25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 10:30

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 

Incroyable !  Deux tours fortifiées pour une église

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Cercles est située à 45km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château), à 35km au Nord-Ouest de Périgueux (voir ses fortifications) et à 20km à l'Ouest de Brantôme.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 21' 48" N 00° 27' 40" E
 45.363268°  0.4611575°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Pour agrandir le cercle de ses connaissances, il est intéressant de se rendre à un jet de pierre (2 x Pi x Rsmiley au Sud-Est de La Tour Blanche pour découvrir (les) Cercles.

* Il n'est point besoin de tourner en rond durant des heures pour trouver l'église de Cercles.

* Elle n'est pas au centre (du cercle bien sur) mais sur le périmètre.

* En voyant cette curieuse façade bien loin des critères habituels d'une église, doute j'ai.

Est ce l'église ?

Est ce une église ou un château fort ? 

 

Reculer pour mieux sauter ?

* Ceux qui me suivent sur ce blog depuis quelques temps savent que lorsque le doute m'habite, reculer est ma solution.

* Ce recul devant l'inconnu n'est point de la couardise car Chevalier je suis, c'est une méthode pour mieux embrasser l'ensemble d'une construction.

 

 

Détour et des tours

* Point de croix sur les toits et point de clocher élancé vers le ciel.

* Au fond, un imposant clocher-donjon.

* Même si ses larges ouvertures sont des abat-sons, il semble logique d'imaginer que système de guet et défensif ont pu être les fonctions en cas d'attaque.

* Au premier plan, la construction moins profonde ressemble à une tour de défense. Mais je ne distingue aucun système en encorbellement comme une bretèche (voir vocabulaire).

Surprenante architecture n'est il pas ?

* Avoir l'esprit architectural qui ne tourne pas rond à Cercles est dérangeant.

 

L'angle droit à Cercles, ceci n'est point carrément logique

 

L'approche, là proche

* Les nombreuses périodes architecturales se lisent dans la nature des pierres.

* Les contreforts sont eux même différents prouvant les constructions aux différents siècles.

* Seule certitude : Les salles de repli sous les toits.

 

 

Le portail

* Sur la façade occidentale, le portail de style Gothique est composé de 3 voussures retombant sur 6 chapiteaux.

* Il m'invite à entrer.

 

 

L'intérieur :

Quel spectacle

* Lentement j'entre dans l'église.

* L'atmosphère silencieuse est propice à la contemplation.

* J'admire les magnifiques chapiteaux figuratifs et végétaux.

 

 

 

Vais je pouvoir visiter les défenses ?

* Dans un mur, une porte.

* Dans mes chausses, j'avance.

* Dans mon gant, une main qui pousse le bois.

* Dans ma tête, la constatation.

La porte ne s'ouvre point !

* Je ne vais pas découvrir l'escalier m'amenant vers le Graal fortifié.

* Je vais donc prendre la tangente (du cercle bien sur).

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'un prieuré Bénédictin dépendant de l'abbaye de Saint-Cybard d’Angoulême.

* Au milieu du 12ème siècle, après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri II, le futur roi d'Angleterre, la contrée est Anglaise.

* Au 13ème siècle, création des 2 travées occidentales.

* Au 14ème siècle, avec la domination des Plantagenets en Périgord, puis à cause de la Guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée.

* En 1440, Cercles est dans le Royaume de France.

* Au 16ème siècle, construction des chapelles latérales. Les voûtes de l'église sont refaites.

* De 1560 à 1574, l'église subit des attaques durant les guerres de religion.

* Au 17ème siècle, construction du puissant et massif clocher carré.

* Au début 19ème siècle (?), l'ancien prieuré devient église paroissiale.

* Au 19ème siècle, restauration de l'édifice.

* En 1840, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Cybard) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

 

Le guetteur de l'église voyait l'infini... et même plus !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/07/2017 13:50

C arré dans vos propos êtes-vous Chevalier :
E st d’équerre résumé que faites sur ce moutier !
R ésultat du calcul* d’un « jet de pierre » me « scie » :
C omment n’avais-je pensé à me servir de « Pi » !
L a vitesse du vent et masse de la pierre
E taient jusqu’à présent mes uniques critères !
S ans vous que deviendrais-je !… Etes la pierre angulaire

D e mon apprentissage des bâtis fortifiés.
O ncques ne saurais-je, de toutes les sécurités
R éelle valeur dans ces édifices si spéciaux
D ont la vision, parfois, fait songer à châteaux.
O r, je ne comprends mie que viennent faire ici
G énériques termes qui sont, pour moi, de broderie :
N ul « point de croix » ou « point de clocher élancé »**
E n vos photos visibles !… Les aurais-je ratés ?…

P laisanteries étant mises à part, m’a surprise
E trange architecture ; je crois l’avoir comprise :
R ajouts successifs ont moult transformé ce lieu.
I l apparaît pourtant qu’icelui vu des cieux
G ardé a su manière de croix latine très pure,
O ù, au sol, ne sont qu’enchevêtrements de murs.
R epli peut encore se mirer, de l’extérieur.
D onjon-clocher n’est point de la toute première heure.

N éanmoins imposant est-il et fort guerrier :
O n devine que Guerres de Religion ont été
T rès éprouvantes en cette contrée pour qu’aient voulu
A jouter hommes une tour pour être défendus.

B énéficiait moutier déjà d’un bâtiment
E levé en façade d’entrée, la protégeant.
N e dirait-on la silhouette d’un châtelet ?…
E xcepté cette ogive, bien « vide » : elle ne me sied.

P uissance d’un castel fort ai-je ressentie ici.
S ans cela, j’aurais pris la tangente, m’est avis !

E videmment ne m’ont laissée de marbre sculptures.
T outefois, dans ce blog je les renie, pour sûr !

* ce n’est point un calcul de votre part, mais je me sers votre formule géométrique/jeu de mot.
** lu dans votre texte… je n’invente rien.

Le Chevalier Dauphinois 05/11/2017 10:36

* Je ne vais pas tourner (en cercle) autour du pot.
* Votre belle prose me fait tourner (en cercle bien sur) la tête.
* Avec votre beau texte formaté et précis, vous en connaissez un rayon (de cercle).
* Avec vous, avec vos mots, avec votre acrostiche, je me sens prêt à résoudre tous les problèmes de bâtiments religieux et même.... la quadrature du cercle ! :D