15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 07:01

 

 

Département 30 - GARD

 

 

La tour se refait une beauté... Est ce pour moi ?

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Salindres est située à 45km au Nord-Ouest de Nîmes, à 40km à l'Ouest de Bagnols sur Cèze (voir sa tour défensive) et à 7km au Nord-Est d'Alès.

 

   Coordonnées de la tour :

44° 09' 45" N 04° 09' 48" E
 44.16253901°  4.16334897°

 

 

 

Le site fortifié :

L'extérieur :

Introduction

* Comme vous le savez, je prépare longtemps à l'avance mes découvertes castrales.

* Je coche sur une carte tous les sites médiévaux à immortaliser.

* Je choisis judicieusement les "auberges" pour être au centre des beautés à visiter.

* Je programme l'ordre des visites pour optimiser mes jours de vacances.

* Mais il y a 3 paramètres que je ne peux pas maîtriser :

1 - Les grèves des guides (J'en ai eu une au château du Haut-Koenigsbourg).

2 - Une météo exécrable.

3 - Des travaux de rénovation.

* Le problème numéro 3 se présenta à moi pour ce site Gardois.

 

 

La tour porte encore les broches de sa chirurgie esthétique

La découverte

* La grise tour dépasse des arbres.

* Mais curieusement, elle porte des piques.

Est ce un système défensif que point je connais ?

* Rapidement, je comprends que le site me sera interdit.

Je vois rouge !

 

 

Rapide analyse

* Une des faces ne me révèle rien du système défensif médiéval.

* Point de crénelage ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Par contre, une autre face montre une archère droite, a moins que cela soit un puits de lumière.

* Il me faut entrer pour connaître ses secrets.

 

 

Je contourne

* En découvrant le long rempart, je suis étonné que ce site soit nommé : Tour de Bécamel.

* En réalité, je pressens que ce fut un petit château de repli pour les habitants.

* Quelques mètres plus loin, je vois une porte.

Était ce la poterne ?

* Puis, le long d'une longue courtine, la porte principale apparaît.

* Hélas, comme pour sa consœur, un grillage m'empêche d'entrer.

 

 

 

L'intérieur :

* Comme vous le devinez, je ne peux pas découvrir les entrailles de cette beauté.

 

 

Le diaporama du site fortifié est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, le site est construit par les Templiers. C'est ce qu'affirme certaines brochures, mais il n'y a aucune trace dans les multiples livres de (et sur) l'ordre du Temple.  J'ose affirmer que cela fait partie de la légende.

* En 1211, la "Bastida" est donné par le Roi Louis VII (voir liste) à l'évêque d'Uzès. La désignation signifie que le site servait de refuge aux habitants du bourg.

* Au 13ème siècle, le site est occupé par Bernard Pelet d'Alais avec autorisation de l'évêque : Pons de Becmil --> Remarquez vous l'analogie phonétique avec le nom actuel de la tour ?

* En 1341, une des deux filles de Denis de Becmil apporte en dot le site fortifié à Foulques de Caussargues.

* A la fin du 16ème siècle, la famille Caussargues vend le site à Georges de Cambis, Baron (voir titre de noblesse) d'Alais.

* Au 17ème siècle (à vérifier), la famille Isnard possède le site.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est certainement possible. Renseignez vous.

 

 

Je reviendrai la voir lorsque l'esthéticien ne sera plus autour d'elle

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost0

commentaires

BECAMEL Madeleine 28/01/2020 18:51

Le nom de Bécamel est assez fréquent dans la région ; vient-il de Becmil ?

Le Chevalier Dauphinois 28/01/2020 19:20

* Bonjour et merci pour votre précision.

Jean Marc De Béthune 01/11/2018 08:04

la tour de Becmil était à l'origine une tour de garde et elle ne fut pas construite par les chevaliers de l'ordre du Temple. Cette vigie fut longtemps dépendante du mandement et du château de Rousson. A la fin du XIIe, le site fut le lieu d'implantation d'une lignée seigneuriale du même nom.Cette tour fut alors agrémentée et transformée en demeure seigneuriale. La lignée porteuse du nom de Becmil s'éteignit au milieu du XIV siècle. (les Hospitaliers et les Templiers .seront recensés dans les environs notamment aux limites de Salindres et Servas; voir le mas des Commandeurs etc;..)

Le Chevalier Dauphinois 01/11/2018 10:35

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* En notre beau Royaume, de nombreuses brochures (peu sérieuses), de nombreux offices de tourisme (peu scrupuleux) citent la présence des Templiers proches de leur ville.
* "Templier"... Un mot qui fait rêver et fait venir les touristes.
* Je suis en accord avec vous sur leur NON présence en ce lieu.
* Votre historique, plus précis que le mien, est en accord avec ma maigre documentation.... Merci.

Pierrote 16/12/2017 17:29

T our comme un paquet-cadeau emballée…
O u, comme vous l’avez écrit, Chevalier,*
U n lifting a t-elle commencé pour dire : «
R ondeurs je n’ai point, mais vous éblouir

B ien pourrais-je sans ces atouts majeurs
E n lesquels trouvez moult de bonheur !
C ertes, ne suis-je mie apprêtée encore
A vec ce corset qui m’enlaidit fort.
M ais, si un peu plus tard étiez venu,
E n magnifique et troublante tenue
L ‘heur m’admirer, c’est certain, auriez eu.

S uis-je partie d’un ensemble fortifié.
A ntan, il fut aux habitants dédié,
L es murailles et défenses faisant ici,
I ndiscutablement un bel abri.
N e sont, malheureusement de nos jours -
D éçue j’en suis - restés beaucoup d’atours
R elatant cet état de fait car l’âge -
E t ses « conséquences » : grand maquillage -
S ut en ôter les traces… Moyen-Âge

G uère ne sait être aujourd’hui entrevu
A travers robe de fer même fendue…
R egrets j’en ai car ainsi ne pouvez
D ire à vos lecteurs quelle fut ma beauté »…

N on, rien ne pouvez dévoiler, aussi
O n se sent lésé… De vestiges : mie…
T roisième paramètre* là j’abhorre !
A t-il su nous priver d’un castel fort !**

* infobulle de la 2e image de votre article.
** cf. § « introduction ».
*** bien que je me demande si grand chose est resté des attributs guerriers du site et si l’ensemble ne va point être trop rénové…

Le Chevalier Dauphinois 27/12/2017 13:46

* Heureux je suis que vous ayez quand même apprécié cette tour "emballée".
* J'avoue qu'en arrivant puis en voyant cet emballage, elle ne m'avait point emballé.
* Quelques mois plus tôt ou plus tard, les parois et sa tour auraient été visibles sur les 2 faces.... "nues".
* C'est aussi cela une rapide croisade en terres lointaines, parfois le temps est moche, parfois les bâtiments sont fermés et parfois le site est en réparation (cela m'est arrivé de nombreuses fois).
* L'important est la présence de cet article donnant aux visiteurs l'envie de la découvrir lors de leurs prochaines vacances.

BOURRIER de VISSEC 15/12/2017 21:20

Bonsoir,

A quand le tour du fort modeste château de Vissec??? Warm Welcome...

Le Chevalier Dauphinois 15/12/2017 22:17

* Bien le bonjour messire De Vissec.
* J'ai une mauvaise nouvelle. Je ne réalise des articles qu'avec mes images.
* Hors, je n'ai pas photographié le château de Vissec.
* Et.... Je n'ai pas prévu de croisade dans le Gard en 2018 (ni 2019 car j'ai d'autres départements en analyse et prévision).
*** Mais peut être que dans 2 ans, je viendrai voir votre site castral.

Pierrote 15/12/2017 13:54

…!!!… C’est Noël avant l’heure, Chevalier ? … Un vestige emballé comme un paquet-cadeau !…

Le Chevalier Dauphinois 15/12/2017 16:39

* Hihihi...... un cadeau du Père Noël...Emballé... il ne manque que le ruban rouge !