Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 08:50

 

 

Département :   06 - Alpes Maritimes

 

 

 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/47/72/88/20200510/ob_ccee1f_castellaras-de-thorenc-01.jpg

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Andon est située à 45km au Nord-Est de Draguignan, à 40km au Nord-Ouest de Nice et à 20km au Sud d'Entrevaux.

 

  Coordonnées du château :

43° 47' 27" N 06° 50' 21" E
 43.790945°  6.839386°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

5km à cheval, cela use les sabots

* Dans mon dictionnaire des châteaux forts, il est noté qu'à 5km au Nord-Est d'Andon, une merveille médiévale "presque" entière somnole.

* Bien qu'il fasse très chaud en cette province, il me faut ne point somnoler pour motiver mon destrier.

* Ce n'est pas au triple galop que mon Pégase (sans aile) m'amène proche du site.

* Soudain, il stoppe puis me regarde. Je comprends qu'il faut que je continue à pieds.

* Là haut, sur un plateau situé à une altitude de 1400 mètres, la beauté de 800 ans m'attend.

 

 

Est ce une falaise ou un mur construit ?

Des km de montée, cela use mes chausses

* Aie, ouille !

* Les épineux sortent leurs épines.

* Aie, ouille !

* Normalement, un Dauphinois ne ressent jamais la douleur lorsque la récompense est au bout de cet enfer.

* Aie, ouille !

* Les pierres affûtent leurs angles pour attaquer mes chevilles. Mais les murs construits entre les rochers m'incitent à ne pas tenir compte des terribles souffrances.

* Aie, ouille !

* Tel un super-héro ayant combattu des milliers d'adversaires (heu... suis je crédible ?) j'arrive face aux murs du rempart posés sur le rocher.

* Aie, ouille !

 

 

Des km de mur, cela use la recherche

* Il me faut trouver l'entrée :

- Sur ce coté, le mur fusionne avec la roche.

- Sur l'autre coté, la roche fusionne avec le mur.

* Même si le rempart est composé de pierres pauvrement équarries et peu jointives, le franchir n'est pas faisable.

* Soudain, il me semble voir une faille.

* Ceci n'est pas la porte d'origine mais..... une porte pour traverser le temps.

 

 

 

 

Entre le construit, le tombé et le rocher... je suis perdu

L'intérieur :

Des km2, cela use la réflexion

* Après avoir passé la porte du temps.... je suis perdu !

* Il y peu mais il y en a partout.

* Cette imposante surface n'est pas aplanie, donc il m'est difficile de distinguer les rochers des bases de construction.

* Il me faut de suite utiliser mon satellite pour mieux comprendre :

- Au Sud-Ouest, le château.

- Une chapelle du 12ème siècle.

- Au Nord-Ouest, une citerne.

- Au centre, un grand bâtiment dont la fonction est inconnue. Les ouvertures et les étages matérialisés par les trous de poutre suggèrent une réserve et un habitat pour des soldats (?).

* Maintenant que je comprends le site castral, il me faut faire un premier bilan :

- Le château très ruiné, envahi par la végétation, n'est pas photographiable ni facilement compréhensible.

- Le bâtiment central comporte peu/pas d'indice défensif.

- Le rempart, si fascinant par sa longueur et sa fusion avec le rocher, est très arasé. Il ne montre pas de trace de chemin de ronde, ni fente défensive, ni de crénelage et encore moins de mâchicoulis (voir vocabulaire).

- Seule la chapelle doit être explorée.

 

 

Je vais prier pour que les pierres ne tombent pas sur moi

Des m2 de religiosité

* Comme toutes les églises Romanes ou assimilées, l'entrée n'est pas sur la façade qui est pleine mais le le coté.

* Le chevet ogivale possédait un joli parement de pierre taillées et homogènes.

* Le temps ayant fait son travail de sape, une béante ouverture a remplacé une ouverture de lumière.

* Sculpture et décors ont disparu.

* C'est donc vers l'infini que le regard du pécheur/visiteur se porte.

 

 

Des m3 de sensations

* Dans ce désert de bâtiments, chaque pierre au sol a/est une histoire.

* C'est en mangeant ma pomme que j'erre en ce site castral.

* Mais il se fait tard, il me faut retrouver mon destrier.

* Oups... je suis prisonnier.... Je ne retrouve pas la porte !

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du château avec citerne, écurie, communs et chapelle. Le site est possession de la famille Amirat (à vérifier). Un village d'établit au pieds.

* Vers 1348, la peste noire ravage la Provence. Le village n'est pas épargné.

* En 1382, Jeanne Ière de Naples, dite la Reine Jeanne, décède. Un conflit entre 2 parties entraine une guerre civile en Provence.

* En 1391, suite à ce conflit, le château est détruit. La fortification n'est pas reconstruite.

* A la fin du 14ème ou début 15ème siècle, le site est occupé par un condottiere (à vérifier).

* Au 15ème siècle (à vérifier), une bergerie est construite dans l'enceinte du site central.

* Au 20ème siècle, la légende d'un trésor (celui des Templiers... pffff) permet aux "vandales" de saccager le site (information à vérifier).

* En 1991, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Même si la construction semble minimale, elle offre une vue justifiant la visite. Les murs étant peu consolidés, soyez très prudents car le risque de glisser, de chuter ou de recevoir une pierre est important.

 

La vidéo du site castral est ici

 

 

Voila un site qui permettait la surveillance de toutes les vallées.... du monde

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 06 Vers Menu châteaux des Alpes Maritimes
Partager cet article

commentaires

P
C omme il est doux de commencer l’année
A vec un site perdu, arruiné !
S i j’osais, je dirais que je ne veux
T out au long de cet an que de tels lieux…
E t, comme je sais que ce ne sera
L a réalité, je vais de ce pas
L e plus profiter de ces murs anciens
A ffronté ayant, jadis, leur destin.
R avis sont mes neurones médiévaux
A dmirant restes du vaste château,
S ans compter que n’ai-je à me frotter aux

D ouloureux épineux derrière écran !
E tes vraiment un Chevalier vaillant,

T out prêt à sacrifier pour vos lecteurs
H éroïque corps de demi-dieu !… Heur,
O ui, avez à ce grade être élevé !…*
R éussi avez porte du passé
E ntrouvrir pour notre plus grande joie !
N ous voilà plongés dans un autrefois
C ertifié authentique : place fut

A ttaquée et reconstruite ne fut,
N enni, mise à part une bergerie.**
D ame ! Que je me sens donc bien, ici !
O uvrage appareillé si joliment !
N ‘est-ce, bien sûr, que propre sentiment…

C ampé sur rocher, eut tant fière allure,
O n le devine, jadis. Le murmure
M agique des pierres entendre se fait,
T rès doux, et dur à la fois, car il fait
E tat des moments de guerre et de paix…

D ois-je avouer que vous voir prisonnier ***
E st jalousie pour moi ! Ainsi, rêver,

N ‘est-il point vrai, avez pu de ce temps
I mpalpable mais très réel, pourtant,
C ontemplant ces parois qui vous entraînent
E n Moyen-Âge… notre époque-reine !

* à mes yeux, et de demi-dieu, seulement… vous le savez !
** lu dans l’historique...
*** cf. dernière phrase de votre article « Oups… je suis prisonnier… »
Répondre
L
* Un Demi-Dieu (puisque tel est mon titre en plus d'être Chevalier) sait faire plaisir.
* "Sait"........ signifiant qu'il connait l'astuce pour plaire à SA dauphinoise.
* Commencer l'année par une ruine très ruinée, c'est l'amadouer.
* Maintenant que ses griffes sont rentrées, que sa plume n'est plus acérée.....
....... je vais en profiter pour montrer d'autres sites...... hihihi...... moins..... (censure).
* 2021 sera l'année de l'alternance (chaud et froid, vieux et jeune, ruine et entier, pierre blanche et grès rose, etc......).
* Hihihi......... Quelle année fantastique ! ! ! ! ! !