17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 07:33

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 Que voila un château fort qui a su évolué vers le confort Renaissance

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Mareuil sur Belle est située à 40km au Nord-Ouest de Périgueux, à 30km au Sud-Est d'Angoulême et à 20km au Sud-Ouest de Nontron.

 

   Coordonnées du château :

45° 27' 12" N 00° 27' 05" E
 45.4533836°  0.451502°

 

 

 

Le château :

         L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité l'église fortifiée de Cercles, je me dirige vers le Nord.

* Après 11km d'une agréable randonnée en terre Périgourdine, mon destrier stoppe brusquement à une portée de flèche d'une construction élégante et fortifiée.

* Je pressens que la découverte du château de Mareuil, siège d'une des 4 baronnies (voir titre de noblesse) du Périgord, va être d'un ravissement pour mes yeux de castellologue-amateur.

 La construction oscille entre esprit guerrier et confort lumineux

 

L'étonnement

* En regardant le coté Est, je suis surpris par la différence entre la partie droite (le véritable château habitable) et la construction à gauche (un rempart défensif).

* Ce rempart protège le château des tirs d'artillerie.

* Lui même possède de nombreuses canonnières et une curieuse échauguette sur culot, ou plutôt son fantôme.

 

 

Je contourne l'entrée

* Je n'entre pas de suite, je contourne ce curieux rempart.

* Quelle surprise de voir un anguleux bâtiment défensif.

* Il comporte plusieurs rangées de canonnières avec des angles de tir différents.

* Sur sa gauche, je retrouve les classiques rondes tours de "mon" Moyen Âge.

* La tour et sa courtine ont été arasées. Archères, crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) ont disparu.

 

Les années et les hommes n'ont point été tendres avec ce château

 

Une 1ère entrée défensive et piégeuse

* Je me présente sur le pont, face à la tour-porte d'entrée.

* Bien qu'elle ait perdu quelques signes défensifs, elle comporte encore :

- Un encadrement me faisant penser à l'emplacement d'un pont levis.

- Au dessus de la porte, une ouverture correspondant à la salle des gardes.

Est ce le fantôme d'une bretèche ?

- Sous le toit récent, des mâchicoulis sur consoles.

* Je traverse ce tunnel pour découvrir, après un coude, une allée découverte.

* L'assaillant se retrouvait sans protection, harcelé sur sa gauche par des défenseurs postés sur une longue courtine et des tours rondes.

 

 

Une entrée castrale bien défendue

Même mutilé, ce château fait toujours rêver

 

1 - L'imposante tour ronde possède 2 systèmes défensifs efficaces :

* Au sommet, des mâchicoulis pour la défense de près.

* A la base, une triple canonnière pour tir rasant (le plus meurtrier).

2 - Cette tour n'est pas que défensive.

Avez vous deviné son autre fonction ?

3 - La fenêtre m'informe qu'une chapelle est aménagée.

4 - Si l'assaillant a réussi a courir assez vite pour éviter les flèches, les balles et les boulets, il se retrouve dans un nouveau coude et face à la porte fortifiée.

5 - Les défenseurs dans la tour de la chapelle sont prêt à tirer le sot ayant pointé "son nez" dans le coude (ouverture du dessus), puis, s'il avance, une large canonnière au tir rasant le dissuade d'approcher.

6 - Évidemment, le pont-levis (disparu en notre siècle) est remonté créant un vide entre l'entrée et l'attaquant.

Si par hasard, pour combler le vide, une passerelle est aménagée par les vils assaillants, leur projet de bélier ou d'attaque à la hache est contrecarré par les multiples mâchicoulis et fentes de tir.

Avez vous remarqué les belles sculptures sur les murs du châtelet ?

 

1 2 3 4 5 6

 

 

Passer en bas plutôt que par la porte

Pourquoi ne pas passez en bas

plutôt que d'affronter les défenses du châtelet d'entrée ?.

* Voila un raisonnement intelligent présenté par l'assaillant.

A-t-il raison ?

11 - Sur la droite proche du pont, il y a une ronde tour défensive.

12 - En partie supérieure elle possède des mâchicoulis et un crénelage.

13 - En bas, en avant de la tour, il y avait des douves et surtout de larges canonnières pour tir rasant. L'idée de passer en bas n'est pas la meilleure.

14 - Un peu plus à droite, la courtine est en réalité le logis. En notre siècle, il est peu défensif, mais quelques "détails  m'informent qu'il fut garni de mâchicoulis, chemin de ronde et systèmes de tir.

15 - Et puis, le logis est protégé par le donjon parallélépipédique.

16 - Ses dimensions le rendaient habitable.

 

11 12 13 14 15 16

 

 

Le logis

* Un logis se doit  d'être décoré.

* Je ne sais point encore comment sera l'intérieur mais l'extérieur offre déjà quelques beautés sculptées :

- Comme l'encadrement et la base de la fenêtre du bas.

- Puis les magnifiques rosaces entre les 2 fenêtres.

- Les autres fenêtres comportent aussi des pierres finement sculptées.

 

Avez vous ceci autour des fenêtres de votre maison ? Que voyez vous  ?

 

 

Tour ronde et donjon carré : Que d'évolutions en plusieurs siècles !

Le donjon

* Même si les merlons ont été obstrués pour solidifier la vieille tour, cela n'empêche pas mon imaginaire de voir un chemin de ronde couvert.

* En plus de voir et défendre depuis le haut de la tour, le défenseur pouvait envoyer des messages via le satellite (hihihi).

* Depuis le bas, l'assaillant ne trouve aucun angle mort pour s'approcher.

 

 

Il y en a d'autres !

* Ce château comporte sur l'autre façade une imposante ronde tour défensive.

* J'apprécie la décoration sur les pierres formant mâchicoulis.

* Il est dommage que cette tour ait été arasée.

 

 

    L'intérieur :

* Hélas pour moi, et un peu pour vous je suppose, le château n'est pas ouvert à la visite en cette période peu touristique.

* Je ne pourrai point visiter le musée, ni voir :

- La prison,

- Le donjon,

- La chapelle Gothique Flamboyant,

- Les salles meublés.

* Je rebrousse chemin et je traverse la tour-porte vers la sortie.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château fortifié entouré de douves alimentée par la rivière Belle. Il appartient à la famille Mareuil.

* Au milieu du 12ème siècle, naissance au château d'Arnaut de Mareuil. A la fin de ce siècle, il deviendra l'un des plus fameux troubadours en Langue d'Oc.

* Au 14ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, le château subit  de nombreuses attaques dont l'une lui est fatal.

* A la fin du 15ème siècle, le château est rebâti sur les ruines du vieux château fort.

* Dans la deuxième moitié du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château est attaqué puis brûlé. Il n'est plus habité par ses propriétaires.

* Au 17ème siècle, Isabelle de Beauville achète la seigneurie.

* Au 18ème siècle, le site trouve une deuxième jeunesse par de nombreuses consolidations et reconstructions réalisées par les Talleyrand-Périgord.

* Au 19ème siècle, le château est transformé en exploitation agricole.

* En 1862, le château est classé aux Monuments Historiques.

* En 1963, le château est acheté par le Duc de Montebello. Une partie des vieux bâtiments sont consolidés, meublés et habités.

* A la fin du 20ème siècle, création d'un musée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les jours et les horaires.

 

Un chatelet d'entrée très fortifié

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 27/06/2017 18:20

C omment vous dire ?… Mon esprit est brouillé
A vec ce castel montrant deux passés…
S uis-je attirée par les sécurités
T ant représentatives des siècles aimés ;
E t puis, je « désavoue » certains côtés
L oin de mon Moyen-Âge préféré…

D ame ! Que votre article est bien détaillé !
E n cela, soyez moult remercié.

M uée en assaillant(e), ai-je vu dangers
A tous les niveaux, très bien expliqués.
R éelle forteresse ce lieu a été
E n tous temps, mais j’ai beaucoup regretté
U ne reconstruction ayant bouleversé
I mage d’un château plein d’austérité ;*
L es défenses elles-mêmes étant remaniées…**

P rime entrée m’a plu par sobriété.
E n contraste, est seconde aux murs ornés
R affinée, mais rudesse n’est oubliée :
I mposantes tours dont la porte est « cernée »
G uerrières sont bien, semblant vous écraser…
O n sent dans châtelet pugnacité
R éduite un tant par décors ciselés…***
D onjon a toujours sa prestance gardée,

D iminuée peu par fenêtres percées…
O ù est le temps des pigeons-messagers !
R emplacés sont par gamelle en acier !…****
D u porche de la tour-porte vous nous avez
O ffert superbe image.***** J’ai apprécié,
G râce à elle, dans passé me retrouver,
N antis mes rêves d’instants enténébrés,
E t d’autres plus poétiques, plus apaisés…******

P uissance du site est toujours affirmée ;
S on aspect Renaissance ne l’a gommée.

N éanmoins, par « toilettage », sa beauté
B ien amenuisée, je pense, a été.

* j’imagine que ce castel, avant qu’il soit reconstruit, puis réaménagé au XVIIIe siècle, avait une image bien plus austère, sans aucune fioriture… Mais je me fourvoie peut-être bien.
** je pense aux canonnières… qu’y avait-il à leur place, avant ? rien, parce qu’il y avait des douves en eau ?… ou y avait-il des archères ?…
*** ce n’est que mon avis.
**** votre image du lien « envoyer des messages » !
***** image du lien « je traverse la tour-porte ».
****** instants enténébrés par les guerres et les assauts que ce castel a subis. D’un autre côté, j’ai rêvé du troubadour né dans ces murs (même s’il n’a mie vu ce porche, reconstruit bien après sa mort).

Le Chevalier Dauphinois 30/06/2017 21:34

* Ce château se voit de loin..... Ce fut donc une gourmandise qi se fait désirer.
* Ce château est presque intemporel (comme moi puisque j'aurais , parait il, 800 ans.
* Ce château est si défensif qu'il n'a pas voulu s'ouvrir pour moi.
* Ce château semble différent de ses confrères Périgourdins.