28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 07:05

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 

Tel E.T. j'ai envie de crier : Téléphone maison !

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Léguillac de Cercles est située à 45km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château), à 17km au Nord-Ouest de Périgueux (voir ses fortifications) et à 11km à l'Ouest-Nord-Ouest de Brantôme.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 23' 30" N 00° 30' 49" E
 45.39184°  0.51379859°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visiter l'église fortifiée de Cercles, je me dirige au Nord-Est pour voir l'imposant moutier de Léguillac de Cercles.

* Durant les périodes troubles du Périgord, ce bourg Anglais était fortifié.

* La fin de la guerre de Cent Ans puis la modernité ont fait disparaître toutes les traces défensives, sauf.... l'église.

* Je me dois d'être attentif et respectueux devant cet ancêtre de 9 siècles.

 

 

Peu large semble être cette église

L'enquête commence

* Par sa rondeur, la nef surprend.

* Par sa faible largeur, l'église m'étonne.

* L'ensemble est rythmé par de grands arcs d'appliques

* En la contournant, je vois des contreforts massifs, puissants et d'époques différentes.

* Les ouvertures de lumière sont petites empêchant l'intrusion d'un assaillant.

* Certains murs comportent des fentes et des trous, certainement utilisés par des armes à poudre.

* Je lève la tête pour découvrir un spectacle incroyable. 

* Une salle de repli a été aménagée. Elle comporte des vestiges de consoles ayant formé des mâchicoulis (voir vocabulaire).

Question : Etait ce des bretèches ou des mâchicoulis ?

* Réponse : Même si elles ont partiellement disparu, ces consoles situées sur la longueur du bâtiment sont les traces des mâchicoulis.

 

 

Les défenses sont partout !

* Il y a tant de systèmes défensifs que je ne sais plus où regarder tant mes yeux clignotent.

* Il y a des ouvertures pour armes à feu, des archères, des canonnières, et aussi des ouvertures de guet dans la salle de repli.

 

 

 

Je suis perdu

* Il y a tant de preuves d'héritage défensif que je suis perdu dans l'architecture. Je prends donc un peu de recul.

* Soudain, tout s'éclaire.

 

La longère nef est magnifique !

 

 

Le portail

* La haute façade d'entrée est surprenante par ses nombreuses baies pleines puis les hautes et fines ouvertures de lumière (?). Le portail est assez classique en Saintonge :

- Les 2 baies extérieures borgnes.

- La partie centrale composée de 4 voussoirs retombant sur 8 piliers.

Courbes et lignes droites s'harmonisent comme un chant grégorien

 

 

L'intérieur :

J'entre

* A l'intérieur, je me sens propulsé à l'époque Romane. Voici la description dans ma petite brochure :

- Une nef de deux travées voûtées de coupoles sur pendentifs,

- Un avant chœur plus étroit, lui aussi voûté d’une coupole, portant le clocher.

- Le chœur roman à chevet plat et voûté en berceau plein cintre."

 

 

Vais je pouvoir découvrir les salles de repli ?

* Je vois une porte.

* Je pressens que derrière, escalier "magique" il y a.

* Hélas, je n'ai point la clé pour l'ouvrir.

* Je quémande un peu d'aide à Jeanne la Pucelle, mais elle reste de marbre (ou de plâtre) à ma sollicitation.

* Je quitte ce lieu pour suivre la lumière.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au début (?) du 15ème siècle, fortification de l'église.

* Au 15ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, les armées du roi de France (voir liste) s'emparent de la ville détenue par les Anglais. Les fortifications sont partiellement rasées.

* Au 19ème siècle, effondrement de la façade et de la moitié de la première travée de la nef. L’architecte Vauthier rebâtie la façade Ouest dans l'esprit de la Saintonge. Le portail est aussi remanié.

* En 1932, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

 

Une église vraiment fortifiée !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 30/11/2017 15:51

L a vue de cette église est pour me plaire.
E st son architecture des plus guerrière,
G ommant ainsi le religieux aspect (
U ne pensée qu’avoir je ne devrais…).
I mage d’un castel fort, par moments,
L ‘on a devant ce bâti possédant
L es mêmes défenses sur certains côtés.
A i-je le plus aimé repli mirer.
C omme il procure au lieu sécurité !

D éception, toutefois, que ses entrailles
E ntrevoir n’ayez pu, même si détails

C oncernant cette pièce ne soient nombreux.
E n général, est-ce espace assez « creux »,
R ien pour le meubler, mais me siet ambiance
C ombinant austérité et confiance,
L es ouvertures de guet et tir étant,
E n fait, seuls attributs visibles. Pourtant
S uis-je, en ces salles, sensible à ce « néant ».

P our sûr, sabre et goupillon surent encore
S ‘unir pour rendre ce moutier très fort.

Le Chevalier Dauphinois 30/11/2017 17:32

* Je les adore ces églises tout en hauteur, sans transept, presque brutes.
* Je me régale de voir les ouvertures de la salle de repli.
* Comme ces siècles devaient être terrifiants pour aménager comme cela les bâtiments fortifiés.
.
** Sur le web, j'ai vu des images des entrailles.
** Il n'est pas possible de monter dans la salle de repli.
** Nef et chœur sont assez classiques.