Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:30

 

 

 

La découverte de l'extérieur du château est ici

 

La découverte de la  basse-cour est là

 

 

 

La dernière porte avant le paradis !

 

 

 

Le château (suite) :

Dans la basse cour : 

La porte fortifiée

* Pour entrer dans la cour du château, il faut pénétrer par cette imposante et infranchissable porte fortifiée.

* Je vous sens un peu sceptiques et même rieurs :

"Chevalier, fou tu es, cette porte n'est pas fortifiée ni infranchissable."

* Vous vous trompez merveilleuses lectrices et fabuleux lecteurs.

* Il est vrai que le bâtiment au 1er étage avec ses fenêtres à meneau en croix ne correspond pas à l'archétype du château fort.

* Il faut comprendre que les années, les guerres mondiales, les hommes ont changé et façonné la construction médiévale.

* Il y a 500 ans, le château possédait une porte protégée par 2 tours.

 

 

 

Les trésors sont au bout du tunnel

Les défenses de la porte

* Les fentes à la base des tours sont certainement les vestiges d''archères.

* En marchant lentement vers la porte, je ne vois pas de trace pour un pont levis.

Cette entrée a-t-elle "stérilisée" ?

* En avant du double vantail, le rainurage d'une herse me redonne le sourire du castellologue.

 

 

 

 

La haute cour

J'entre avec précaution

* Depuis l'obscurité du "tunnel", mes yeux sont brûlés (éblouis) par la lumière de cette beauté médiévale (pfff, parfois je suis vraiment bête, je n'écris que stupides-bêtises   ).

* Je pressens déjà qu'aucun bâtiment intérieur a survécu.

* Mon analyse ne se fera que sur les vestiges et les traces sur le rempart. 

 

 

 

Je suis dans la haute-cour

Quelle curieuse ambiance ! 🤩

* L'immense cour est vide et pourtant avec l'herbe verte, les allées de gravillons clairs, le ciel bleu et les hauts murs m'encerclant, j'ai l'impression d'être à Versailles tant la vie semble présente (Je vous l'avais dit, cette ruine incroyable me rend fou).

* Le plus surprenant est la cohabitation entre les vieux murs gris (sur la droite) et ceux réhabilités (à gauche) avec ce faux chemin de ronde. Mon attention est surtout portée sur la tour.

* Je vous l'ai déjà montrée : Elle est ici.

 

 

 

Le vide est rempli d'histoireS !

Une tour de défense

* Cette tour, curieusement posée à l'intérieur de la cour (alors qu'elle aurait été plus efficace défensivement excentrée coté attaque) possède un escalier extérieur dans une fine tour.

* L'ouverture basse permettait l'accès au chemin de ronde.

* Il est amusant de voir les traces d'un toit aussi bien d'un coté que de l'autre.

A quoi pouvait servir ces toitures ?

* Comme tous les toits, ils sont posés au dessus des bâtiments qui devaient être les communs d'un coté de la tour et peut être des habitats de l'autre.

 

 

 

Les courtines

* De l'extérieur, les courtines me paraissaient sans défense presque sans âme guerrière.

Vais je avoir la réponse à mes doutes ?

* D'un coté, la courtine possède de fines archères droites avec un faible ébrasement (voir vocabulaire).

* De l'autre,  je découvre "à l'étage" des fenêtres à coussièges et les vestiges d'une cheminée. Ce coté Ouest possédait donc des appartements.

 

 

 

Que me reste-t-il à visiter ?

* Après avoir regardé chaque pierre des courtines, tours, bâtiments, il me faut visiter le dernier chef d’œuvre de ce château fort : Le puissant donjon !

 

 

Cette imposante tour maîtresse est décrite ici - clic

 

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour allerr au menu des donjons remarquables   Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche
Partager cet article

commentaires

N
Bonjour ,
Mais ou , diantre , se trouve les descendants des Néel de Néhou et de Saint-Sauveur , eu égard au nombre de famille Néel ( dont je fait partis ) qu'il y a en Normandie? il parait qu'il n'y en
aurait plus, donc,beaucoup de famille auraient pris ce non de Néel en référence au fait que les Néel du moyen-âge auraient comptés dans la formation de la Normandie alors. Personnellement je me
suis intéressé à la question parce que ma mère me disait toujours quand j'étais petit, que nous avions, nous ces enfants, beaucoup de sang bleu dans les veines. mais je n'ai jamais su pourquoi
elle
nous disait cela.
Bien à vous Chevalier !

Michel Néel
Répondre
L


Bien le bonjour mesire Néel


* Je ne sais que vous répondre.


* Je n'ai point de trace de ce patronyme dans ma petite documentation.


* Une page de blog fait une théorie : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-16057192.html.


* Désolé je suis de ne pas être plus descriptif.



C
Sois sur que je vais le surveiller.
Bonne soirée Chevalier D A+ bye
Répondre
L


Je vais te dire un secret... Cet article est déjà écrit, mais j’adore faire durer le suspens. ;)



E
je vais paraître peut-être illuminée mais je pense qu'il y a des endroits où l'on "sens" la vie passée, ça a été le cas pour moi à Versailles mais aussi à Montségur, c'est probablement le cas dans
cet endroit qui me rappelle de plus en plus un château fort britannique dont j'avais apprécié les grandes cours herbues. Bonne journée Chevalier.
Répondre
L


  Ce château ayant été construit partiellement par les Anglais, il a certainement une âme Non Française. Il est vrai que le temps Normand fevorise le "gazon Anglais" :P



S
Bel article et belle ambiance médiévale. Toute en douceur dans les tons de bruns.
Bonne soirée.
Répondre
L


L'ambiance médiévale... Haaa, comme j'adore cette expression.... C'est ce que je tente de faire passer dans mes proses.



C
Superbe et grandiose,même la grosse porte y est dans sa rainure.
Bonne soirée Chevalier D, un belle série sur ce chateau
Répondre
L


C'est ce que j'adore dans une ruine. Elle regorge de détails qui laissent l'imagination travailler.