Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 06:30

 

 

 

Département :  27 - EURE

 

 

 

Mon Graal est là haut, et il m'attend

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Brionne est située à 40km au Sud-Ouest de Rouen, à 34km à l'Ouest de Louviers et à 35km à l'Est de Lisieux.

 

    Coordonnées du donjon :

49° 11′ 44″ N 00° 43′ 16″ E
 49.195556°  0.721111°

 

 

 

 

Description du donjon :

L'extérieur :

L'approche

* Après avoir errer dans la ville pour acheter quelques provisions, je découvre au loin, sur une butte, une forme haute qui ne ressemble point aux immeubles du 21ème siècle.

* Grâce à un panneau (dont le graffiti ferait peut être plaisir à mon ami le Chercheur), j'emprunte donc le chemin piéton vers le donjon qui m'amène vers un sentier ombragé et odorant. Puis, au sommet de la butte, une motte castrale apparaît.

 

 

La découverte

Comme il est beau ce donjon !

* Je vous vois douter de mon affirmation, pourtant je vais vous faire découvrir une tour fortifiée du 11ème siècle qui est merveilleusement complète

 

 

Le parement extérieur fut magnifique !

Analyse rapide

* En prenant un peu de recul, ce donjon presque carré de 20m de coté est typique des tours borgnes du début du 2ème millénaire :

- Ses façades sont borgnes.

- Ses parois possèdent de nombreux trous de boulin  (voir vocabulaire).

- Des contreforts plats consolident les angles et les cotés.

* Je suis étonné par la qualité du parement.

* Ce donjon n'était donc pas une simple tour de guet.

 

 

La base

* A la base du donjon, deux curiosités attirent mon attention :

A - Une ouverture ogivale qui est homogène avec la construction. Il est anormal qu'une tour médiévale ait une porte aussi basse :

1 - Soit la terre a recouvert un étage et cette porte se situait à 5m de haut. Ce serait donc l'entrée médiévale du donjon.

2 - Soit l'ouverture correspondait à l'entrée d'une réserve, dont le plafond était consolidé évitant l'intrusion aux étages des assaillants. Cette hypothèse est en contradiction avec les classiques ratiers.

B - Un fruit en escalier consolidant la base. 

 

 

Des ouvertures

* Ce que je pensais être un donjon borgne possède sur une face de grandes ouvertures.

* Ces baies en plein cintre vont à l'encontre des règles défensives médiévales.

* Ma surprise passée, je suis en admiration devant ses murs de 4m d'épaisseur et je suis étonné de voir de chaque coté de petites ouvertures verticales ressemblant à des archères.

 

 

 

Ma vue se trouble à l'approche de cette beauté

L'intérieur :

Je vais entrer

* En contournant les 2 belles façades, j'observe le donjon avant de visiter ses entrailles.

* Ne riez pas, l'intérieur de cette puissante tour se visite et comporte des merveilles que seul un œil de passionné peut voir (mais vous l'êtes toutes et tous maintenant).

 

 

Massif et beau

* Regardez cet intérieur et dites moi ce que vous voyez :

A - La qualité du parement intérieur est aussi belle qu'à l'extérieur et avec des joints parfaits.

B -L'épaisseur du mur se voit dans la construction adjacente ainsi que dans la fenêtre.

 

 

Que de surprises 

* En regardant l'autre mur "coupé", je vois 3 détails surprenants et trahissant l'origine mais aussi l'histoire architecturale de ce donjon.

1 - Dans l'épaisseur du mur, une construction ogivale me fait penser à un couloir.

2 - Puis, avec le "tuyau" sur la hauteur, je pense à :

- Une évacuation pour des latrines à l'étage.

- Ou, à une canalisation de récupération des eaux de pluie de la plate-forme.

- Ou, à l'évacuation des fumées d'une cheminée (mais je doute un peu).

3 - Une colonne sculptée ayant soutenu.. heu... je ne sais pas.

* Après tant de sensations, je me repose en admirant le paysage en bordure de la Risle.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

 

Histoire du donjon :

* Au 1er siècle, le site est un carrefour important entre les villes Lisieux, Pont Audemer, Rouen et Évreux. Certains historiens pensent qu'un fort existait.

* A la fin du 11ème siècle, un puissant donjon est construit. Il est possible que le Comte de Normandie (voir liste) en ait demandé la construction (?).

* En 1194, le roi de France Philippe Auguste (voir liste des rois) s'empare de la ville.

* En 1421, durant la guerre de 100 ans, l'armée Anglaise attaque et pille la ville.

* En 1562, les Protestants saccagent la ville.

* En 1735, le site est partiellement détruit pour la construction de moulins sur la Risle.

* Durant la 2ème guerre mondiale, les bombardements détruisent la ville.

* En 1994, la municipalité entreprend la consolidation de l'édifice devenu fragile. Des analyses de dendrochronologie et des recherches architecturales sont entreprises par M° Brabant.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du donjon est libre et gratuite. Veuillez être prudent avec cette ruine millénaire, une pierre peut, par mégarde bien sur, se décrocher. 

 

 

Après tant d'émotions, le calme du panorama est un plaisir

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour aller au menu des donjons remarquables   Vers menu châteaux forts du 27 Vers Menu châteaux de l'Eure
Partager cet article