13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 07:25

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 

 

 Point de défense visible pour cette église !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Nanteuil Auriac de Bourzac est située à 45km au Nord-Ouest de Périgueux(voir ses fortifications), à 28km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château) et à 12km au Sud de Villebois-Lavalette.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 23' 04" N 00° 17' 27" E
 45.3844924°  0.2908691°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Préambule

- Parfois, il m'arrive d'être surpris par une église.

- Ses fortifications me résistent, son architecture m'empêche de la comprendre.

- Ne pouvant m'exprimer librement et jouer avec mon imaginaire, je réalise des images parfois très classiques ou peu parlantes.   

- C'est le cas avec cette église ayant appartenu au prieuré Bénédictin.

- Je vais donc vous montrer les images tels que je les ai prises.

 

 Un curieux contrefort d'angle et une fente irréelle

L'enquête commence

  * Aucune fente de tir ou archère est visible sur le mur de la nef.

  * Aucune salle de repli est visible sous le toit.

  * La nef semble avoir été modifiée, réparée de nombreuses fois. Les arcatures ont été comblées.

  * Pourtant, un espoir naît lorsque je vois les larges pierres sous le toit.

  * Le larmier du contrefort d'angle me fascine.

  * Le chevet semi-circulaire pourrait paraître classique mais avec ses corbeaux sculptés, je suis informé que des mâchicoulis (voir vocabulaire) existaient. J'en conclus qu'une salle défensive existait (ou existe).

 

 

Le portail

* Le portail et son oculus désaxé ne sont point d'origine médiévale.

* Évidemment, mon centre d'intérêt est la construction en encorbellement au dessus de la porte.

* Il y avait donc une salle de repli défensif permettant l'accès à la bretèche.

* L'ouverture a été bouchée pour consolider la vielle église.

Avez vous remarqué les coquilles ?

* L'archivolte du portail occidental est sculptée de neuf cartouches propres au style Renaissance, ornés d'angelots et de rosettes.

* Les colonnes, portant l'archivolte et encadrant le portail, ont subi l'outrage des intempéries. Pourtant de belles sculptures apparaissent encore comme aux "premiers jours".

* Pour entrer, je toque à la porte en prenant garde de ne point heurter ma main sur les clous.

 

 

L'intérieur :

* Comme souvent en notre siècle, les églises sont fermées.

* Celle-ci n'échappe pas à la règle.

* Mais en me soulevant sur la pointe de mes chausses, j'arrive à voler 2 images :

1 - L'ébrasement intérieur de la fenêtre amène une belle lumière.

2 - Les murs sont très refaits. Les grosses pierres semblent d'origine. Les colonnes ne sont pas sculptées.

 

 

Une longue église au portail bien défendu

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église et du prieuré Bénédictin.

* Au 14ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée.

* Au 16ème siècle, le portail est reconstruit en style Renaissance. La nef est réaménagée.

* A la fin du 16ème siècle, le clocher est qualifié de fragile.

* En 1922, le clocher est reconstruit.

* En 1948, l'église est inscrite au Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Étienne de Nanteuil de Bourzac) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

 

 

Combien d'assaillants sont venus taper à la porte ?

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jack 13/12/2019 13:00

Pour avoir moi-même photographié cette église, sous tous les angles, à la recherche de tous les indices possibles, je pense, au contraire, que certaines archères sont encore visibles.
- 1 voire 2 fentes positionnées à la même hauteur, quasi comblées (l'une plus visible que l'autre) sur la façade sud près du contrefort d'angle
- 1 comblée au-dessus des pierres saillantes, elles-même au-dessus de la fenêtre du chevet.

Bien sûr, je peux me tromper... mais je pense que ces détails méritent d'être soulignés ;)

Médiévalement vôtre

Le Chevalier Dauphinois 13/12/2019 15:13

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Dans plusieurs brochures cette église est citée comme fortifiée.
* Evidemment sa belle bretèche le confirme.
* Je n'ai certainement pas été très attentif lors de ma découverte. Je suis certain que vos soupçons d'archère sont justifiés.
* Je vous félicite pour votre déduction.

Pierrote 15/11/2018 23:03

Désolée de vous contredire, Ô Mon Chevalier, mais vous avez déjà publié bien plus de 200 articles d’églises fortifiées dans votre blog !
… Je ne sais pas le nombre exact, car je ne les « comptabilise » que depuis 2012 et j’en suis à 213 ! (je les comptabilise pour mes proses, pour m’y retrouver lorsque je recherche un acrostiche par ex. dans mes documents propres).
… Donc, en 6 ans de plus (de 2009 à 2012) vous avez dû en publier quelques autres d’articles !
… Mais bon, vu votre grand âge, ou/et votre manque d’école assidue, je vous pardonne !
… Et, bien désolée encore, si vous encontrez des problèmes « techniques »… Votre blog n’est mie en péril, quand même ?…

Le Chevalier Dauphinois 17/12/2019 07:45

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Dans certaines provinces il y avait (d'après ma petite analyse d'amateur passionné) plus de 2 à 3 fois plus d'églises fortifiées que de châteaux.
* Ceci est du aux Routiers qui ravageaient les petites communes, aux Chevaliers brigands (bien que leur nombre soit faible) et aux luttes entre petits seigneurs.
* Il y a bien sur d'autres causes, mais cela serait trop long à expliquer dans un commentaire.
* J'ai recensé plus de 1000 bâtiments religieux fortifiés en notre beau Royaume. Mais comme vous l'écrivez, dans les listes que l'on trouve sur le web ou dans les brochures des offices de tourisme départementaux/régionaux, beaucoup d'églises fortifiées ne sont pas citées. Seules les plus imposantes, les plus évidentes sont médiatisées. La petites église à 2 travées dans un village de 100 habitants (et même moins) n'est pas listée.
* C'est l'avantage de notre 21ème siècle et des blogs : La liste peut s'affiner.
* Si vous découvrez une église que je n'ai pas encore décrite, pensez à me laisser un commentaire dans le département, cela me permettra de compléter mes croisades.

Jack 16/12/2019 15:44

J'ai moi aussi de bonnes raisons de vous remercier. J'ai toujours été intéressé par les vieilles pierres mais c'est la lecture de votre blog qui a déclenché cette passion dormante et depuis lors, je suis en quête perpétuelle de ruines et autres vestiges et, notamment, les églises fortifiées. Quand j'ai un peu de temps et si possible quand il fait beau, j'arpente la campagne environnante à la recherche de ces églises... et toujours d'après votre méthode d'observation des traces, j'ai l'impression qu'elles sont plus nombreuses que les brochures officielles veulent bien nous le faire savoir !

Le Chevalier Dauphinois 16/11/2018 10:04

* Pour connaitre le nombre exact d'articles sur les bâtiments religieux fortifiés publiés pour la France, il faut se rendre sur la liste des églises (en haut, dans le menu).
* Il est ici : http://chateau.over-blog.net/article-liste-des-eglises-fortifiees-en-france-37714766.html
* Je mets à jour ce chiffre à chacune de mes créations.
* Attention : Le chiffre correspond au nombre d'articles que j'ai créés, mais pas aux articles réellement visibles (des articles aussi bien châteaux qu'églises sont programmés dans le futur). Donc, il est fort probable que votre liste de commentaires soit inférieure.

Pierrote 15/11/2018 20:24

En parlant d’églises, petites ou non : vous voulez nous faire devenir nonnes ou moines ?… !
J’ai comptabilisé 6 articles sur 10 (les 10 derniers et en comptant le prieuré) sur des édifices religieux !
… Mais où sont nos castels et ruines d’antan ?… Ils commencent à me manquer... en nombre.

Le Chevalier Dauphinois 15/11/2018 20:55

* Hihihi...... Je m'attendais à ce commentaire de MA Pierrote.
* Je me suis aperçu récemment :
----- Qu'il existait plus de 900 bâtiments religieux défensifs en notre Royaume.
----- Que j'en avais photographiés plus de 400.
----- Et je n'en ai mis que 200 en mon blog.
* Je me dois de réparer cette erreur.
.
---> Puis.... suivez mon raisonnement en 3 points :
- 1 - Ayant de la documentation "importante" pour certains départements (ayant des églises fortifiés hélas pour vous)
- 2 - Ayant peu de documentation (presque sans église en plus donc des ruines) pour d'autres départements.
- 3 - Ayant l'intension d'aller dans 3 endroits (villes, salons) possédant beaucoup de livres spécialisés sur les châteaux à acheter (donc peut être sur les départements où ma documentation est pauvre).
===> Je rédige beaucoup d'articles en ce moment sur les provinces documentées (hélas pour vous, avec des églises).
.
* Mais... rassurez vous..... je vois 6 châteaux prochainement en alternance avec des moutiers.
* Actuellement, je rédige 2 articles sur des "ruines ruinées"... qui vous feront briller les yeux.
.
*** Mais... Ce jour... Overblog vient de faire une modifications qui me pose BEAUCOUP de problème.
*** Les adresses informatiques des images sont changées.... cela signifie que depuis aujourd'hui, je ne peux plus modifier les anciens articles..... Et surtout, toutes mes images stockées depuis plusieurs mois sont (presque) inaccessibles... Donc mes futurs articles sont impactés.
*** Si overblog ne corrige pas cela rapidement, je vais devoir passer plusieurs semaines (mois ?) à reprendre une partie des articles.
*** Le pire : Tous les articles des listes (départements, alphabétiques, livres, etc...) ne peuvent plus être modifiés..... cela signifie qu'il faut que je refasse manuellement TOUTES les adresses.
*** Donc, actuellement, je préfère ne plus toucher au blog en attendant (la correction ou mon courage).

Pierrote 14/11/2018 21:55

N e puis-je dire que moutier me plait.
A t-il trop de son dur passé « défait ».
N e restent que des bribes nous montrant
T out ce que firent religieux, antan,
E n matière de protection. C’est ici
U ne surélévation pour repli,
I l est vrai bien tronquée. Ailleurs sont vues
L es consoles qui ont là soutenu -

A ttestées sont ainsi – bretèche ou bien
U ne ligne de mâchicoulis… Un rien
R appelant petitement les défenses
I maginées pour que n’aient trop souffrance
A mes du bourg quand étaient assiégées…
C omment furent jadis sécurités ?

D ‘emblée je ne saurais le dire, pour sûr.
E t pourtant, m’est avis qu’eut forte allure,

B ien plus que de nos jours, ce bâtiment
O ù l’on sait que furent attributs saillants.*
U niquement ? Il se pourrait. Déjà,
R empli aurait été là le « contrat » :**
Z ones en encorbellement pour intrus «
A ccueillir » si entrer avaient voulu,
C ombinées à replis. Etait-ce salut,

N ‘en doutons mie pour pas très grand moutier.
O r, me voilà en phase de changer
T otalement mon opinion, ici !
A vez provoqué un miracle, je dis !

P ar seules images sont venus mots
S oulignant qu’en fait cet endroit fut beau.

* bretèche, mâchicoulis.
** « contrat » pour une église fortifiée : donner abri sûr… dans la mesure de ses moyens (et/ou de son importance).

Le Chevalier Dauphinois 15/11/2018 16:17

* Cette petite église (justifiant sa publication un mardi) n'a pas (ou n'a plus) une puissance défensive.
* Elle m'a séduit car elle possède une belle construction en encorbellement au dessus de la porte ..
... et aussi par ses contreforts entrant dans l'angle.
* Et puis.... Cette forme râblée tranche face aux nombreux et puissants et riches châteaux du Périgord.
* Il est vrai que je ne suis pas objectif devant une église à l’architecture Romane.