9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 07:20

 

 

Département 84 - VAUCLUSE

 

 

 

Au sommet du bourg, une ruine se dore au soleil

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Crestet est située à 20km au Nord de Carpentras, à 18km au Sud de Nyons et à 3km au Sud-Est de Vaison la Romaine.

 

   Coordonnées du château :

44° 13' 01" N 05° 05' 08" E
 44.2169476°  5.0835558°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Le plaisir d'errer dans les rues

* Crestet est un charmant petit bourg accroché à une colline de 380m d'altitude, proche des Dentelles de Montmirail et du majestueux Mont Ventoux.

* C'est donc avec mon chapeau de paille de touriste que j'aborde ce site Provençal.

* Les voûtes en pierre, qu'elles soient pour le passage ou la sortie des égouts, m'emportent dans la rêverie d'un village fortifié médiéval.

* Les petites constructions en encorbellement m'informent de l'origine "ancienne" de ses bâtiments.

* Même si certaines ruelles possèdent des murs avec un trou rond, je n'ose penser que ce fut un système défensif.

 

 

Il est là... Je peux le toucher

Je suis à ses pieds

* Être aux pieds d'une belle, c'est la mission naturelle d'un Chevalier. blush

* Lentement, je m'avance pour la comprendre.

* De loin, j'espionne ses rondeurs (car il ne faut point parler de cela à une belle).

* Bien que son efficace lifting soit presque imperceptible, je remarque qu'elle a gardé quelques rides.

 

 

Plus sérieusement

* Toute trace défensive a soit disparu, soit été gommée (haa, le fameux gommage !).

* Point de crénelage, mâchicoulis (voir vocabulaire) ni fente de tir s'offre à mes yeux de castellologue amateur.

* Pourtant, perdues en hauteur, des pierres en encorbellement semblent avoir fait partie de... latrines (?).

 

 

Elle m'en met plein la vue !

 

M'ouvrira-t-elle la fenêtre de son coeur ?

* Un escalier magique et millénaire me sollicite pour une ascension vers mon Graal.

* Au sommet, je vois au loin les prémices du plaisir.

* Avant de la toucher, elle me quémande de me laver au puits.

* Ce n'est qu'à ce prix que j'ai le droit de la regarder.

* C'est à ce moment qu'elle me dit :

"Veux tu être l'ombre de mon ombre, l'ombre de ma ...."

(heu... Je connais la chanson).

Elle se joue des ombres

 

 

 

L'intérieur :

Close elle est

* Le château n'est pas visitable.

* Bien protégée par un profond fossé, la porte reste close.

* Je vais donc reprendre le chemin du retour.

 

 

La dernière découverte

* Soudain, je lève la tête.

* La belle me fait de l'oeil et me nargue de sa beauté et de ses rondeurs.

* Mais elle me montre ses systèmes défensifs, m'informant qu'elle ne me cèdera pas facilement.

* N'ayant pont l'esprit belliqueux, je m'éloigne en l'admirant.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 840, une première construction de surveillance (certainement) est aménagée au point le plus haut.

* Au 12ème siècle, construction d'un château fortifié en pierre. Il est possession des évêques de Vaison La Romaine.

* En 1185, après avoir détruit le siège épiscopal de Vaison la Romaine, Raymond VI, Comte (voir titre de noblesse) de Toulouse, assiège le château où réside l'évêque puis s'en empare.

* Au 14ème siècle, une partie du château est reconstruite. Le château possède maintenant des tours rondes de 25m de diamètre et plus de 30m de hauteur.

* En 1574, durant les Guerres de Religion, les Huguenots attaquent le château puis le saccagent.

* En 1686, sur l'ordre du Roi Louis XIV (voir liste des rois) le château est démantelé.

* Vers 1792, les Révolutionnaires attaquent le bourg et le château.

* En 1835, le dernier évêque, nommé par le pape, en charge de Crestet décède.

* Durant la fin du 19ème siècle puis au début du 20ème siècle, le château sert de carrière de pierre.

* En 1947, une interdiction de prendre des pierres est votée (à vérifier).

* En 1968, le site est vendu à un particulier. Lentement, le château reprend forme. Il est restauré et aménagé par le célèbre architecte français Roger Anger et son épouse.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis rues et ruelles est libre et gratuite en respectant la tranquillité du site. La visite de la propriété privée est impossible.

Nota :

Il semblerait que ce château puisse être loué. Ses 6 chambres, ses 5 salles de bain, sa piscine sont un plaisir unique qu'il ne faut certainement pas bouder.

 

 

Vais je voir une damoiselle dans l'une des ouvertures ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 84

Vers Menu châteaux

du Vaucluse

Partager cet article