15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 06:50

 

 

Département 30 - GARD

 

 

Droite comme un i.... Va-t-elle- me hanter ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Roquemaure est située à 20km au Sud-Est de Bagnols sur Cèze (voir sa tour), à 15km au Nord d'Avignon et à 10km au Sud d'Orange.

 

     Coordonnées du château :

44° 03' 12" N 04° 46' 50" E
 44.0532623°  4.7805065°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Grand il était

* Dans ma brochure, il est noté que ce château eut de grandes fêtes et reçu de nombreux personnages avec leur suite.

* C'est donc avec empressement que je suis venu découvrir un imposant château.

* En arrivant au Nord-Est de bourg, je vois une construction droite comme un i.

Ne reste-t-il que cela ?

 

 

Après la tour élancée, l'autre est rondouillarde

La tour de la reine 

* Lentement j'arpente les ruelles pour découvrir une autre tour.

* La ronde construction surprend après avoir vu sa fine cubique consœur.

* Elle est bâtie sur le rocher, rendant très difficile le travail de sape.

* Elle possède une haute archère droite.
* Je suis surpris de ne point voir de canonnière pour une construction fortifiée toujours occupée au 17ème siècle. Peut être que les consolidations "récentes" ont masqué les modernisations défensives.

Avez vous remarqué la porte extérieure ?

* Sa position est surprenante, et sa fonction m'est inconnue. Une poterne n'est pas si haute, et un chemin de ronde n'est pas à l'extérieur.

 

Avez vous une hypothèse ?

 

 

Pourquoi ce nom ?

* La Tour de la Reine.

* Cette haute construction est ainsi nommée car Marie de Bretagne, future Reine de Naples, y séjourna avec son mari le Duc d'Anjou, gouverneur du Languedoc.

 

 Ces consoles me consolent de ne point pouvoir entrer

La fine tour

* Elle est nommée : Tour Carthaginoise. Mais couramment, je lis : Tour carrée.

* Elle est positionnée au Sud du château.

* Certains archéologues supposent qu'elle fut établit au 11ème siècle.

* Sur le coté Sud, la face est percée d'une porte rectangulaire.

* En dessous, les trous de boulin (voir vocabulaire) me font penser qu'une passerelle en bois permettait l'accès.

* Au dessus, la fenêtre est plein cintre coupée par un linteau droit.

* Coté Nord, la façade possède une belle fenêtre à meneaux en croix.

* A l'Ouest, la porte cintrée m'interpelle.

Avec les traces d'une voûte au dessus, je subodore qu'elle permettait l'accès à une salle (un bâtiment).

Magnifique spectacle n'est ce pas !

 

 

Imaginez le château !

* A l'origine, le château comportait 7 tours.

* La vue satellite en montre un petit aperçu.

* Les tours faisaient face à l'ennemi situé de l'autre coté de la rivière.

 

Quelle puissance !

 

 

L'intérieur :

* Hélas, le site n'est pas ouvert à la visite.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, le Comte (voir titre de noblesse) de Toulouse demande la construction d'un château fortifié pour contrôler le passage sur le Rhône et faire face aux terres du Comté de Provence.

* En 1208, début de la Croisade des Albigeois.

* Au début du 13ème siècle, battu par l'armée Royale, le Comte de Toulouse donne le château au Pape Innocent III qui le lègue à l'évêque d'Avignon.

* Au 13ème siècle, le château devient possession Royale.

* Au milieu du 13ème siècle, le Roi de France Saint Louis (voir liste) fait construite une chapelle sur le modèle de la Sainte Chapelle (à Paris). Dans le château une importante garnison loge.

* Durant 5 siècles, de nombreux et illustres personnages résident partiellement au château :

- Le pape Clément V (il décède dans une des chambres).

- Le Duc d’Anjou, lieutenant du roi en Languedoc.

- La Duchesse Marie de Blois.

- Catherine de Sienne.

- Le Duc de Berry, lieutenant du Languedoc.

- Le Roi Charles VI.

- Le Dauphin Charles, futur roi Charles VII.

- Charles IX accompagné de Catherine de Médicis.

- Le Cardinal de Richelieu.

* En 1562, le château est attaqué puis occupé par le terrible Baron des Adrets (c'est un Dauphinois de mon "pays") avec sa troupe de Protestants.

* Vers 1590, durant les Guerres de Religion, le château subit un siège et de nombreuses attaques. Des pans de mur s'écroulent.

* Au milieu du17ème siècle, le château n'est plus frontière. Son intérêt militaire est moindre.

* Vers 1792, les Révolutionnaires réquisitionnent la ruine et la vendent comme Bien National. Le site est transformé en carrière de pierres.

* En 1957, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Ce château m'en fait voir de toutes les couleurs

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 20/09/2017 13:03

R umeur de jadis nous dit que castel
O bservable au Moyen-Âge était tel
Q ue d’importants personnages de ce temps
U sage en firent pour délicieux moments.
E ngageant devait donc être l’intérieur,
M êlant de fins décors, avec bonheur,
A la rudesse des fortes parois de pierre.*
U nivers d’où était absente la guerre…
R envoie vision de l’extérieur plus dure
E t belliqueuse image : si austères murs

G age ont été de grand’sécurité.
A vec si peu d’ouvertures pratiquées…
R onde tour, sur le rocher bien assise,
D emeure imposante. Par son entremise

L ‘on imagine combien fut sûr rempart
A utrefois : ces bâtis, de part en part,**
N eutralisaient approche des intrus
G râce à leurs défenses ce jour disparues.
U ne archère seule encore nous défie,
E t vraiment, ne nous sentons à l’abri
D evant elle… Les consoles plus loin montrées
O nt perdu leur « charge » : Ont-elles supporté,
C omme je le pense, bretèche dans le passé ?…

N ‘oublierai-je tour carré qui m’attira.
O n ressent force qu’elle eut, qu’encore elle a.
T out en étant menue, paraît guerrière
A insi dressée. Comme son allure est fière !

B ien campée, elle aussi, sur le rocher,
E ut-elle devoir alentours surveiller.
N ‘est plus passerelle à la porte menant.
E n ai-je rêvé : beau souvenir d’antan…

P our sûr, ne reste de ce site que peu.
S pectacle qui, pourtant, ravit nos yeux.

* du moins, c’est ce que j’ai imaginé pour l’intérieur.
** les 7 tours que vous mentionnez et qui existèrent antan.

Le Chevalier Dauphinois 20/09/2017 19:00

* Je suis heureux que vous ayez pu ressentir autant de puissance en ce château.... car il n'est pas facile à photographier.
* De plus, à l'époque, mon objectif photo ne permettait pas des excentricités. Donc le résultat était parfois limite du possible. J'assemblais des images pour montrer la surface du château.
* J'avoue que j'aurai plaisir à le revoir en demandant avant, par lettre ou mail, l'autorisation d'entrer.
* Un site magnifique !

honorius 17/09/2017 00:42

Belle bâtisse ! tu les as vraiment tous visités ces châteaux ? Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 17/09/2017 08:04

* Bien le bonjour messire le Vieux Sorcier.
* Excepté une vingtaine d'articles écrits par un autre passionné (et dont je cite en début d'article les initiales : "messire MJ"), tous les autres châteaux forts, églises fortifiées, maisons fortes, ponts etc..... ont été visités puis photographiés par moi.
* Depuis 800 ans (puisque c'est mon âge castral) j'ai vu plus de 3000 sites fortifiés d'origine médiévale en France et plus de 400 ans dans les pays proches.
* Donc, excepté la vingtaine de "MJ", je suis l'auteur et le photographe unique de tous les articles de ce blog.
.