Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 06:30

 

 

Département :   40 - LANDES

 

 

 

 

Est ce une tour de garde à gauche du clocher ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte 

   La commune de Bascons est située à 7km au Sud-Est de Mont de Marsan (voir ses remparts) et à 25km au Nord-Ouest de Aires sur Adour.

 

  Coordonnées du bourg :

43° 49′ 15″ N 00° 25′ 07″ W
 43.820945°  -0.418866°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Ma première surprise est la hauteur de l'édifice avec son clocher-mur à 5 ouvertures pour loger les "airains".

* Mais mon œil de castellologue est surtout attiré par la tourelle ronde.

Est ce une tour de défense ?

 

 

L'enquête commence

* Sa dimension est trop petite pour loger des soldats, et l'absence d'ouverture de tir ne la consacre pas à un système de défense mais à une tour-escalier desservant le clocher.

 

 

Quelle puissance

* Je me pose une question :

Si la présence de défense n'est pas au "sommet",

peut être est elle à la base ?

* J'inspecte donc l'un des cotés et je vois de nombreux et puissants contreforts à larmier.

* Une puissante force émane de cette église. Entre chaque renfort, des corbeaux apparaissent parfois, mais leur fonction m'échappe.

* Bien qu'impressionnante, cette caractéristique ne prouve pas que cette église ait été fortifiée.

 

 

Belle façade avec bretèche

Des bretèches 

* En observant la façade d'entrée, je vois encore des contreforts mais surtout une bretèche défendant la porte.

* Avec la construction du auvent, sa fonction est devenue inutile.

* Quelques mètres à gauche, une autre bretèche qui devait protéger une ancienne porte (disparue au 20ème siècle).

* Mais j'ai un doute :

Cette construction en encorbellement

ne serait elle pas des latrines ?

 

 

De multiples défenses

* Pour mieux comprendre cette église, je prends un peu de recul et....... claque de vérité je reçois !

* Au dessus de la nef, une salle de repli et/ou un chemin de ronde sont visibles.

* Des ouvertures ressemblant à des créneaux ont peut être été obstruées par des huchettes (voir vocabulaire) et surtout, il y a de nombreuses fentes de tir de formes et dimensions différentes.

* Je doute qu'elles ait été construites à l'époque médiévale.

 

 

 

L'intérieur :

* Souvent durant notre siècle, les églises sont fermées en dehors des offices.

* Celle-ci ne déroge pas à la règle.

* Qu'importe, l'extérieur est magnifique (pour un Chevalier chercheur de fortifications bien sur).

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction d'un bâtiment rectangulaire.

* Au 14ème siècle, dans la construction existante, aménagement d'une église.

* Au 15ème siècle, modification de l'architecture de l'église.

* Au 16ème siècle, aménagement du tympan et de l'architecture interne de l'église.

* Vers 1676, pose des 2 vantaux sculptés : Saint Amand et la vierge à l'enfant.

* En 1776, construction de la sacristie.

* Vers 1792, il semble que les révolutionnaires utilisent l'église comme "stockage" (à vérifier).

* En 1970, l'église Saint Amand est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Amand) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Quelle magnifique église fortifiée à Bascons !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers menu des châteaux des Landes Vers Menu châteaux des Landes
Partager cet article

commentaires

A
<br /> La première fois que j'avais vu ces clochers-murs c'était dans l'Aveyron, puis dans le Périgord. Cela m'avait surprise. Une "spécialité" du Sud-Ouest ?<br /> Curieux qu'un bâtiment laïc (qu'était-il avant: un grenier ?) ait été transformé en édifice religieux. Je ne savais pas que cela s'était fait. Je sais que cette contrée était très pauvre au<br /> Moyen-Âge, mais au point que le clergé n'ait pas eu les moyens de construire une église ?<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Le Christianisme ne s'est pas implanté rapidement dans toute la France. Et dans les régions "pauvres", les lieu de culte étaient rare. De plus dans certaines "religion " (comme le<br /> catharisme) point de lieu il y avait  pour les Bon-Hommes.<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> Bonsoir Chevalier,<br /> merci pour la découverte. J'aime bien le clocher-mur !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Ces murs clocher sont bien différent des clochers des églises de ta région il me semble.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Quelle victoire Chevalier!!! votre sixième sens ne vous a pas trompé!! Et quelle puissance dans cet edifice de DIeu qui en fait est un édifice des hommes....qui se défendent!!<br /> Les fortifications à larmier m'ont beaucoup impressionnée!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Durant des années j'ai négligé les églises fortifiées. Quelle terrible erreur de ma part. Je tente de rattraper mon retard en montrant au moins 1 à 2 fois par mois ces merveilles peu connues.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> tristesse! trop de lieux sont interdits a la visite<br /> je comprends pourquoi parfois en voyant les degradations<br /> faites dans ces lieux sacres<br /> mais souvent je jalouse les proprietaires<br /> ah mon dieu juste une nuit !sans rien toucher ,juste regarder ,decouvrir ,sentir, etre la :tout simplement<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Dans les villages, il y a parfois une habitante ayant les clés. Elle m'autorise souvent à visiter l'église, et j'ai même quelques commentaires.<br /> <br /> <br /> Mais là, j'avoue ne pas avoir cherché car l'extérieur satisfaisait à ma gloutonnerie de castellologue. <br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Elle est magnifique, avec ce nombre de cloches elle devait être très importante pour la population.<br /> Bye Chevalier D. bon WE<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Dans les villages sans château protecteur, l'église était LE symbole et LA construction adorée des habitants.<br /> <br /> <br /> <br />