11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 07:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

Etre son ombre c'est déjà exister

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Quintenas est située à 40km au Sud-Est de Saint Étienne, à 25km au Nord-Ouest de Tournon (voir son château) et à 8km au Sud de Davézieux.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 11' 21" N 04° 41' 14"E
 45.189272°  4.687137°


 

 

L'église 

L'extérieur :

Le noir, c'est clair...... ou s'éclaire

* En arrivant au petit matin, le soleil rasant amplifie les ombres.

* C'est donc une église immense mais foncée que je découvre au centre de la petite commune.

* Avec un peu de patience, le moutier reçoit les rayons de Râ.

* Comme il est beau !

* Mais une question se pose :

Est il fortifié ?

 

 

Voyez vous tous les systèmes défensifs ?

Même l'ombre n'est point mon obstacle

* Le premier bâtiment que je vois n'est pas médiéval. C'est une verrue parallélépipédique sans originalité architecturale.

* Puis, mes yeux aboutissent sur le chevet dont la rondeur me fascine :

- Les nombreuses fenêtres, bien qu'étroites, me semble avoir été ouvertes "récemment".

- Les contreforts étroits et peu profonds ne montent pas très haut. Cela me fait imaginer que ce chevet à été rehaussé après sa construction.

- La différence de mystérieux entre le bas et le haut semble confirmer ma supputation.

- Sous le toit, je vois des fentes. J'en conclus qu'une salle de repli défensif existe.

* Le clocher décalé attire mon attention :

- Sa forme anguleuse le fait ressembler à une tour défensive.

- Ses fines ouvertures confirment l'aspect défensif.

- Si la partie basse date du 12ème siècle, son "sommet", composé de trois parties architecturales avec une flèche, est plus récent.

* Puis, vient à moi (ou presque) la nef.  Avec ses ouvertures verticales (archères) sous le toit, j'ai la confirmation qu'une salle de repli défensif a été aménagée, certainement au Moyen Âge.

 

Que voila des vagues défensives uniques !

 

Au soleil.... tout est lumière !

* En un bond, je passe de l'autre coté.

*  Puisqu'il n'était pas fascinant coté ombre, évidemment, je me désintéresse du long bâtiment anguleux au fond.

* La nef par contre me fascine. Sur cette face, elle montre de nombreuses arches reposant sur des contreforts.

* J'ai l'impression de voir.....

.... hooo, ce n'est pas qu'une impression.....

..... des encoules !

* J'avais déjà vu ce type d'architecture défensive à Saint Andiol et aux Saintes Maries de la mer. J'avais lu que cette curiosité ne se voyait qu'en Provence.

N'est ce pas incroyable ?

 

 

Un portail qui me transporte.... Aie

* Pour mieux comprendre cette nef asymétrique, je prends un peu de recul.

Quelle incroyable surprise !

* La façade d'entrée est très défensive. Elle se compose : Il fallait montrer patte blanche pour entrer

- Sur la gauche, une échauguette sur culots.

- Au centre, au dessus de la porte, la classique et efficace bretèche.

- A droite... heu... rien (Encore une asymétrie volontaire ou causée par les reconstructions ?).

- Au sommet, un crénelage.

* Lentement j'avance vers la porte, en vérifiant qu'aucun défenseur me surveille.

 

 

L'intérieur :

Sans surprise

* Je pousse la porte.

* Elle grince.

* L'intérieur me paraît sombre.

* Mes yeux s'habituent à l'obscurité.

* Je ne vois aucune porte "secrète" pour monter dans la salle de repli.

* Je rebrousse chemin quand je vois........

 

 

Avec surprise

    ..... une bande noire sur des piliers

* Cette curiosité sombre coure partout.

* Elle serpente dans les fenêtres bouchées, sur les colonnes et les fenêtres avec vitrail.

* Je vous ai déjà montré ces peintures.

Vous souvenez vous du nom ?

* Ce sont des litres seigneuriales.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église et d'un prieuré.

* Après la famine de 1315, puis la peste de 1340, Quintenas est un village mourant autour de son église.

* Au 14ème siècle, élévation du clocher sur la base d'une construction vieille de 2 siècles.

* Vers 1364, à cause des méfaits de la Guerre de Cent Ans, les habitants de Saint Jeur d'Ay demandent à leur seigneur Briand de Retourtour l'autorisation de fortifier leur église. Quintenas faisant partie de la même paroisse, les historiens supposent que cette église a aussi été fortifiée à la même date.

* Vers 1370, les Tuchins attaquent la petite cité.

* En 1376, la seigneurie est possession de la famille de Tournon.

* A la fin du 14ème siècle, le prieuré est transformé en château.

* Au milieu de 15ème siècle (?), Quintenas est entouré d'un rempart.

* En 1528, la réforme Luthérienne est prêchée dans le Vivarais, surtout à Annonay.

* Au 16ème siècle, durant les guerres de religion, les Huguenots attaquent la commune puis s’emparent de l'église et du château.

* Quelques temps après, les Huguenots quittent la ville en saccageant l'église et le château.

* En 1586, entre les guerres, la peste et la famine, les habitants ne peuvent pas reconstruire leur église.

* En 1598, après la signature de l’Édit de Nantes, les malheurs cessent. Lentement Quintenas revit.

* Au 17ème siècle, l'église est consolidée puis reçoit de nombreuses modifications :

- Ajout d'une chapelle,

- Installation d'un tabernacle architecturé, agrémenté de quatre statuettes et surmonté d'une exposition.

* En 1644, la seigneurie est possession de la famille Levis de Ventadour.

* Au 19ème siècle, l'église étant en mauvais état, de nombreuses modifications sont réalisées.

* En 1910, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* En 1942, le tabernacle est classé aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Pierre aux Liens) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Est ce une église ou un château fort ?

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 14/10/2019 22:32

Q uerelles de clochers (!) vais-je laisser :
U n bâtiment, ce jour, vous nous montrez
I nsolite et un peu notre voisin.
N e sont légions iceux : souvent chemin
T rès loin vous emmène, occultant ainsi
E difices près de chez nous… Ici,
N e suis-je « perdue »*, et mon regard fut
A ttiré par ce moutier défendu
S i atypiquement. Un attribut

A ppelé encoule j’ai fort aimé.
R aison est que pour moi c’est nouveauté.**
D ûment renforcés furent donc les murs.
E st heureux que ces éléments perdurent.
C oncourent à donner à construction
H alo quasi mystérieux ; leur fonction
E ffraie autant qu’est belle leur vision.

V oilà pourquoi je ne râle ce jour…
I l me faut de spécifiques atours «
V alables » ou allure très guerrière
A fin, voyez, espérer faire taire
R ancune concernant « trop-plein » d’églises (
A dire cela, exclusion je frise !)…
I mages de façade d’entrée ont
S u également me plaire : voyons

N ombreux artifices pour protéger;
O bstacles interdisant de pénétrer
T ranquillement dans ce lieu saint qui fut
A ntan à conflits aussi dévolu.

P ar ce dernier fait, n’ont vu que mes yeux
S ymboles laïcs, non point ceux de Dieu !

***

* pas perdue quant à l’appareillage notamment : il est déjà « plus de chez nous » (ou proche) qu’un appareillage saintongeais ou autre.
** nouveauté, dans le sens que vous n’aviez point précisé qu’il s’agissait d’encoules, au moutier de Saint Andiol (vous m’aviez parlé de ces encoules dans l’une de vos réponses, mais je n’avais mie cherché à savoir ce que c’était tant que vous ne l’expliquiez point… Maintenant, je sais - preuve par Le Chevalier ! - Merci donc, pour ce nouveau terme d’architecture que j’ai connu ici !).
*** pas pu insérer dans mon acrostiche que j’ai fort aimé l’historique, bien évidemment ! (et cela compte dans mon appréciation d’un lieu… surtout religieux !), et les litres seigneuriales montrées.

Le Chevalier Dauphinois 15/10/2019 10:52

* Hoooo... Que de compliments pour moi.... ou pour l'église (mais c'est pareil... hihihi).
* Séduite par moi (ou par l'église... mais c'est pareil... hihihi) Ma Pierrote est.
* Au firmament de mon aura (ou celle l'église... mais c'est pareil... hihihi) Ma Dauphinoise est.
* Admirative de mes encoules (ou de celles de l'église... mais c'est pareil... hihihi) elle est.
* "Litrée" de moi (ou de l'église... mais c'est pareil... hihihi) elle est attirée.
* Ses yeux ne voient plus que moi (ou les églises... mais c'est pareil... hihihi).
.
** Domptée elle est....... nombreuses églises je vais pouvoir lui montrer... sans limite..... hihihi