14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 08:50

 

 

Département 86 - VIENNE Voyez vous une église fortifiée ?

 

 

 

Le bourg :

     Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Lencloître est située à 90km au Sud-Est d'Angers, à 60km à l'Est de Bressuire, à 25km au Nord de Potiers et à 15km à l'Ouest de Châtellerault.

 

     Coordonnées de l'église :

46° 48' 47" N00° 19' 44" E
 46.81325054918° 0.32896220684°

 

       Origine du nom :   (--> voir initiation)

 * Le cloître du prieuré serait à l'origine du patronyme de la commune.

 

Quelle puissance dans ce clocher carré

 

 

L'église :

        L'extérieur :

Le clocher m'interpelle

* En arrivant devant l'église, ma première vision est pour le clocher.

* C'est une structure carrée de 2 étages posée au centre de la croisée de transept.

* Sa forme cubique est adoucie par de rondes colonnettes aux angles et aussi au centre des 2 ouvertures avec abat-sons.

* Soudain, j'entends la voix de ma muse posée sur mon épaule :

"Ta description de touriste n'est pas digne d'un castellologue amateur"

"Ressaisis toi, Maudit Dauphinois !"

 

 

Le nécessaire recul

* Pour plaire à la muse, je prends un peu de recul.

* Mes pieds posés dans les traces du cloître, je remarque au fond la blancheur du tuffeau et les nombreux contreforts.

* Puis comme par enchantement, une échauguette apparaît.

 

 

Pensez vous que le prieur tirait depuis ces fentes ?

Défenses

* Ces échauguettes coiffées en poivrière repose sur des contreforts plats.

* Elles possèdent des ouvertures parallélépipédiques pour le guet (évidemment).

* Elles sont pourvues plusieurs fentes de tir pour arme à feu.

 

 

Je veux entrer

Comment entrer dans cette église ?

-- "Comme souvent, par la porte" me répond ma muse qui a imaginé mon désarroi.

-- "Regarde petit homme, elle est sur cette façade."

* La porte en plein cintre comporte deux voussures sculptées retombant sur des colonnes.

* Elles présentent des décors de palmettes, pointes de diamant, tores gainés.

 

 

        L'intérieur :

Quelle blancheur !La lumière Divine m'appelle

* En entrant dans l'église deux pensées m'animent :

1 - La visite de l'intérieur des fortifications est impossible.

2 - La blancheur extrême ne devait pas être la couleur au Moyen Âge.

* Je cherche un peu de couleur.

* Sur un pilier, je tombe sur une sculpture représentant peut être le Basilique.

 

 

L'illumination !

* J'erre dans les collatéraux quand une forme connue me hèle :

"Chevalier, si tu cherche de la couleur,

ouvre ton cœur de médiéviste".

* Les femmes sont de bon conseil en ce jour, après ma muse voici ma Jehanne.

* C'est ainsi que je vois :

- Des vitraux,

- Des murs et plafonds peints,

- Des colonnes aux multiples couleurs et formes.

 

 

C'est la fin pour vous

* Il y a tant de beauté que je vais rester encore quelques heures.

* Pour ne point vous ennuyer, je vous montre la sortie.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* En 1108, sur les terres données par Aimery Ier, Vicomte (voir titre de noblesse) de Châtellerault, construction du prieuré relevant de l'ordre de Fontevraud.

* Au 12ème siècle, un village est aménagé autour du prieuré.

* Au 13ème siècle, construction de l'église.

* Au 15ème siècle, la façade Ouest est fortifiée.

* Au 16ème siècle, la cité devient riche et attire de nombreux marchands.

* Au milieu du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, les Protestant attaquent, pillent et détruisent le prieuré.

* Dans le premier quart du 17ème siècle, le prieuré est reconstruit grâce à Antoinette  d'Orléans (cousine du roi Henri IV - voir liste), coadjutrice de l'ordre de Fontevraud. Elle demande au roi Louis XIII, le droit de tenir des foires régulières. Ainsi en prélevant des taxes sur tout ce qui s'y vend, elle peut financer les travaux : Une foire est officiellement organisée chaque mois.

* Au 17ème siècle, aménagement du porche de l'hostellerie.

* Vers 1792, les Révolutionnaires chassent les religieuses. Le site est vendu comme bien national.

* A la fin du 18ème siècle, le site sert d'écurie, de stockage et de réserves fourragères.

* En 1805, l'église du prieuré devient paroissiale.

* En 1908, le site est classé aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, les 2 places encadrant le site ont été entièrement remaniées.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Je deviens un chevalier amateur de monument touristique... hoooo

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 86

Vers Menu châteaux de la Vienne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jack 02/11/2020 01:04

Des églises fortifiées dans la Vienne ? Je le savais !!!

Le Chevalier Dauphinois 02/11/2020 08:58

* Dans ce département j'ai identifié 3 églises ayant été fortifiées au Moyen Âge.
* Celles qui l'ont été à cause des guerres de religion n'ont pas encore été analysées (puisque ce n'est pas le thème principal de mon blog).

Jack 02/11/2020 01:02

Je haie ce revêtement intérieur, blanc avec ses lignes rouges caractéristiques. J'ignore à quelle époque et en quelle matière il a été fait mais en plus de le trouver sans âme, je doute franchement de sa solidité ! Je l'ai malheureusement retrouvé dans plusieurs églises (aucune ne me vient en tête pour l'instant) et systématiquement, il était endommagé à un ou plusieurs endroits, au niveau du plafond... Je ne voudrais pas porter malheur mais si rien n'est fait, des effondrements sont à prévoir !

Le Chevalier Dauphinois 02/11/2020 09:04

* Depuis que les églises sont à la charge des communes, les travaux de consolidation sont souvent minimaux.
* De plus, avec le manque de curés et la diminution importante des paroissiens, les églises ne sont utilisées que rarement dans l'année, justifiant le désintérêt des communes et du département à les entretenir.
* Les évêques ayant d'autres priorités (lesquelles ?), nos églises sont vouées à disparaitre dans les prochains siècles.

Pierrote 20/08/2018 21:48

L a muse a fort raison : n’êtes sensé
E tre en guide touristique déguisé !
N ‘est clocher de l’église mie « armé »…
C ertes, est-il puissant, imposant, carré.
L ‘heur n’a t-il pour autant d’être guerrier !
O ui, il fallait vous ressaisir malgré
I ndices rares prouvant qu’a été
T ransformé en castel fort ce moutier.
R efuge, évidemment, ont pu trouver
E n son sein habitants de la contrée.

P ar deux échauguettes bien esseulées
O nt-ils aux coups des intrus su parer.
I nsuffisant pour édifice entier,
T out du moins est-ce ce que j’ai pensé :
O n attendait plus de sécurités.
U n sentiment qu’hôtes dans le passé

V olonté n’eurent leur bourse délier.*
I nversement, pour l’intérieur montré
E taient religieux prêts à bien payer :
N ous sommes face à décor coloré
N e donnant impression de pauvreté.
E mballée par ce site je n’ai été.

P lutôt « quelconque »** à mes yeux a semblé.
S ans moult défenses ne puis-je les aimer !***

N ota : image quatrième mirée
O eil attire, cadrage si bien trouvé !
T andis qu’Histoire un point m’a révélé :
A liénor descend d’Aimeri Premier.****

* il me semble que, vu la grandeur de l’église ( + le prieuré avant), les religieux du lieu étaient riches assez pour y mettre plus de défenses.
** je veux dire, on dirait une église « normale », les échauguettes étant si discrètes…
*** les sites de ce genre = églises fortifiées.
**** Aliénor d’Aquitaine et Aimery 1er de Châtellerault.

Le Chevalier Dauphinois 22/08/2018 20:25

* Pour ce site, le problème est l'évolution architecturale, les modifications et les destrustions.
* Ce que nous voyons au 21ème siècle ne reflète qu'une infime partie de la construction défensive médiévale.
* Il est évident que ce ne sont pas ses faibles systèmes défensifs qui auraient pu repousser des "mécréants".
* Ce que j'ai montré n'est hélas que fantôme d'un ensemble ..... disparu.