15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 06:30

 

 

Département 30 - GARD

 

 

  Depuis le bourg, il est difficile de voir le château sur la colline

Le bourg :

Situation(--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint Ambroix est située à 40km au Nord-Ouest de Bagnols sur Cèze, à 25km au Sud-Ouest de Vallon Pont d'Arc et à 20km au Nord-Est d'Alès.

 

     Coordonnées du château :

44° 15' 42" N 04° 11' 48" E
 44.261646°  4.196633°

 

 

 

 

Le château: 

L'extérieur :

La mission

* Proche de la rivière Cèze, au Nord-Ouest du centre ville, un drapeau flotte sur une petite colline.

* Il semble logique de penser que, si un château fort a existé, il doit avoir été construit sur ce gros rocher herbeux.

* Ma mission va être de trouver un sentier pour monter, puis de chercher les indices de construction.

* Sur mon petit prospectus, il est noté que ce site est nommé parfois : Château Ducas.

* Ducas est le nom de la colline.

 

 

 

Les objets inanimés me parlent

* Un escalier me quémande de poser mes chausses sur ses vieilles pierres plates.

* Une bâtisse me dit : "Ne fais pas attention à moi beau Chevalier, les traces que tu cherches sont plus loin".

* Une haute porte me suggère de la traverser, pour changer de siècle !

 

 

 

 Est ce un sas ?...  Ça c'est sur !

L'intérieur :

Les entrailles mystérieuses

Diantre !... Que de rochers.

* Mes premiers pas en ce château ne me montrent que peu de pierres taillées par l'homme.

* Évidemment, je commence à douter que ce site fut un château.

* En voyant ces rocs, je doute, je doute, je doute.

* Pourtant des rochers aplanis par l'homme m'informent que point de doute je dois avoir.

* Je continue ma progression... en espérant que cela ne soit point régression.

 

 

 

Taïaut, taïaut, taïaut, ils sont taillés

* Comme par magie, apparaît un rocher que je pressens être une banquette (voir vocabulaire).

* Puis un autre ayant porté une poutre.

* C'est donc la truffe au sol (et aussi une autre dans la bouche car je suis gourmand) que votre Chevalier cherche les indices.

 

 

Quel beau gruyère ! 

Taillés et creusés

* Lentement j'avance dans ce dédale de rochers affichant parfois un détail fascinant, une caractéristique mystérieuse.

* C'est ainsi que s'offre à mes yeux de castellologue amateur ces multiples cavités.

Quelles furent leurs fonctions ?

* Ma 1ère idée est un habitat primitif. Mais le manque de fenêtre, même très petite, l'absence de cheminée ou conduit pour le feu me font refuser cette supputation.

* Ma 2ème pensée est pour des caves ou des réserves. Mais l'absence d'un sentier ou d'un passage plat en avant des ouvertures me fait douter de mon idée.

* Ma 3ème est pour des écuries ou des enclos pour porcs. Ce sont les auges creusées en avant des ouvertures qui m'inspirent cette supposition.

* Ma 4ème penche pour des citernes. L'eau de pluie est récupérée par le dénivelé de l'ensemble du site. Mais je ne vois pas de trace pour une poulie entraînant un seau.

Quel est votre ressenti ?

 

 

 La montée au paradis passe par cet escalier

Un palais pas laid

* Quelques mètres plus haut, une cavité creusée (certes à ciel ouvert) me fascine.

* Même si je ne peux pas vraiment déduire la fonction de cette pièce, les indices me prouvent que l'ensemble a bien été aménagé par l'homme :

- Des tous pour des poutres,

- Des marches d'escalier creusées,

- Le "dormant" d'une porte.

 

 

 

L'ascension (et pourtant ce n'est pas jeudi... hooo)

* Lentement, je continue à monter.

* J'ai l'impression que cette colline a le dénivelé du Mont Blanc.

* Il est vrai que je passe beaucoup de temps à regarder chaque pierre, à tenter de voir LE détail qui me fera comprendre ce site parfois semi-troglodytique.

* Soudain, je lève la tête :

Quel spectacle !

 

Ce n'est point un château, c'est une mini ville !

 

Une paradisiaque ascension vers .......

* L'escalier m'emporte vers le paradis.

* Au sommet, quelques pierres prouvent que le rocher a été aménagé (donjon ?).

* Comme un petit enfant découvrant le sein de sa mère, j'ai les mains tendues et....

....... ma pensée primitive est stoppée par l'incroyable architecture !

 

Creusé est ce rocher, aménagée est ma pensée (ou inversement)

 

Caïn regardait l’œil de l'histoire et se tut

* Le spectacle est magnifique ....
* La vue est énigmatique.....
* Je ne vais point rompre la magie en prosant.

Je vous laisse regarder.

 

 

Pour vous c'est la fin

* Ce site est tellement fascinant que je veux y rester plusieurs jours.

* Ne souhaitant pas vous imposer mes nuits sur le sol dur et la fraîcheur matinale....
...... Je vous accompagne jusqu'à la porte.

* Mais avant de nous quitter, je vous fais un cadeau : Le plan du château.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au début du 12ème siècle (?), construction d'un château fort. Il appartient à l'évêque d'Uzès.

* Durant le 12ème siècle, un village s'établit au pied de la colline calcaire.

* En 1598, le château est un repère de Protestants.

* En 1629, durant les Guerres de Religion, le Roi Louis XII (voir liste) ordonne la destruction du château "protestant". Ruine sera l'avenir de ce site.

* Au 20ème siècle, la municipalité fait réaliser des travaux de consolidation.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Veuillez être prudents. Même si le site est sécurisé, au sol les pierres roulantes et les trous sont nombreux.

 

Si vous souhaitez être dans l'ambiance de cette commune,

je vous propose la lecture d'une curieuse légende.

 

 

Je ne me lasse jamais du panorama offert par une ruine castrale

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 17/05/2018 21:28

S uperbes ruines ! Vous nous avez gâtés !
A tmosphère est propice à faire rêver,
I mmense site restant mystérieux :
N ous ne savons, c’est un peu malheureux,
T rouver usage de tous ces ouvrages

A ménagés durant le Moyen-Âge.
M ais l’important est bien pour moi, ici,
B eauté des vestiges même amoindris.
R ésonnent-ils de ce que nous voulons
O uïr d’eux*… N’est-ce point belle façon
I mmerger notre esprit dans temps jadis ?
X IIe siècle est pour moi un délice.**

G uère de doute que tous les escaliers
A ttiré ont mon regard en premier !
R aison à cela ? Je ne sais vraiment :
D egrés usés étant marque des ans…***

L es autres traces de vie ont eu l’heur
A pporter un identique bonheur.
N ous arpentons salles, communs ou cours****
G uidés par quelques parsemés atours.
U ne semi-troglodytique partie
E st magnifique : mes yeux a éblouis.
D ire que des hommes se sont acharnés, «
O uvrant » colline, à espace dégager…
C omme si ainsi étaient plus rassurés ?…

N ‘oublierai-je mie du donjon la vue,
O u, plutôt, ce qu’il en est advenu.
T ant de puissance a dû montrer antan
A u sommet du rocher, tout dominant !

B ienheureux Chevalier au paradis !
E t qui veut le garder rien que pour lui !
N e saurons donc jamais si plus était,
E n ce lieu, à mirer. Dommage c’est…

P ourtant, rancune envers vous je n’ai point :
S ut visite être magique, c’est certain !

* vous le dites aussi, que les objets inanimés vous parlent… Devos (… via Lamartine !) avait bien raison de répondre : oui ils ont une âme !
** les XIe, XIII, XIVe et XVe aussi !
*** ce serait plutôt la marque des siècles, ici…
**** pour la ou les cours, je m’avance peut-être bien… Mais, puisque point n’avez donné la légende du plan, j’ai imaginé des cours – basse, haute, autres – ici ou là, les escaliers les reliant les unes aux autres (ou certains reliant des pièces à l’intérieur…).

Le Chevalier Dauphinois 18/05/2018 18:40

* Cette ruine est mystérieuse..... et j'ai souhaité garder ce mystère.
* Cette ruine est fascinante...... et j'ai tenté de le montrer dans l'article.
* Cette ruine est ............. et j'ai aussi fait........
* Ce site castral se doit d'être humé, touché, caressé en vrai.... donc, je n'ai fait que le dévoiler en gardant un voile.

Pierrote 15/05/2018 23:58

Crédible ?… pas plus que d’habitude… pas moins non plus…
… Et c’est plutôt moi qui vais m'épuiser… à tenter de comprendre le plan du site que vous nous avez offert ! (autant certains sont aisés à déchiffrer, autant j’aurais eu besoin d’aide pour celui-ci qui n’est « pas piqué des vers » comme on dit !).

Que sont donc les vertus chevaleresques devenues ? ( aider la femme en détresse, par exemple)
… Jetées au fond des « trous » que vous avez découverts dans ce site, peut-être bien…
Vous voyez, je vous aide, moi !... Vous ne saviez point trop à quoi correspondaient ces « trous » : j’ai la réponse : ce sont les puits des vertus perdues du Dauphinois Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 16/05/2018 07:29

* Hihihihi......
* Après 10 ans d'éducation castrale et de formation de mes visiteurs (ainsi que de Ma Pierrote Dauphinoise) grâce à mes articles, vous êtes passé dans la classe supérieure.
* Maintenant que vous suivez "mes cours" à l'Université Castrale Blogienne.... vous devez faire un travail de niveau supérieur.
* C'est donc à vous de dessiner les plans et de me les proposer. (hihihihi).
* Votre travail sera noté !
* Chaque copie rendu avec erreur donnera en "punition".... comme un article sur un château Non Médiéval, entier et hors sujet...... hihihihi.

Pierrote 15/05/2018 18:43

Vous n’auriez point une seconde légende à nous offrir, Chevalier ?
Bien sûr, j’ai aimé lire la 1ère (du volo biou de St Ambroix), mais si vous aviez celle du plan, je serais comblée !

Le Chevalier Dauphinois 15/05/2018 20:29

* Diantre !.... Votre appétit est insatiable.
* Toujours plus vous en voulez.
* Hélas, avec mes 800 ans, je ne peux que donner qu'une légende....... sans plan.
* Si vous m'épuisez sur ce château Gardois, je ne pourrais plus écrire d'autres articles.
..... Heu..... Suis je crédible ?.....