26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 08:04

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 Comme c'est agréable d'être en vacances !

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Périgueux est située à 80km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château), à 75km à l'Ouest de Brive la Gaillarde et à 45km au Nord-Est de Bergerac.

 

  Coordonnées d'une fortification :

45° 10' 58" N 00° 43' 8.8" E
 45.18279230°  0.71913510°

 

 

 

Les bâtiments :

L'extérieur :

La 1ère découverte

* Je suis en vacances.

* Après avoir visité de nombreux châteaux en Périgord, je décide de déambuler dans les rues de la préfecture de la Dordogne.

* La ville a une histoire si riche que je pressens que de nombreuses surprises vont égayer mon errance.

* Cela commence par une curieuse devanture. Des pierres plates encadrent une porte.

Avez vous deviné la fonction ?

* Je vous ai déjà présenté cette curiosité à Bozouls. Ceci est une boutique médiévale.

 

Vais je pouvoir faire le tour de la tour ?

 

La 2ème découverte

* J'admire un encadrement de porte provenant du riche passée de la cité.

* Soudain, au loin apparaît une "tour".

* Je ne connais ni son nom ni sa fonction.

* Mais son ancienneté est évidente.

* Sa fonction défensive semble minimale.

* La petite tourelle accrochée semble posséder un escalier en colimaçon.

 

 

La 3ème découverte

* Plus loin, une autre construction en hauteur me quémande de venir la voir.

* Sur mon prospectus sans image, il est noté que cette beauté médiévale se nomme : Tour d'Abzac.

* C'est un hôtel particulier édifié entre le 13ème et le 16ème siècle. L'Albergaria ("aubergerie") était une des charges de l'hospitalité. Les prêtres et les moines étaient tenus d'héberger les soldats.

* Au sommet, je pressens qu'il existait une chambre défensive.Est ce la maison d'Abzac ?

* Les mâchicoulis, bien qu'ils soient esthétiques, ne sont point obstrués. La fonction défensive de la tour est bien réelle.

* La qualité de taille des pierres et la pureté des joints m'impressionnent.

* Ce bâtiment fut certainement construit par une famille noble ou une congrégation.

 

 

Un chevalier un peu coquin

* Étant en vacances, je m'accorde quelques fantaisies gastronomiques comme le Tourin, le Grillon et la Mique.

* Puis, le ventre plein et l'esprit guilleret par le petit vin de cette province, je pars en quête d'autres plaisirs plus... charnels.

* Tel un fripon, je me mets à suivre une belle Pétrocorienne.

* Ma muse, un peu jalouse, me quémande de regarder une autre beauté..... en pierres.

Quel est donc le petit nom de cette belle ?

* Oups... Je crée un quiproquo

Quel est le nom de cette tour ?

* La réponse est sur le plan.

 

 

La tour Mataguerre

* Cette tour médiévale faisait partie du rempart défensif de Périgueux.

* Ma documentation affirme qu'elle repose sur le rocher.

1 - L'arrachement d'un mur (ancien rempart) et la position des archères à droite m'informent que la ville médiévale était à gauche (donc, l'ennemi attaquait à droite).

Avez vous remarqué l'ouverture au dessus de l'arrachement ?

- C'est évidemment la porte de circulation accédant au chemin de ronde.

Avez vous remarqué la porte en bas à droite ?

- Il est impossible qu'elle fut aménagée coté extérieur.

- C'est donc une ouverture récente pour faciliter les visites.

2 - Archères droites et cruciformes prouvent que les systèmes défensifs ont été modernisés sur plusieurs siècles.

3 - Une archère cruciforme avec une canonnière de la fin du 15ème siècle.

4 - L'ébrasement extérieur de la canonnière permet un angle de tir important.

5 - Les mâchicoulis complètent le système défensif de tir.

Avez vous remarqué une curiosité sur la paroi ?

- Ce devait être l'emplacement du blason, massacré à la Révolution.

6 - Ceci est la porte d'accès médiévale pour monter dans la tour. Sur l'image 1, les ouvertures carrées sont les puits de lumière pour l'escalier intérieur.

 

1 2 3 4 5 6

 

 

L'intérieur :

* Les nombreux bâtiments historiques sont privés et habités, donc non visitable.

* Seule la tour Mataguerre est visitable, mais elle est fermée en cette période non touristique.

 

 

Le diaporama de la cité est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

   Décrire l'histoire d'un grande ville n'est point chose aisée. Je ne vais pas me lancer dans cet exercice car il faudrait de nombreux articles et peut être même un blog entier. Je vais me contenter de quelques évènements marquants.

 

* Au 9ème siècle, les Normands remontent le fleuve et pillent la petite cité.

* A la fin du 10ème siècle, l'évêque Frotier demande la construction d'un rempart. La nouvelle cité fortifiée se nomme : Puy Saint Front.

* Au milieu de 11ème siècle, la ville souffre de plusieurs attaques par les troupes du Comte Aldebert II. Ces batailles ont pour origine une monnaie frappée par le Comte (voir titre de noblesse) et interdite par l'évêque, maître de la cité.

* Au 12ème siècles, les pèlerins affluent dans la cité possédant la relique de Saint Front. Le commerce est florissant, le bourg s'enrichit. C'est à cette époque que les remparts sont modernisés. Construction de la tour Mataguerre.

* En 1204, la cité entre dans le Royaume de France suite à la confiscation du Duché d'Aquitaine à Jean Sans Terre.

* Le 13ème siècle voit les conflits entre les Comtes de Périgord et l'évêché de la cité.

* Au 14ème siècle, la peste noire et la guerre de Cent Ans déciment la population.

* Vers 1360, les Anglais occupent la place forte, mais les habitants restent toujours fidèles au Roi de France (voir liste).

* En 1477, le maire Jean Dupuy demande à Guillaume de Ladoutz de reconstruire la tour Malaguerre.

* Durant les siècles suivants, la cité est toujours source de conflits (Guerre de Religion, la Fronde, etc...).

* En 1840, la tour Mataguerre est classée aux Monuments Historiques. C'est la seule des 28 tours défensives ayant survécu au temps.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de la tour est possible. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

 

La tour Mataguerre est le symbole de la cité de Périgueux

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 28/08/2017 17:36

C ertes, Périgueux fut souvent remaniée.
I mportant est qu’aujourd’hui soient restés
T émoignages de son passé médiéval.
E n révélez d’aucuns… Plan général

M arquant, par son rempart, limites d’antan
E n est le premier. Vos images mirant,
D ifficile n’est-il point songer au bourg
I mpénétrable avec ses vingt-huit tours
E rigées pour hautes murailles protéger.
V isiblement, une seule a échappé
A ux affres du temps. Comme elle semble fière
L a nommée Mataguerre ! Ses belles archères
E n forme de croix, ou droites, surent moult me plaire.

D éduction que fîtes, par leur position,*
E st évidente… après explication ! (

P rofondes sont mes lacunes et mon esprit
E st encore lent à comprendre les bâtis).
R avie je fus, par porte, chemin de guet
I maginer. Entrée médiévale est
G randiose non pas, mais est charmante, pour moi.
U n air mystérieux garde, d’autrefois…
E t, pour sûr, ai-je boutique appréciée :
U n souvenir de la vie du passé.
X I e siècle et suivants sont là mirés…

N ous avez un très bel voyage permis
O ù, bien que ne soient, ce jour, vos écrits
T otalement à défenses dévolus,
A i-je aimé voir en eux temps révolus.

* que la ville était à gauche puisque les archères se situent à droite du mur arraché : élémentaire, mon cher Watson, me direz-vous… oui, pour vous ! pas pour nous ! (du moins, pas pour moi).

Le Chevalier Dauphinois 29/08/2017 19:16

* Votre esprit n'est point lent à comprendre .... Voir un site (en vrai) facilite la compréhension. N'avoir que quelques images n'est pas la meilleure méthode pour ressentir un site fortifié.
* J'ai imaginé faire un petit film (car les smartphones et les appareils photo actuels le permettent)..... Mais le montage vidéo prend du temps (pour faire de la qualité)... De plus, il faut un PC performant, ce qui 'est pas le cas de mon ordinateur âgé de......... presque 800 ans évidemment (je l'ai eu pour mon baptême effectué par l'évêque Pierre Ier de Grenoble vers 1220.
* Conséquence : Avec mes rares images, je suis étonné que vous en voyez autant et si parfaitement. Parfaite lectrice vous êtes !
** Il n'est point facile pour moi d'immortaliser une grande cité (comme Périgueux), je préfère amplement les ruines oubliées sur les collines. Mais ce serait une faute de ma part de négliger des cités.... Et un Chevalier ne commet JAMAIS de faute (hihihihi).
** Conclusion : Carcassonne ne sera visible en mon blog qu'après avoir montré 5000 sites médiévaux perdus ou peu connus.
** Donc, rendez vous dans 1 siècle pour voir les remparts du vicomte Raimond-Roger Trencavel.