30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 06:56

 

 

Département 26 - DRÔME

  Quelle puissante forteresse médiévale !

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune d'Aulan est située à 40km à l'Ouest de Sisteron (voir ses fortifications), à 35km au Nord-Est de Carpentras, à 25km à l'Est de Vaison la Romaine et à 5km au Nord de Montbrun les Bains (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

44° 13' 21" N 05° 25' 41" E
 44.2225979°  5.42826667°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Il est là haut !

* A 740 mètres d'altitude, posé sur un éperon rocheux au dessus de 2 vallées, le château d'Aulan me nargue de toute son histoire.

* Cette construction, étant Dauphinoise, est un peu mienne (dans l'esprit). Elle se doit de se révéler à moi, je me dois de l'inspecter pour le compte de mon Dauphin.

 

 Le mythique château Cathare semble inaccessible

Vu avec ma longue vue

* Avant d'attaquer pacifiquement cette construction je l'observe depuis le bas et de loin.

* Elle est de forme polygonale asymétrique (car sa base doit suivre le contour du rocher).

* Le site castral est entouré d'un haut rempart.

* Un puissant donjon habitable trône coté Sud-Ouest.

* Une chapelle est encore visible.

 

 

Une entrée très défensive

* Après une courte montée, je découvre la face Nord du château.

* Voyant les nombreux systèmes défensifs de l'entrée, je montre patte blanche.

* La massive construction possède en partie basse de nombreuses canonnières avec un ébrasement important, puis en partie supérieure, des fentes de tir pour arme à feu.

* Derrière, le puissant donjon apporte un appui stratégique.

* La haute tour de guet permet de voir l'ennemi, de comprendre ses manœuvres d'approche, donc d'orienter la défense et les hommes.

 

 

Bien que reconstruit, ce donjon est à l'image de son siècle d'origine

Reconstruit.. et pourtant si beau !

* Les premiers bâtiments que j'ai vus ont des parements parfaits, presque neufs. Aucune pierre de remploi, aucun ajout ou reconstruction suite à un éboulement.

Ce site n'aurait il jamais été attaqué ?

* En observant le rempart, je comprends qu'il a été entièrement refait "récemment" (voir l'historique).

* C'est donc un château presque neuf, mais reproduisant l'architecture médiévale qui m'est donné de découvrir.

 

 

Le donjon

* Je contourne le site sur la droite, coté Ouest.

* D'abord, je remarque une tour d'angle portant au sommet un pigeonnier. Ce symbole m'informe que ce château fut possession d'un puissant seigneur

* Au bout de cette portion de rempart sans crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire) apparaît la haute et cubique tour maîtresse.

* Ce donjon est positionné au Sud-Ouest, du coté de l'attaque. Il fut donc le puissant système défensif du château.

* Ses contreforts à larmier, ses mâchicoulis, sa position, son absence de canonnière me le font dater du début du 13ème siècle. Ceci est une supputation en imaginant que la reconstruction ait été fidèle au château d'origine.

 

 L'échauguette sur culots me fascine

L'intérieur :

Vais je pouvoir entrer ?

* Ce site castral possédant un musée, j'espère pouvoir entrer pour mieux comprendre son architecture.

* Hélas, en dehors des mois très touristique, le porte est close.

* L'entrée est si modifiée, si modernisée, presque caricaturale, je m'en désintéresse.

* Je m'allonge pour regarder sous la porte. Les entrailles semblent très modernisées.

* Ne voulant point forcer l'entrée d'un des châteaux de mon Dauphiné, je rebrousse chemin.

 

 

Deux surprises "volées" avant de partir

* Avant de quitter ce site pour découvrir d'autres beautés Dauphinoises, je tente une excursion coté Est.

* Une curieuse tour avancée possède une porte en partie basse.

Était ce la poterne ?

* Puis, je vois.... heu..... je ne sais point.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, Raymond Ier, Baron de Mévouillon demande la construction d'un château pour surveiller les vallées du Vernu et du Toulourens.

* Au début du 13ème siècle, un village s'établit dans les pentes et sur le plateau pour bénéficier de la protection du château fort.

* En 1240, la seigneurie est acheté par Hugues de Montbrun.

* A la fin du 13ème siècle, en rendant hommage au Dauphin Humbert Ier, le Baron (voir titre de noblesse) devient officiellement Dauphinois. En réalité, ses terres étaient déjà Dauphinoises au début de ce siècle.

* En 1313, la seigneurie, possession du Dauphin, est inféodée à la famille Espine.

* Au 16ème siècle, certaines parties du château sont modernisées.

* Au 17ème siècle (à vérifier), les habitants désertent le vieux village entourant le château pour établir un nouveau village dans la vallée.

* Vers 1792, les Révolutionnaires incendient le château.

* Au 19ème siècle, le château est restauré.

* Durant la première guerre mondiale, le château est partiellement saccagé.

* En 1950, certaines parties du château sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis les rues et ruelles est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite, excepté certaines salles transformées en musée payant.

 

 

Le minimal me met en joie !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 31/03/2017 19:19

A i-je eu plaisir à découvrir ici
U n castel que je ne connaissais mie.
L ‘apparence, de loin, est fort élégante.
A pprochant, elle devient impressionnante !
N ‘est-ce important que réaménagé

D es siècles durant cette place ait été :
R appelle t-elle, dans toute sa splendeur,
O uvrage du Moyen-Âge : est-ce vrai bonheur !
M erveilleuse forteresse possédant
E ncore moult de ses défenses d’antan.*

P remièrement, assaillants là étaient
R ebutés par haut et massif aspect.
O utreplus, si puissants mâchicoulis
V ersaient leurs lots de pierres, ou autres. Et puis,
I llusoire était d’échapper aux tirs
N ourris venant des archères. Pour finir,
C anonnières remplacèrent ces dernières
E n des temps où avait changé la guerre.

D éduire faut-il que raison avez eue,
U ne fois devant forte entrée parvenu,

D e montrer patte blanche ! Et contournant
A ussi le site devait-on être prudent :
U n ensemble de tours rondes ou carrées
P révenait, jadis, intrus avancer.
H onneur est au donjon tant magnifique.
I llustrer pourrait-il récit magique.
N ‘est-ce mie, d’ailleurs, ce qu’il fait aujourd’hui ?
E n mon âme et conscience, je réponds : oui !

N ous avez abreuvés de belles images
O ù retrouvons, partout, du Moyen-Âge
T oute la force guerrière que se devait
A voir puissant seigneur, sinon mourrait…**

B ien sûr, de l’échauguette ai-je apprécié
E norme culot !… Et porte « dérobée »***
N ous conduit au pied des murs du castel :
E st cet endroit discret presque irréel...

P ossède le Dauphiné beautés de pierre.
S i bien les narrez, mettez en lumière !

* si, comme vous l’écrivez, la reconstruction est fidèle au « modèle » médiéval.
** si ce n’est physiquement, du moins était-il mort en tant que classe dominante.
*** la poterne ?

Le Chevalier Dauphinois 01/04/2017 10:21

* Cette construction est très remanié (puisque habitée), j'ai tenté de ne montrer que les détails médiévaux.
* J’avoue ne pas avoir tout compris de cette architecture, mais j'ai eu plaisir à la découvrir et à la montrer sur ce blog.

Pierrote 30/03/2017 10:39

Juste une chose, Chevalier :
Pour le lien « puis je vois » : n’est-ce pas la 10e photo du diaporama qui devrait être là ? (en fait, vous remettez la photo du lien « une porte en partie basse »), sinon, pourquoi vous auriez dit « puis »… qui doit décrire autre chose… n’est-il point vrai ?… autre chose que vous avez vu en vous retournant, je pense, à gauche par rapport à la « poterne »…
Je le sais, je « chipote » ! (Pierrote la chipote !) et je me fourvoie peut-être aussi…

Le Chevalier Dauphinois 30/03/2017 17:39

* Votre oeil d'aigle..... que dis je... d'aiglette (hihihi) a vu une erreur, que je corrige de suite.
* C'est donc en se flagellant que votre Chevalier vous remercie.
* Les autres fois, je pensais (et pense encore un peu) avoir trouvé l'origine des erreurs...... Là, je ne sais que dire.
** Est ce que j'ai moins de sérieux dans la relecture de mes articles ?... Est ce que 3 articles par semaine me donnent trop de pression et ne me laissent que peu de temps pour un travail rigoureux ?...... Je ne le sais point.
** Donc, je vais louer vos yeux.... Quel en sera le prix ?... J'y réfléchis.