21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 07:45

 

 

Département 30 - GARD

  La montée ombragée dans les pins est un vrai plaisir

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Calvisson est située à 35km au Nord-Ouest de Montpellier, à 15km au Sud-Ouest de Nîmes et à 10km à l'Est de Sommières.

 

     Coordonnées du château :

43° 46' 56" N 04° 11' 18" E
 43.78234197°  4.18840885°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* Au Sud-Ouest du bourg, il y a une colline.

* Pour un castellologue amateur, une colline signifie : Habitat fortifié.

* Si vous doutez de mon propos, je vous quémande de regarder cette vue.

* C'est donc avec sportivité que je commence le parcours de santé.

* Soudain mon instinct de Chevalier remarque un panneau.

Où vais je aller ?

 

 Sont ce des murailles médiévales ?

Les murs murmurent

* Il y a des murs.

* Les pierres sont asymétriques en tailles.

* Bien qu'elles ne soient pas très bien alignées, j'ose affirmer qu'elles forment un vrai rempart.

* Les murs ne comportent plus de systèmes défensifs : Archères, crénelage, mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

Des trous, des petits trous et des grands tours

* Parfois, une ancienne ouverture apparaît. Avec les mètres cubes de terres sous mes pieds, il m'est difficile de dire si c'est une fenêtre ou une porte ou....

* Puis un effondrement, certainement causé par les siècles sans entretien.

* Et, comme par magie, une "porte" s'offre à moi.

* L'arc de décharge ainsi que le linteau semblent.... fragiles.

* Je chausse mon heaume, j'entre et je découvre..... (ceci est mon secret).

 

 

Est ce une grotte préhistorique ?

L'intérieur :

De suite... La suite

* Après cette salle mystérieuse (pour vous mais pas pour moi) je continue ma découverte de cette curieuse ruine médiévale.

* Plus haut, une voûte me quémande de la découvrir.

* L'intérieur ne me donne que peu d'indice, pourtant, mon instinct me demande de voir une citerne.

Êtes vous en accord avec moi ?

* Durant mon périple vers le sommet, je rencontre des pans de mur en équerre dont les pierres, bien qu'elles soient de dimensions asymétriques, montrent une surface bien appareillée.

Puis je deviner la fonction ?

* Je ne saurai dire quelle fut l'utilité de cette construction, mais je pressens (en voyant la petitesse) que cela fut (peut être) un magasin de stockage.

 

 

Un meunier dort il en ce lieu ?

 

La surprise !

* Au sommet, je suis "au sommet" de ma surprise !

* Je vois une tour qui me donne le tournis d'idées.

Est ce un donjon solitaire, une tour d'observation, une... ?

* Je l'observe.

* Je la contourne.

* Je regarde à ses pieds.

Avez vous une idée ?

* La réponse est dans l'historique.

 

 

C'est la fin

* Je suis impressionné par la surface de ce château.

* Avant de partir, je jette un dernier regard vers le panorama, quelque peu obscurci par les trop nombreux arbres.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1107, Bernard Aton, Vicomte (voir titre de noblesse) de Nîmes, possède le château.

* En 1121, la seigneurie fait partie de la dot d'Ermessende avec Rostaing II de Posquières.

* Au début du 13ème siècle, la seigneurie fait partie des terres du Comte de Toulouse.

* En 1229, après la croisade des Albigeois, la seigneurie est possession du Roi de France (voir liste).

* En 1304, le château est donné par le Roi Philippe le Bel à Guillaume de Nogaret.

* En 1575, le Duc de Montmorency Damville ordonne le démantèlement du château.

* Vers 1595, Jean le Louer est fait Baron de Calvisson. Il a le projet de reconstruire le château. Il meurt avant d'avoir ordonné les travaux.

* Au 18ème siècle, le château est une carrière de pierres. Le moulin au sommet est aménagé avec les pierres du vieux château fort.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications  est possible en prenant des précautions. Veuillez ne pas monter sur ces murs millénaires.

 

Pierre qui roule... heu... ne roule plus

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/11/2017 13:57

C ‘est bien « vache » de votre part n’avoir
A ccepté de montrer entrailles !* Trou noir
L ‘on ne peut que mirer**… Sera mystère,
V raiment, intérieur de salle sous terre.
I l faut dire que site en son entier
S ait nous faire un tas de questions poser.
S ont tant éparpillés les murs restants
O u arasés trop, qu’en les observant
N ous ne savons la fonction qu’eurent, antan.

G rand connaisseur des castels êtes-vous.
A ussi citerne est réponse à mon goût.***
R empart, avant cela, avez–vous vu,
D ont pas mal de hauteur a disparu.

L ‘impression est d’avoir, pourtant ici,
A rruinés vestiges de forts bâtis
N antis de défenses dans le passé
G arantissant bonne sécurité.
U n appareillage que j’aime apporte,
E n plus, support aux rêves : ils m’emportent
D ans un temps où avait prestige castel.
O n ne peut douter qu’eut allure très belle,
C eint d’habitats : image d’un réel,

P uissant lieu fortifié. Aussi Histoire
S ut m’attirer, même brève, et me seoir.****

N ‘ai-je oublié moulin « récent », bien beau :
B énéficia des pierres du château !

* entrailles de la 1ère « salle » découverte (§ « de suite… la suite »).
** j’aurais préféré en mirer un quelque part dans l’univers !
*** image de la voûte vous quémandant de la découvrir (lien : « de la découvrir »), et vous, nous quémandant notre accord.
**** Peut-être y a t-il un lien, ténu certes, avec nostre Dauphiné, par l’un des seigneurs du lieu (et lien avec un autre de vos castels).

Le Chevalier Dauphinois 23/11/2017 17:05

* En ce moment, Le Chevalier est un peu titilleur et un peu plaisantin.
* Il cache ce qui devrait être montré, et il montre ce qui est... évidence.
* Il donne envie, mais ne donne point l'avis.
* Peut être cache-t-il son Alzheimer ?... Peut être joue-t-il au Tartuffe ?... Peut être n'est il qu'un monsieur Jourdain ?... Peut être !