Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

16 mars 2021 2 16 /03 /mars /2021 08:50

 

 

Département :  39 - JURA

 

 

 

 

Quelle élégante construction médiévale fortifiée

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Domblans est située à 65km à l'Est de Chalons sur Saône, à 15km au Sud-Ouest de Poligny (voir ses fortifications) et à 10km au Nord de Lons le Saunier.

 

  Coordonnées du château :

46° 45' 55" N 05° 35' 58" E
 46.765352°  5.599557°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La surprise est le plaisir d'un Castellologue Amateur

* Devant moi, une masse, que dis je, un monument !

* Au premier coup d’œil je ne saurais dire si cette construction est :

A - Le château de Domblans,

B - Le château de Blandans,

C - La maison forte de La Muyre.

  6 siècles d'aménagement se lisent sur cette façade

 

 

Le "A" est la bonne réponse 

* Avec les multiples modifications et modernisations, ce château montre une architecture douce, élégante et guerrière....

....... Cela me change des "ruines ruinées" que j'ai visitées les 3 jours précédents.

* La façade Sud-Est montre :

- Une terrasse avec balustrades (certainement du 19ème).

- Un escalier droit.

- Une tour ronde à chaque angle.

- Les tours dépourvues de mâchicoulis (voir vocabulaire) semble posséder un chemin de ronde sous le toit en poivrière.

- Des linteaux sculptées sur les fenêtres des tours.

- Des fenêtres à meneaux en croix sur la façade.

- Des archères-arquebusières sur les rondes tours.

- Au milieu, au niveau du toit, la lucarne passante à fronton possède deux meneaux en croix.

 

 

 

Presque identique à l'autre façade mais je vois....

La découverte

* A l'équerre du premier logis apparaît une autre courtine presque identique.

* Ce coté s'accroche à la tour ronde possédant les mêmes archères-arquebusières sur plusieurs niveaux.

* La façade Sud-Ouest montre :

- Un fossé très herbeux en avant.

- Sur deux niveaux, plusieurs fenêtres à meneaux en croix surmontées d'élégantes accolades du 15ème siècle.

* J'adore l'association entre défense et confort.

 

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 14ème siècle, un château existe (à vérifier). Il est possession de la famille Toulongeon.

* Entre le 14ème et le 15ème siècle, le château souffre des conflits (et certainement des attaques des Routiers) durant la Guerre de Cent Ans.

* En 1444, Antoine de Toulongeon vend la seigneurie et le château à l'écuyer du Duc de Bourgogne.

* En 1446, Philippe le Bon, Duc (voir titre de noblesse) de Bourgogne autorise le propriétaire de la seigneurie à reconstruire le château très ruiné.

* Dans le dernier quart du 15ème siècle, Charles le Téméraire est reçu au château.

* Au 16ème siècle, le futur roi Henri IV (voir liste) dort une nuit au château.

* Au début du 18ème siècle, le château est possession de Charles Guillaume Timonet des Gaudières, lieutenant-colonel d'infanterie des armées du Roi Louis XIV.

* A la fin du 19ème siècle, la famille Vermot (grand industriel dans les forges et le fer) possède le château et le transforme en habitation moderne de confort.

* Vers 1980, le château est acheté par Jean-Marie Adam, puis transformé en discothèque nommée : «Le Babylone».

* En 2012, la discothèque est fermée pour des raisons de sécurité.

* Vers 2016, le château est vendu. Après quelques aménagements par ses nouveaux propriétaires, le bâtiment est transformé en restaurant.

* Au 21ème siècle, la visite de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. La visite de l'intérieur des tours défensives et du logis est interdite. Veuillez respecter le silence du site.

 

 

Voyez vous une princesse derrière la fenêtre ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 39

Vers Menu

châteaux du Jura

Partager cet article

commentaires

P
D ame ! Il s’en est fallu de peu, ici,
O ui, pour que ce castel vieux j’apprécie !
M ais, allez me dire : est du Moyen-Âge !
B ien sûr ! Sauf qu’est du « très bas » Moyen-Âge !*
L es nombreuses ouvertures retirent
A spect défensif. On ne sait plus lire
N aturelle architecture hermétique.**
S ur certains angles, les tours sont magiques.***

J e dois avouer qu’histoire du lieu
U n tant affecte perception : heureux
R arement est esprit quand les seigneurs
A ppartiennent aux ennemis ! Malheur !****

N ‘ai-je pu tout rejeter, cependant.
O uvrages sous les toits sont de leur temps,*****
T out comme archères même remaniées.
A insi, un peu du passé j’ai « happé » !

* XVe siècle… j’aurais préféré qu’il n’ait mie subi de reconstruction dans ce siècle et soit resté tel qu’il était au XIVe siècle.
** je suppose qu’à sa construction, il y avait moins d’ouvertures, mais peut-être que je me fourvoie…
*** sur certaines de vos images, on ne voit point de fenêtre sur ces tours : cela donne une allure plus guerrière qui me siet.
**** les seigneurs d’antan de Franche Comté furent les ennemis du Dauphiné. Je ne peux l’oublier ! Ils aidèrent notamment Louis de Chalon-Arlay à s’emparer de nostre province… heureusement, ils faillirent à cette tâche !
***** les chemins de ronde.
Répondre
L
* En découvrant ce château toujours habité d'humains et habité d'une histoire, j'étais heureux.
* Mais en le photographiant j'ai pensé à MA Dauphinoise.
--> Alors, j'ai fait un mixte d'images entre la modernité et le passé médiéval.
* Cette construction préfigure les châteaux et maisons fortes de transition qui pullulèrent (je le suppose) juste avant la Renaissance.
* J'avoue qu'après mon périple sur les crêtes Jurassiennes à chercher dans les forets des ruines détruites (entre autres) par Louis XI, ce château de plaine fut un repos bien mérité.
** Rappelez vous : J'ai 800 ans !....... Il me faut parfois un jour de récupération entre deux ascensions des Everests médiévaux.