30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 08:55

 

 

Département :  39 - JURA

 

 

  Quelle fascinante tour fortifiée

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Verges est située à 30km au Nord-Ouest de Champagnole, à 25km au Sud de Poligny (voir ses fortifications) et à 10km à l'Est de Lons le Saunier.

 

   Coordonnées de la maison forte :

46° 39' 09" N 05° 41' 2" E
 46.652592°  5.683782°

 

 

 

La maison forte 

L'extérieur :

Elle est évidemment là

* En arrivant dans la petite commune, il est impossible de ne pas voir la construction défensive :

- D'abord, elle est dans l'alignement de la rue du château.

- Ensuite, ses toits survolent les maisons.

* C'est donc avec attention que je me dirige vers le Sud-Est pour.......

 

Imaginez cet alignement précédé d'un fossé

 

... Ramper devant les remparts

* L'alignement du mur arasé est entrecoupé de rondes constructions.

* Contrairement au rempart dépourvu de système défensif, ces tours arborent des ouvertures de tir variées :

- Des archères droites bouchées.

- Des canonnières.

- Des archères arquebusières.

- Des trous pour fusil dans des pierres de remploi.

* Au dessus du rempart, aux pierres pauvrement taillées, je vois le haut bâtiment d'habitation.

 

 

Le logis défensif

* Bien que les tours aient été  modifiées, elles arborent encore l'efficace système défensif nommé : Mâchicoulis.

* Pour mieux comprendre le bâtiment central, avec précaution j'approche de la grille d'entrée moderne.

* La façade possède sur la gauche une ronde tour. Elle arbore :

- Des fenêtres récentes.

- Une curieuse ouverture quadrilobée.

- Des ouvertures défensives pour arme à poudre.

* La longue courtine avec ses multiples fenêtres semble inintéressante pour un castellologue amateur....

   .... pourtant un détail me fait briller les yeux :

- Un oriel avec une ouverture défensive.

 

 

 

Le diaporama de la maison forte est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au 12ème siècle, une famille nommée Verges ainsi qu'une  "grande" tour entourée d'un fossé sont citées. La fonction du site fortifié est d'être un avant poste du château de Binans à une demi lieue de là.

* En 1562, le Capitaine Philibert de Vautravers construit une maison forte (nommée parfois château) sur les bases de l'ancienne fortification.

* Au milieu du 18ème siècle, un incendie rava une partie des bâtiments.

* Au 19ème siècle, les propriétaires effectuent de nombreux travaux d’embellissement, de consolidation et de modernisation.

* En 1985, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la place du bourg et les rues. La visite de l'intérieur n'est possible que durant les journées du patrimoines.

Nota : Il semblerait que sur demande, le site soit partiellement visitable.

 

 

Une construction défensive non posée sur une colline

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 39

Vers Menu

châteaux du Jura

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/05/2019 23:14

D ésolée de vous avoir déçu, mais
E n ce lieu n’ai-je vu Moyen-Âge. Et
S i j’ai compris utilité du site,*
O ncques ne l’ai trouvé si insolite.
L es bases anciennes semblent « trépassées »,
E t cela m’a chagrinée, contrariée.
E st non-assouvie passion du passé…

* j’avais saisi le sens de cette place comme avant-poste de Binans. Mais cela ne m’a pas suffi : Où est le Moyen-Âge dans cette construction du XVIe siècle ? Même le rempart ne m’a mie convaincue parce que vu sa forme (longueur, et les tours), je ne le crois mie du Moyen-Âge mais du même âge que la maison forte. Mais, ce n’est que mon avis, et je ne suis point experte, loin de là ! Disons qu’ici j’ai « marché » aux sentiments ! (et même le lien historique n’a pas pu me faire changer de sentiment).

Pierrote 01/05/2019 18:11

V oilà ce que je redoutais beaucoup :
E st-ce maison qui ne me plait, du tout …
R empart est seul du Moyen-Âge, c’est
G randement probable, mais sûr ce n’est.*
E tait protégé fossé par un mur, antan ?
S ont ses pierres visibles maintenant ?

J e n’en suis convaincue, pourtant je vois
U ne trace du passé, d’autrefois.
R ondes tours n’arrivent à m’éblouir
A vec trop récentes fentes de tir.

F antomatique archère bien bouchée
R edonne vie, si je puis m’exprimer
A insi, à ces vestiges. Médiévaux
N eurones ne sont mie contentés trop…
C ertes, oriel est un très bel élément
H abillant d’habitude élégamment
E xtérieur d’une construction ancienne.

C omme ici il n’embellit pas domaine !
O ui, je le ressens tel qu’une « verrue »
M ajeure, rendant le tout incongru.
T ant ma vision sait être déformée
E n ne mirant « de vif regard »** passé…?

P eut-être bien, mais je ne pense pas.
S ur cette maison je n’ai rêvé pas.***

* à mon avis.
** le pendant à « de vive-voix »… dans mon esprit.
*** et pas tant que ça sur le rempart.

Le Chevalier Dauphinois 01/05/2019 18:42

* Diantre !...
* Déçu je suis que vous n'ayez point apprécié cette construction dont les traces médiévales et/ou défensives existent.
* Pour moi, l'attrait est dans sa fonction : Cette construction fut l'avant poste du château de Binans.
* Binans, au sommet d'une colline, fut détruit, il ne reste que ruines perdues. Alors que son avant-porte, dans la plaine est encore présent.
* Cette construction est la preuve que les châteaux et maisons fortes n'étaient pas positionnés au hasard. Il y avait une vrai stratégie défensive, des constructions pensées.
* J'étais heureux de pouvoir montrer en 2 semaines, une construction principale et une construction secondaire liées historiquement.
* En photographiant ce site, en écrivant l'article, j'avais une vision globale..... médiévale.