Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 06:30

 

 

Département :   81 - TARN

 

 

 

 

Au loin, une solide construction ressemble peu à un château fort

Le bourg :

Situation :    (--> le voir sur la carte)

   La petite commune d'Escoussens se situe à 15km à l'Ouest de Mazamet et à 16km au Sud de Castres.

 

  Coordonnées du bourg :

43° 30′ 04″ N 02° 12′ 46″ E
 43.501111°   2.212778°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

L'arrivée

* Mon dictionnaire des châteaux forts m'indique d'une beauté fortifiée médiévale m'attend à Escoussens.

* Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant cette construction ne ressemblant pas à une forteresse. 

 

 

La découverte

* Aucune tour, aucune échauguette (voir vocabulaire), aucun crénelage, point de mâchicoulis !

Me serais je trompé de bourg ou de construction ?

 

 

Rapide analyse

* Un rempart : C'est ce qui s'offre à moi en approchant du château.

* Il semble très refait et très arasé.

* Aucune archère, ou système de défense apparaît.

* Même en contournant ce mur, je ne reconnais pas une fortification médiévale.

* En pénétrant (par les yeux uniquement car respectueux des propriétés je suis) je vois une maison aux fenêtres nombreuses et récentes et à l'escalier magistral.

* Une brochure récupérée chez un bouquiniste m'informe que le fossé a été comblé et l'escalier enjambe son fantôme. 

* La surprise minimale fait aussi partie de la vie d'un chasseur de châteaux forts.

N'est ce pas merveilleux comme loisir ? 

 

 

 

L'intérieur :

* La propriété est privée et non visitable. 

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Avant le 12ème siècle (je n'ai pas retrouvé la date), une petite construction fortifiée (en bois ?) est construite en ce lieu et un village s'y blotti.

* En 1185, Roger II de Trencavel autorise la construction d'un château pour son vassal : Le seigneur de Dourgne et Puylaurens.

* En 1209, début de la terrible croisade des Albigeois.

* Vers 1212 (?), les troupes de Simon de Montfort attaquent puis brûlent le château.

* En 1228, le site est rattaché au Royaume de France (voir la liste des rois).

* Vers 1239, après l'assassinat de Raymond de Dourgnele, le château est donné en fief à Philippe de Montfort.

* Au 19ème siècle (?), le fossé est comblé,  un escalier dessert la porte d'entrée.

* Au 21ème siècle, la visite de l'extérieur est libre et gratuite. La découverte de l'intérieur est interdite : Propriété privée.

 

Nota :

J'ai pris quelques informations dans le livre de Devic et Vaissette : "Histoire générale du Languedoc".

 

 

Voyez vous le fossé ?

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du Tarn Vers Menu châteaux du Tarn
Partager cet article

commentaires

A
E st-ce minimale surprise, peut-être, mais vous avez<br /> S u dès premier instant moult me faire rêver :<br /> C harmante et attirante est "peinture" à mes yeux,<br /> O ù, plus qu'ailleurs, sent-on la "chaleur" de ce lieu.<br /> U n parfum de jadis, incontestablement,<br /> S ourd de ces murs anciens (mon esprit "balayant"<br /> S pectacle de la façade comprenant escalier);<br /> E t fenêtres sur prime face ne m'ont pas tant gênée.<br /> N 'ai-je point trouvé moderne de trop cette bâtisse.<br /> S ut-elle garder d'antan ambiance qui est délice !<br /> <br /> T ant pis, alors, pour manque de défenses évident.<br /> A ce moment, j'avoue, en moi ne sont présents<br /> R ecours guerriers qu'avez si bien énumérés :<br /> N ulle archère, échauguette, ou créneaux affichés ?<br /> <br /> C ommment être sûr que bâti en posséda ?... et<br /> O n croit apercevoir ouvertures au sommet<br /> M ucées* juste sous le toit : lors, mon imaginaire<br /> T ant n'a cherché plus loin ! fut, siècles en arrière,<br /> E tabli chemin de ronde ici... ç'aurait pu...<br /> <br /> D ites-moi non, ne serai-je pour autant déçue.<br /> E xtrême plaisir ai-je eu ces vieilles pierres mirer,<br /> <br /> T out en austérité**, mais j'aime cette "qualité",<br /> O ù l'on ressent un je ne sais quoi d'authentique,<br /> U nivers que je prise, pour sûr, tellement magique !...<br /> L a différence je fais, aujourd'hui, pour vous dire :<br /> O ncques ne pourrai-je sur ces constructions-là médire;<br /> U ne façon de vous exprimer "ma" vérité :<br /> S ont "vrais" ces bâtiments, aux castels*** comparés<br /> E mplis de défenses, peut-être, mais trop remaniés :<br /> <br /> P ouvoir de séduction n'auront mie de la vie<br /> S ur moi, car rêve "manque à l'appel"... Je les maudis.<br /> <br /> * cachées.<br /> ** toujours "balayée", occultée façade à l'escalier, bien entendu.<br /> *** vous savez, ceux dont une pierre a été posée avant 1492, mais si cachée est-elle, cette pierre restante, qu'aucune senteur du passé ne parvient jusqu'à nous !... pardon : jusqu'à moi.
Répondre
L
<br /> <br /> * Vos questions sur les fortifications (absentes) du château, je me les suis posées.<br /> <br /> <br /> * Il est vrai que la construction ressemble à une gentilhommière.<br /> <br /> <br /> * Mon dictionnaire et le livre de Devic et Vaissette ne pouvant se tromper, j'ai décidé de réaliser un article sur cette bâtisse que le temps a adouci.<br /> <br /> <br /> * Heureux je suis que cela soit passé à travers l'écran.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> aux XVII° et XVIII° siècle, ce château fut l'objet d'un litige devant le Parlement, entre une communauté monastique et les descendant du dernier seigneur. Les moines doublèrent les logements afin<br /> d'augmenter la surface habitable et construisirent une grande chapelle dans la cour. Aux dernières nouvelles, le château est habité par M. Escande, archiviste-paléographe.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je vous remercie pour ces précisions qui illuminent un peu plus l'histoire de cette construction millénaire.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> très sympa et bon week end<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Un bâtiment solide et habité sur un site médiéval,  c'est rare sur mon blog pour être noté. <br /> <br /> <br />   Pas de panique, je retourne rapidement vers des ruines "ruinées" et oubliées.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> d'accord, il n'y a plus grand chose de médiéval , néanmoins j'en ferai bien ma demeure . bon mercredi<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> On l'achète tous les deux, et si tu m'accordes l'usage d'une seule pièce pour faire mon blog sur un pc portable, je te laisse toutes les autres salles.<br /> <br /> <br /> Evidemment une princesse comme toi ne fera pas les tâches ménagères, nous aurons des dizaines de serviteurs.... environ.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Si j'ai bien compris, il ne reste qu'un bout de rempart, bien modifié, du château ? Et cette sorte de maison forte en faisait partie aussi ?<br /> Le "nota", lui, je l'ai bien "intégré".<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br />    Cette construction est bien différente des ruines et châteaux forts que je décris d'habitude dans ce blog. J'ai souhaité un peu changer de sujet et montrer d'autres bâtiments ainsi<br /> que leurs évolutions durant les siècles.<br /> <br /> <br />    Mais si les murs sont médiévaux, l'apparence est moderne. Ce contraste est "amusant".<br /> <br /> <br /> <br />