9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:05

 

 Du Guesclin accueille Le Chevalier Dauphinois en cette cité qu'il a libérée des Anglais !

Département 48 - LOZÈRE

 

 

 

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Châteauneuf de Randon est située à 70km à l'Ouest d'Aubenas, à 55km au Sud-Sud-Ouest du Puy en Velay et à 20km au Nord-Est de Mende (voir sa tour des Pénitents).

 

     Coordonnées du château :

44° 38' 32" N 03° 40' 28" E
 44.642283083°  3.674441278°

 

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Mes chausses dans celles du célèbre Du Guesclin !

* Savoir qu'en ce lieu, les "Anglois" ont tenu tête aux armées Royales me hérissent les poils.

* Savoir que Bertrand Du Guesclin a perdu la vie ici me donne l'envie de trucider quelques "rosbif".

* C'est donc un Chevalier Dauphinois, en tenue de combat, qui aborde cette cité du Gévaudan.

* Mais la voix d'outre tombe du Connétable m'explique que la cité est conquise et assagie.

* C'est donc avec l'âme rêveuse d'un castellologue amateur que j'aborde la montée des marches.

* Ce n'est point le grand escalier de Cannes, ce sont des marches taillées dans le rocher.

 Sentez vous la puissance médiévale dans cette ruine minimale ?

 

La découverte

* Au sommet de la petite butte, un curieux bâtiment apparaît.

* Ce sont les vestiges d'une tour défensive.

* Cette construction est aussi nommée : La Tour des Anglais.

 

 

Rapide analyse

* Elle montre des archères droites sur 3 niveaux.

* Son parement a perdu sa beauté d'antan.

* Les rares pierres extérieures sont de petites dimensions.

* Le remblai a été cimenté à la fin du 20ème siècle.

* Ne voyant point d'autres vestiges (rempart, porte, poterne etc...) tel un cabri, je saute le dénivelé pour entrer dans le château.

 

 

         L'intérieur :

Minimal et passionnant

 

* La surface du plateau (donc du château) est impressionnante. Pourtant le site est minimal.

* Cette curiosité est due à l'utilisation des pierres pour construire de nombreuses habitations au 17ème siècle.

* La tour des Anglais (puisque c'est le nom régional) montre :

- Trois niveaux,

- Celui du bas est voûté,

- Celui du haut est aussi voûté,

 - L'étage intermédiaire avait un plafond soutenu par des poutres.

- Chaque niveau est défensif.

 

 

C'est la fin

* La fin de la visite correspond à la faim de votre Chevalier.

* C'est donc sur cette table en bois que je m'installe pour déguster ma pomme et dévorer la ruine.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, le seigneur de Randon, de retour d'une croisade en terre Sainte, délaisse son ancienne fortification et établit un nouveau château sur les bases d'un village Gallo-Romain. Le château-neuf permet de mieux surveiller la région.

* Au milieu du 14ème siècle débute la Guerre de Cent ans. Le Gévaudan est détenu par les Anglais. Les Routiers à la solde des "envahisseurs" pillent la région.

* En ce dernier quart du 14ème siècle, le Roi de France Charles V (voir liste) demande à Bertrand Du Guesclin de tout faire pour libérer la province.

* En juin 1380, après avoir libéré quelques places fortes détenues par les Anglais, l'armée Royale commandée par Le Connétable assiège le château.

* En juillet 1380, proche du château, Bertrand Du Guesclin décède. Les historiens ne savent toujours pas si les Anglais ont "donné les clés" de la ville avant ou après le décès du Connétable.

Vous souvenez vous de sa devise ?

* Vers 1632, le roi Louis XIII (voir liste) ordonne le démantèlement de nombreux châteaux du Gévaudan dont Châteauneuf. Les pierres servent à la construction de l'église et de quelques habitats.

* Au 21ème siècle, la découverte des vestiges est libre et gratuite.

 

C'est grâce à Duguesclin que je peux planter mes chausses en ce château fort !

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 48 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 10/05/2017 18:23

C omme il m’a plu, ce site si symbolique,
H éritier d’une renommée fantastique !…
A i-je besoin de préciser qu’il s’agit -
T out le monde l’aura, ici, bien compris -
E videmment de celle du Chevalier
A u destin des ruines oubliées liée !
U n seul vestige, et tout un pan d’histoire
N ous assaille aussitôt. Est-il de gloire
E t de moments bien moins valeureux fait.
U ne période où sévissaient les Anglais,
F ameux routiers aussi. Rude guerre c’était…

D ois-je ajouter, pour être honnête vraiment :
E n nom de Du Guesclin prestige autant

R etrouvé j’ai… sauf qu’est d’une autre manière…
A lui, une attitude peu cavalière -
N ‘étaient mie sièges leçons de broderie ! -
D evers murs tenus par les ennemis,
O ù vous avez utilisé douceur,
N e brusquant la belle pour avoir son cœur.*

L ‘accueil que vous avez eu en ce lieu,
O n le peut dire, change un tout petit peu !…
Z oom sur bâti montre un bout de castel
E n sommeil… Même dormant, comme il est bel !
R appel de son lustre d’antan offrez
E n enluminure venant du passé.**

G uère de doute qu’embellie fut sûrement
E vocation de cette place. Pourtant
V ision de ce qu’il en reste de nos jours
A pporte preuve qu’avait guerriers atours :
U ne défense assurée à chaque niveau
D es tours par archères. Voilà médiévaux
A ttributs qui savent faire mon bonheur,
N otamment quand sont vus de l’intérieur.

N ‘oublierai-je marches dans la roche taillées.
O n y sent des hommes travail acharné…
T rône, formé par ce vestige , ai-je cru voir.***
A i-je sur lui Chevalier aussi cru voir !****

* ce qui ne veut point dire que je ne « vénère » pas Du Guesclin, ni qu’il était brusque avec les belles ! Du moins, sait-on qu’il ne ménageait pas les places fortes à prendre !
** mirée dans l’historique par le lien « Bertrand Du Guesclin décède ». Merci pour elle ! J’adore ces « images » d’un autre temps.
*** un trône géant… n’est-il point vrai ?… ou ai-je trop d’imagination ?
**** si, si ! normal ! Au roi des ruines oubliées, trône merveilleux !

Le Chevalier Dauphinois 13/05/2017 15:46

* Ce château a une présence inversement proportionnelle à son assaillant personnage.
----- Lui est connu de tous, sa ruine est ignorée des touristes.
* Peut être qu'avec mon modeste article, cette ruine sera connue, puis reconnue (dans des jeux télévisuels par exemple).
* Le contraste entre château dans le tableau de la mort de Du Guesclin et la petite ruine est fascinant.
* si Louis le treizième n'avait point ordonné la démolition et si...... alors, c'est une forteresse que j'aurais visitée.
* Mais avec des SI.......
.
*** Pour votre question sur votre imaginaire..... je ne sais que dire puisque le mien est..... encore plus grand (hooooo).