8 janvier 2019 2 08 /01 /janvier /2019 07:30

 

 

Département 66 - PYRÉNÉES ORIENTALES

 

 

 

L'aventure commence par une porte fortifiée

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune nommée officiellement Sainte Marie ( mais qui est localement appelée Sainte Marie La Mer) est située à 50km au Sud de Narbonne, à 10km au Nord-Est de Perpignan et à 3km au Nord du Canet en Roussillon (voir son château).

 

     Coordonnées de l'église :

42° 43' 38" N 03° 00' 59" E
 42.7273436°  3.01657587°

 

 

 

Les fortifications : 

L'extérieur :

Première surprise?

* Dans l'ancien bourg, une ruelle me porte vers une curiosité construite.

* Cette construction se nomme : Tour de l'Horloge.

N'est ce point évident ?

* La partie supérieure en brique est évidemment un aménagement récent.

* Par contre la base, en pierre de taille, est l'une des rares traces des fortifications médiévales du bourg.

 

 

Analyse rapide de la porte

 

* De chaque coté, les pans inclinés rappellent les  bases talutées des tours médiévales.

Pensez vous que cela soit d'origine ?

* Les années et les consolidations ont supprimé les traces de herse, double vantail, bretèche et salle des gardes.

* L'épaisseur du portail prouve l'importance du rempart et sa capacité défensive.

 

 

 

 

 

L'église : 

L'extérieur :

La découverteSurvolant les toits, une construction m'interpelle !

* Je m'éloigne de la tour de l'horloge en espérant que l'église ne soit pas aussi reconstruite.

* Sur une belle petite place une tour me quémande d'approcher.

* J'exécute pour admirer une pierre de remploi. La gravure ne m'informe pas de la fonction de cette construction très modernisée.

* Lorsque je suis perdu, je prends un peu de recul.

Vais je avoir ma réponse ?

* A gauche, la tour n'est point défensive.

* Au centre, la nef ne semble pas fortifiée. Elle est certes rehaussé mais pour amener la lumière via les oculus.

* L'enchevêtrement des bâtiments, chapelles, déambulatoire, sacristie ne facilite pas la lecture de l'église.

* Pourtant... A droite... je vois...

 

 

Diantre !... Une curiosité architecturale

* Cela ressemble à un clocher mur ou plutôt à un mur bouclier.

* Portant je crois voir la "naissance" d'un arc.

Était ce la hauteur du toit de l'église médiévale ?

* Au sommet de la haute construction, je remarque une console triple, vestige des mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Je contourne les maisons pour mieux comprendre le secret de cette "tour-mur."

 

Même le soleil envoie ses plus beaux rayons pour illuminer les vieilles pierres

 

* Aux pieds de la construction, je suis subjugué par cette tour défensive, seule rescapée de l'ancienne église médiévale.

 

Un donjon sur une église !

 

Où est l'entrée ?

* Il est temps de trouver l'entrée de l'église pour tenter de monter dans la tour.

* Comme je le présentais, l'église est si modernisée que le portail n'est pas à l'image de l'église médiévale.

* Qu'importe, l'important est de monter dans la tour.

 

 

L'intérieur :

Le chevalier laisse la place au touriste

* En entrant je me laisse prendre par la lumière.

* Mon âme de touriste admire le mobilier.

 

 

 

Je reprends ma vision de Chevalier Castellologue Amateur

* Soudain, mon regard est attiré par un détail.

* Il y a une porte "secrète" pour monter dans la construction défensive.

* Hélas, elle est fermée.

* Je me console en imaginant la salle au dessus de la coupole.

* Les trous de boulin (voir vocabulaire) m'informent que des étages existaient.

* Lentement, je quitte cette église où quelques pierres ont été posées il y a 8 siècles.

 

Combien de défenseurs ont marché au dessus ?

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* A la fin du 11ème siècle, le roi Pierre Ier d'Aragon fait fortifier le bourg.

* Au 12ème siècle, une église fortifiée est aménagée sur les fondations d'un premier lieu de culte.

* Au 18ème siècle, la nef est reconstruite.

* Au 19ème, l'église est allongée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Sainte Marie) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Les consolidations préparent l'église à l'éternité !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 66

Vers Menu châteaux des

Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 09/01/2019 09:31

S i moutier avait gardé du passé
A me entière, que bel aurait été !
I mbriqué trop, de plus, dans habitats
N ous le voyons, ce qui ne permet pas
T rès ancien chevet vraiment apprécier.
E st lors sa valeur un tant entachée.

M ais il montre encore de nos jours puissance
A joutée à grand esprit de défiance.
R empart fut-il contre les ennemis,
I ntimidant à mes yeux, et abri
E vident pour les ouailles du pays.

R ondeur ne fut de mise. Forme spéciale
O uvrage eut*, qui le rend original.
U ne élévation très haute donnant
S ensation de force et offrant
S uperbe vue, du sommet, alentours.
I mposante vigie fut cette tour…
L ‘intérieur - l’abside - est pour moi hommage
L impide à églises du Moyen-Âge
O sé ayant se laisser transformer,
N ouer alliance avec « diable » guerrier.

N ‘oublierai-je « porte du paradis ».**
O ui, bien que récente… et fermée, je suis
T oujours ravie ce sésame entrevoir.
A t-elle été, jadis, signe d’espoir.

B ien sûr, porte du bourg également
E ut l’heur de me seoir, mais un petit tant :
N e m’a plu que sa base aux matériaux
E ntremêlés. Est-ce spectacle beau !

P uis, j’ai aperçu votre destrier
S ur seizième image : ça, j’ai bien aimé !***

* je parle toujours du chevet.
** celle que vous nommez : porte secrète.
*** 16e image du diaporama (votre destrier devant la maison, à droite !)

Le Chevalier Dauphinois 09/01/2019 17:40

* Par votre écrit, hooo Ma Pierrote, je redécouvre mon article !
* Pourquoi "Redécouvre" ?
* Je l'ai écrit il y a 1 an (toujours dans ma politique de "saupoudrage"). J'avoue ne plus me souvenir de son contenu.
* Ainsi, avec vos mots, je comprends ce que j'ai couché sur le papier lorsque je voyais autrement cette église.
* Vous êtes la révélatrice de mon passé enfoui !