Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 06:30

 

 

Département :   22 - CÔTES d'ARMOR

 

 

 

 

Le château fort est par là... En avant !

Le bourg :

Situation :  (--> le voir sur une carte)

   La commune de Tréméven est située à 18km au Nord-Est de Guigamp et à 15km au Sud de Paimpol.

    Le lieu-dit de Coat Men est situé à mi-distance entre Tréméven et Tréverec. 

 

  Coordonnées du site :

48° 39' 54" N 03° 02' 09" W
 48.665054°  -3.0361°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Comment trouver une ruine ?

* En préparant mes vacances pour la  Bretagne, j'ai évidemment lu quelques revus et livres, dont le magnifique dictionnaire de Salch.

* J'ai aussi regardé des cartes détaillées. C'est ainsi que j'ai découverte ceci.

 

 

Je suis proche

* Quelques mois plus tard, je suis dans le bourg de Tréméven.

Mais où est la ruine ?

* Pour la trouver, j'ai recours à une carte plus précise.

* La tour du château de Coat Men se situe au Nord-Ouest d'une carrière. Il suffit de suivre les panneaux.

 

 

 La randonnée de recherche commence

* Un chemin herbeux semble être la voie vers mon Graal.

* Mais au bout de 10 minutes de marche, le désespoir m'envahit : Rien à l'horizon.

* Je n'ose espérer que la jolie grue jaune fendant le ciel bleu serve à la reconstruction de la ruine médiévale.

* Je tente de longer un sentier proche d'une "falaise", mais à part des arbres, je ne vois rien.

 

 

Échec ?

* Je tourne, je vire, j'écarte les branches, j'épie chaque indice, mais... rien.

* En désespoir de cause, je m'approche de la rupture de pente et je vois des cailloux et surtout des pierres.

Ont elles appartenu au château ?

 

 

Épilogue

* De retour à la taverne qui m'héberge pour 2 nuits, je consulte les cartes satellites du web et je vois.... je vois....

* Je vois que la carrière augmente rapidement entre chaque cliché.

* Le lendemain matin, en dialoguant avec le "tavernier", j'apprends que la carrière a (aurait ?) été condamnée pour destruction d'un bien national.

* Voyant ma tristesse, mon hôte me donne une reproduction du château au siècle dernier ainsi qu'une vue en coupe du donjon polygonal de 13 mètres de "diamètre" avec des archères à faible embrasure (voir vocabulaire) décalées sur la hauteur.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, Geslin de Penthièvre reçoit la seigneurie de Coëtmen.

* En 1180, l'unique héritière  de la Vicomté de Tonquédec épouse Geslin de Penthièvre.

* Au début du 12ème siècle, un château en pierre est cité en ce lieu, il appartient au Vicomte de Coëtmen. Sa position est stratégique car il domine la vallée du Leff.

* A partir de 1222, durant la guerre qui oppose Pierre Mauclerc, Duc (voir titre de noblesse) de Bretagne et Henri II d'Avaugour, le château est attaqué et partiellement détruit.

* En 1927, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, la carrière s'étend et détruit la ruine.

* Au 21ème siècle, la découverte est impossible car la ruine est "invisible".

 

 

Je vois presque l'Angleterre !

 

  Vers menu châteaux forts des Côtes d'Armor Vers Menu châteaux des Côtes d'Armor
Partager cet article

commentaires

C

Un passage matinal , dommage pour ce château et merci pour ton article ! .
Christiane ,


Répondre
L


Même s'il n'existe plus vraiment, son souvenir perdurera grâce à cette modeste prose.



N

On ne gagne pas à tous les coups!
Voilà un chateau qui t'a échappé, chevalier!


Répondre
L


Tu as raison... Si j'étais passé un siècle plus tôt, magnifique reportage j'aurais fait. 2tourdi j'ai été. ;)



J

Mais de la photo satellite on voit clairement l'emplacement!!! Les techniques modernes que je déplore étant donné ma position..ont parfois du bon!!


Répondre
L


  Grâce à Google-map et Géoportal, j'ai pu souvent mieux comprendre l'architecture de la ruine et même parfois voir les aménagements intérieur.


  Ce petit plus technologique est un régal pour les ruines fermées.



C

Bonsoir ,un blog trés interressant , merci à vous ;Amicalement ,
Christiane ,


Répondre
L


 Ma passion de marcheur-photographe-découvreur se concrétise par ce blog. En le commençant il y a 5 ans, je ne pensais pas qu'il serait aussi dense... La passion n'a pas de limite !



T

Quelle déception ! C'est une honte d'avoir détruit un bien national sans autorisation ! mais le pire c'est qu'apparemment (à en lire les coms des "riverains") il n'y ait eu aucune condamnation
!
Bon après-midi Chevalier, à ++++


Répondre
L


Voici l'un des effets du Capitalisme... Détruire pour avoir plus d'€uros......


  Je me demande si l'homo-sapoiens serait capable de détruire sa planète pour encore plus de piastres ?..... Je me le demande.