14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 06:30

 

 

Département :   50 - MANCHE

 

 

 

 

Il ne semble pas médiéval avec toute la verdure

Le bourg :

Situation  (--> le voir sur une carte)

  La commune Gratot est située à 70km au Sud de Cherbourg, à 26km à l'Ouest de Saint Lô et à 4km au Nord-Ouest de Coutances. 

 

  Coordonnées du château :

49° 04′ 06″ N 01° 29′ 23″ W
 49.0684°  -1.4898°

 

 

Toponymie :  (petite initiation)

* A l'origine, le site portait le nom de Guerartot signifiant :

- Tot : Mot d'origine Scandinave correspondant à "Domaine". La véritable orthographe est "toft".

- Guerart : Ce serait le nom du premier propriétaire.

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Premières sensations

* En découvrant le château de Gratot, j'ai de suite un doute sur son origine médiévale.

* Les bâtiments ressemblent plus à des constructions "modernes" qu'à une enceinte fortifiée d'un château fort.

* De plus, les larges douves s'apparentent à une décoration pour château de plaisance.

* Il ne manque plus que des fontaines et je suis à Versailles !

Pensez vous que cette imposante bâtisse

ait été un château fort ?

 

 

La découverte commence

* Le bâtiment sur la droite ne présentant que peu d'indices de fortification, je plonge mon regard sur la partie gauche.

* A l'extrémité, une tour carrée "rentre" dans les douves.

* Sa position avancée et accrochée à l'angle est assez rare pour attirer mon attention.

* Bien que cette tour possède des systèmes défensifs (arquebusière fendue et mâchicoulis), la position à 45° de cette construction carrée ne permet pas une défense efficace des 2 courtines, même si une face limite l'angle mort.

Avez vous une idée de la fonction exacte de cette tour ?

 

 

Une tour se baignant dans les douves

La tour Ouest

* Une documentation en noir et blanc récupérée dans une brocante me montre la raison de cette curieuse architecture.

* La tour n'est pas un simple système défensif, c'était à l'origine l'entrée principale du château.

* Les hautes ouvertures verticales pour les flèches du pont-levis sont facilement identifiables.

* Le trou rectangulaire au milieu était peut être une bretèche (voir vocabulaire).

* Au centre en bas, c'était l'emplacement de la porte (unique) du château.

* L'entrée a été bouchée il y a plusieurs siècles. Une petite arquebusière au milieu atteste mon affirmation.

Pensez vous que si les douves étaient asséchées,

les bases du pilier du pont fixe seraient encore visibles ?

 

 

La porte fortifiée actuelle

* "Si la porte a été bouchée, comment entrer dans la cour du château ?"  vous demandez vous.

* Au moyen Âge, toute l'architecture était bâtie pour ne pas faciliter l'intrusion.

* Parfois cacher la porte était une possibilité de défense.

* Mais aux époques suivantes, l'entrée se devait être au centre, mettant ainsi le visiteur en valeur et aussi son hôte.

* L'actuelle porte est au centre de la courtine.

* Évidemment, comme la Presqu'île du Cotentin est une terre qui n'a pas trouvé de suite la paix, l'entrée est donc fortifiée.

"L'entrée" ai je osé écrire !

* Diantre, quelle erreur.

* Il n'y a point une mais deux entrées :

- Une porte charretière à droite,

- Et une porte piétonne à gauche.

* Au dessus, une fenêtre éclaire une pièce devant être l'ancienne salle des gardes.

* Comme souvent dans les châteaux, les révolutionnaires de 1792 ont sévi.

* L'une des représentations de la noblesse, je veux parler du blason sous la fenêtre, a été saccagée.

 

 

 

L'intérieur :

Le choc

* Lentement, j'avance vers la porte en espérant que point de projectile sera jeté depuis la  salle du 1er étage.

* Je montre patte blanche et je traverse le "tunnel".

Que ce château est beau !

 

 

Pour déguster les entrailles de cet incroyable château,

il faut..... cliquer ici.

 

 

Après ce tunnel, un autre monde m'attend !

 

  Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche
Partager cet article