, si je ne connais mie les ruines des castels, j’en connais – de quelquefois à souvent – leurs seigneurs… A chacun sa passion !… (pour laquelle, entre parenthèses et pour ma part, il ne m’est nullement « exigé » de maigrir pour vous la conter !).<br /> NB : j’avais compris, dans la vidéo que vous nous avez offerte en lien, qu’il y avait 3 castels, et que pour une raison que vous ne voulez point révéler, le 3e vous a été impossible à atteindre, donc à montrer. Mais je compte bien en avoir une description un jour.
Répondre
L
* En voyant la diversité des sites fortifiés de MON (hihihi) Dauphiné, je me demande si je vais (ou non) changer mon planning rédactionnel de 2017 que je vous ai annoncé il y a peu.<br /> * Mettre en valeur la Drôme, le 05, puis montrer les ruines des Comtés de Provence et de Nice pourrait être une bonne idée.<br /> * Allier régions touristiques avec ruines médiévales pourrait être une idée intéressante.<br /> * Seule l'importance de ma photothèque puis la qualité de mes livres seront le déclencheur.
P
M ésaventure nous est contée ici,<br /> O ù l’on voit notre Chevalier qui… plie… ???… <br /> N e serait-ce jointure d’armure au genou<br /> T rop mal articulée, serrée beaucoup ?…<br /> M algré appel de votre destrier<br /> A poursuivre montée, avez stoppé. <br /> U ne bienfaisante halte… Auparavant <br /> R encontré aviez une belle d’antan : <br /> <br /> D ame ! Pas étonnant que le souffle court <br /> A yez eu, à mirer charmants atours ! <br /> U n cœur battant la chamade étant là <br /> P reuve d’amour pour son âge, siècles n’étant pas <br /> H andicap pour idylle… Rides survenues <br /> I nexorablement et au temps dûes,<br /> N ‘empêchent mie d’apprécier la grand’puissance <br /> E t, de cette tour, relents de moult prestance. <br /> <br /> H appé l’on est par ses rondeurs, stature <br /> A ltière et régulière de ses hauts murs. <br /> U n tant secret est ce vestige, « muet » <br /> T erriblement car au monde ouvert n’est.<br /> E tait-ce le bon moyen au Moyen-Âge <br /> S avoir éviter intrusions, dommages.<br /> -<br /> A vez été, en amant éperdu,<br /> L e plus crédible qui soit, c’est convenu… <br /> P ar cette seule et unique construction<br /> E st, à mes yeux, visualisation<br /> S uperbe des anciennes fortifications.<br /> <br /> N ‘étaient-elles pourvues de nombreuses défenses,<br /> O n peut le supposer, mais leur vaillance<br /> T oute était contenue dans leur austère<br /> A spect, bien souvent suffisant naguère…<br /> <br /> B anni castel du haut, restait celui<br /> E n contrebas, un peu plus tard bâti.<br /> N ‘a t-il eu mes faveurs, trop remanié <br /> E st-il, bien que traces de son passé<br /> <br /> P arvenues soient jusqu’à nous… Si modestes <br /> S ont-elles, qu’en mon for intérieur je peste…
Répondre
L
* Le site de Montmaur possède 3 constructions médiévales fortifiées.<br /> * J'ai montré rapidement celle du bas, puis avec présence séductrice celle à mi-hauteur.<br /> * Pour la (très) haute ruine, il faudra que je retourne en ce lieu dans quelques années.... Après une cure d'amaigrissement... hihihi.<br /> * 3 constructions en une même commune.... Il n'y a que MON Dauphiné sachant montrer cela (dis je sans chauvinisme bien sur).