9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 07:07

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 

 

Le voyez vous si fier d'être seul sur sa colline ?

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Hautefort est située à 80km au Sud de Limoges, 40km au Nord-Est de Périgueux (voir ses fortifications) et à 35km au Nord-Ouest de Brive la Gaillarde et à

 

  Coordonnées du château :

45° 15' 37" N 01° 8' 37" E
 45.260325249°  1.1435651779°

 

 

 

Le château :

         L'extérieur :

La découverte

* Quelque soit le coté où vous arrivez vers Hautefort, il est impossible de ne pas voir le château.

* Par sa masse, par sa position sur la butte, la construction se montre fièrement.

* Pourtant ce site n'est point une rustique construction.

* Certains affirment que c'est un château de la Loire..... en Périgord.

Ai je eu raison de le montrer en ce blog ?

 

 

 Il y a trop de fenêtres pour une construction fortifiéeRappel

* En créant ce blog, je me suis promis et imposé de respecter 2 règles :

- Les constructions montrées devront être fortifiées.

- Au moins une pierre posée au Moyen Âge doit encore être "visible".

* Ce site respecte mes contraintes. Mais il est vrai que ses reconstructions importantes au 16ème et surtout 17ème siècle donnent une allure bien loin des châteaux forts que je vous montre souvent.

 

 

Description rapide

* Le château est positionné sur le haute terrasse isolée par des glacis (voir vocabulaire) abrupts.

* Un rempart entoure l'ensemble.

* Un haut logis allongé d'Est en Ouest terminé aux angles par des "tours" qui sont le prolongement du logis mais rompent la linéarité.

* Ce logis lance dans la continuité 2 ailes en équerre. Elles sont moins hautes et se terminent par des tours rondes coiffées de dômes.

 

 

J'arrête la description

* Comme vous le constatez, le bâtiment n'a plus aucun système défensif excepté un châtelet d'entrée. Mais celui-ci date du 16ème siècle.

* Je vais aborder la suite de la visite avec mon chapeau de paille de touriste.

 

 

        L'intérieur :

Vais je entrer ?

* Une pancarte m'informe que la visite du château est possible moyennant quelques piastres :

- Je fouille dans ma besace.

- Je trouve quelques monnaies de mon Dauphiné.

- Je tente d'entrer.

- Mais une charmante personne m'informe que j'arrive trop tard.

- C'est le cœur triste que je rebrousse chemin.

 

 

Qu'aurais je pu voir ?

* De grandes galeries de style classique avec de belles portes en bois.

* Des salles avec des tapisseries.

* De nombreuses cheminées en bois dont l'une porte des Sphinges.

* Une chapelle avec un trompe l'oeil.

* De magnifiques charpentes.

* Les jardins de buis sur les terrasses magnifiquement dessinées.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, construction d'un château fortifié.

* En 1140, naissance au château de Bertan de Born. Il deviendra un troubadour et un des maîtres des sirventes politiques.

* En ce 12ème siècle, Bertran entre en guerre contre le Roi d'Angleterre et Duc d'Aquitaine : Richard Cœur de Lion.

* En 1183, Richard, à la tête de ses troupes Anglaises, assiège le château et le prend.

* Peu de temps après, le Duc d'Aquitaine accorde à Bertran le droit de posséder son château. Ce dernier reconstruit partiellement les fortifications.

* Au 15ème siècle, les fortifications du château sont remaniées.

* A la fin du 16ème siècle, un imposant logis est construit. Ceci est certainement du à l'élévation du domaine en Comté.

* Au 17ème siècle, le château est totalement transformé. Le logis est adapté à la mode architecturale. Le châtelet d'entrée est redessiné. La petite histoire affirme que son propriétaire, François d'Hautefort, est désigné par la cour du Roi (entre autre Madame de Sévigné) comme l'un des plus pingres du Royaume. Il aurait servi de modèle à l'Avare de Molière. La vérité serait qu'il économisait pour reconstruire son château et lui donner un faste à l'image d'un Marquisat.

* Vers 1792, les Révolutionnaires utilisent le château comme prison.

* A la fin du 19ème siècle, le château est partiellement abandonné puis vendu à des marchands de biens qui le dépècent.

* En 1929, le Baron (voir titre de noblesse) de Bastard achète le château puis fait restaurer le magnifique édifice. A sa mort, la Baronne continue ce magnifique travail de réfection du château.

* En 1958, le château est classé aux Monuments Historiques

* En 1967, les jardins sont classés aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les routes. La visite du château est payante. Veuillez vous renseigner sur les jours et horaires.

 

 

Liste des propriétaires

 - Born,

- Lastours,

- Gontaud,

- Hautefort (au 14ème siècle),

- Damas (au 19ème siècle),

- Artigues,

- Bastard.

 

Le vieux château fort est devenu un joyau architectural moderne

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 11/01/2018 13:01

H élas, trois fois hélas, vous ne m’avez
A ucunement convaincue, Chevalier !
U n rappel dont fort je me passerais,
T ant plus qu’avez employé guillemets,
E t cela pour un mot très important !*
F aillirez toujours, pour moi, en montrant
O uvrages dont seule histoire nous rappelle
R éelle ancienneté… Et puis capel
T out en paille ne saura oncques être bel

P orté par un homme armuré ! M’enfin !
E st-ce incompatible, et le savez bien !
R aison pour laquelle me dois-je vous dire :
I l faut autre blog vite, vite ouvrir
G érant castels très refaits, remaniés,
O ù l’on se fiche des ruines bien ruinées…
R egardez mieux le castel d’aujourd’hui :
D ites-moi qu’ici** ne détonne mie ?

D ame ! L’on se croirait rendu à Versailles !
O ui, ce lieu en ce site** est une faille !
R ude je suis ? Sans doute, mais je ne veux
D ‘ire être rouge : ce teint me va si peu !
O utreplus, ma plume, à cause de vous,
G rince sur le papier, et fait des trous !
N e tiendra t-elle, à ce rythme, long temps !
E tes-vous de ce fait vraiment conscient ?…

N e puis-je, voyant castel, imaginer
O uïr le troubadour qui là fut né.
T errible déception dont n’avez cure !
A ux rêves empêchés, je vous assure :

B ien du mal aurez prévenir colère ;
E t si de sirvente n’en a mie l’air,
N ‘en sera pas moins ma prose satirique
E nvers vous et vos idées… touristiques !

P enserez que je ne mâche mes mots… (?)
S ais-je que prendrez parti d’en rire, plutôt !

* pour le mot : « visible »… c’est bien là que le bât blesse ! (visible ? plutôt invisible !)
** = dans ce blog des « châteaux féodaux et ruines médiévales »… je vous le rappelle…

Le Chevalier Dauphinois 14/01/2018 20:36

* Comme il n'est point facile de plaire à une damoiselle !... hihihi
* Pourtant j'avais fait beaucoup d'efforts (si, si c'est vrai)
-1- Ceci est un château en Dordogne, département dont vous raffolez.
-2- Un historique long et référencé, pour que vous soyez dans l'ambiance.
-3- Au moins une pierre médiévale (et même un peu plus).
* Il est vrai qu'il ne faut pas être exigent avec un château publié le mardi.... car je réserve les beautés pour le vendredi (veille d'un week-end de rêveS).
* Et puis... ce n'est que le début de l'année.... la montée sera progressive (heu... j'espère).
* Et surtout..... j'avais envie d'un beau et grand courroux !.... Je suis ainsi, j'en ai besoin pour me motiver... comme le destrier avec sa cravache..... (hooooo).