Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 07:30

 

 

Département :   40 - LANDES

 

 

 

 

Une église se mire dans l'eau

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Saubusse de Marsan est située à 15km au Sud-Ouest de Dax (voir ses fortifications), à 10lm au Nord-Ouest de Peyrehorade (voir son château).

 

  Coordonnées du bourg :

43° 39′ 29″ N 01° 11′ 08″ W
 43.658056°  -1.185556°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* En ce jour de fin d'été, je me mire dans l'eau bleue de l'Adour en cherchant des vers pour séduire une belle  .

* Mais je ne suis pas le seul, à profiter du soleil, un bâtiment religieux m'imite sur la rive droite.

* De loin, je crois discerner quelques signes de fortification.

* Mon instinct de castellologue amateur l'emporte sur le poète-séducteur.

 

 

L'enquête commence

* Survolant les toits du village, l'église parait immense, aussi grande qu'une cathédrale.

* Elle possède 2 architectures bien différentes :

1 - Un puissant et imposant clocher parallélépipédique qui s'apparente plus à un donjon de château qu'à une flèche d'église. L'opposition des couleurs pour le toit en double pente en tuile face à la grisaille du crépi est étonnante. Sous les abats-sons je crois voir une sorte de crénelage.

2 - Une nef "bien sage", sans signe de défense ni de fortification, avec des modillons hélas très défraîchis.  

 

 

Quel secret cache ce clocher ?

Nef et abside

* Aux pieds de l'abside, l'église ne me parait toujours pas fortifiée.

* Chaque pan est orné d'une étroite fenêtre plein cintre de style Roman.

* Ces baies sont encadrées de colonnettes à chapiteaux sculptés et d'une arcature avec sculptures géométriques.

* Hélas, le temps a fait son œuvre et les dessins se devinent plus qu'ils se voient.

 

 

Le clocher

* Je pressens que le clocher devait être la pièce maîtresse de cette église fortifiée.

* Je suis si excité de découvrir son secret que ma vue se trouble.

* Posté proche de cette tour-clocher, je suis impressionné par sa puissance, sa hauteur, sa construction "primitive", ses contrefort aux angles comme un donjon du 12ème siècle.

L'architecte s'est-il inspiré de donjons

de châteaux forts (comme par exemple Bassoues) ?

* Cette construction est borgne, sans bretèche, ni mâchicoulis, ni fente de tir, ni crénelage, ni....

  N'est ce qu'une tour pour se camoufler

en attendant que les assaillants quittent la ville ?

* Je ne peux y croire.

 

 

Je cherche des indices

* Et quand je doute, mes 5 sens tentent de trouver la faille (j'avoue que l'odorat m'est rarement utile pour chercher une archère  .... quoique pour les latrines ).

* En scrutant le haut du clocher, je remarque un "marche" (pour poser un toit ou des poutres ?) et surtout un détail incroyable !

Le voyez vous ?

* Un peu au dessus du toit de la nef, une ouverture ressemblant à un passage.

Y avait une porte communicant entre le clocher

et une salle de repli au dessus de l'église ?

* Je ne sais pas si mon raisonnement est correct, mais c'est un chevalier heureux qui va entrer dans l'église.

 

 

 

L'intérieur :

* Je tente de franchir la porte.

* Hélas comme souvent pour les églises au 21ème siècle, l'entrée est impossible. Point de clé magique j'ai.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle (1240 ?), construction de l'église.

* Au 14ème siècle, l'église est fortifiée ( à vérifier).

* Au 15ème siècle, l'intérieur du chœur est aménagé.

* Au 19ème siècle, un contrefort et un arc boutant sont construits pour renforcer le coté Nord-Est de l'abside.

* En 1966, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, l'église est restaurée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Jean Baptiste) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortification est interdite.

 

 

Haute, longue, puissante, mais est elle imprenable ?

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers menu des châteaux des Landes Vers Menu châteaux des Landes
Partager cet article

commentaires

V
bonjour cher Chevalier<br /> alors comme ça vous désirez séduire une belle<br /> au bord de l'Adour , l'Adour est la rivière<br /> qui passe dans ma région des Pyrénées .<br /> a défaut de séduire une belle , vous pourrez<br /> titiller les jolies truites qui se cachent<br /> sous les cailloux de l'Adour .<br /> c'est vrai que souvent de nos jours , on trouve<br /> les portes des églises fermées a cause des<br /> brigands qui les dépouille . dommage , nous ne<br /> verrons pas l'intérieur de cette belle église ...<br /> bonne journée cher Chevalier . a bientôt !
Répondre
L
<br /> <br />   J'ai fait des photos de l'Adour et des quelques autres rivières de cette belle région. Hélas, ellesne seront point dans ce blog axé sur les fortifications médiévales.<br /> <br /> <br />   Mais un jour, je sais que j'ouvrirai un autre blog de tourisme et d'images.<br /> <br /> <br /> <br />
A
S aurons-nous, un jour, les vers inspirés<br /> A u Chevalier quand dans l'onde s'est miré ?<br /> U n religieux bâtiment l'a surpris;<br /> B ien vite, n'eut-il plus que lui à l'esprit...<br /> U ne église, certes, mais dont l'architecture<br /> S uscite émoi, car n'est point de stature<br /> S i commune, pour être à Dieu seul dédiée :<br /> E st-elle lieu saint par l'Histoire modifié.<br /> <br /> L a guerre de Cent Ans fit ravages ici.<br /> A nglaise ou française, la contrée n'eut mie,<br /> N aguère, grands moments de paix assurés.<br /> D e plus, était-elle pauvre, fort désolée;<br /> E t tant peu de castels y comptait-on...<br /> S on espoir, dans les églises mettait-on.<br /> <br /> A jouter, faut-il, méfaits des brigands<br /> Q ui pèlerins volaient, les occisant...<br /> U n chance, ce refuge, même peu fortifié.<br /> I l suffisait d'avoir nef rehaussée :<br /> T rouver repli les soldats y pouvaient,<br /> A lors qu'en bas habitants se groupaient.<br /> I ndice, le passage que vous nous montrez.<br /> N e savait-il qu'à l'intérieur donner :<br /> E ut été "dans le vide" porte percée ?...<br /> ...<br /> <br /> N 'a cette église que très peu de défenses.<br /> O r, sentiment de force et de puissance<br /> T outefois s'en dégage, même aujourd'hui.<br /> A u diable, jadis, envoya l'ennemi !
Répondre
L
<br /> <br /> Ho, belle dame, vos mots alignés ainsi, font en bas de ma modeste prose, un soleil illuminant cette église dont la grande toile avait presque oublié le nom.<br /> <br /> <br />   Par mes photos et votre achrostiqhe, Saubusse sera maintenant dans toutes les mémoires !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />