6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 08:12

 

 

Département 12 - AVEYRON

 Voyez vous un site troglodytique ?

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Mostuéjouls est située à 50km au Sud-Est de Rodez, à 35km au Sud-Ouest de Florac et à 20km au Nord-Est de Millau (voir son beffroi).

 

     Coordonnées du site troglodytique :

44° 13' 34" N 03° 13' 06" E
 44.22612°  3.218275°

 

 

 

Le site : 

L'extérieur :

Il est là haut

* Depuis Mostuéjouls, à 4km en remontant vers le Nord dans les magnifiques gorges du Tarn, une pancarte sur le bord d'un chemin attire mon attention.

* Je suis surpris car :

- Il n'est pas fait mention du château troglodytique,

- Marcellin est écrit avec un seul L (contrairement à ma documentation).

* Qu'importe, je vais gravir la pente pour découvrir mon Graal du jour.

 

 

Je me sens peintre

* Le bruit des insectes, les odeurs laissent mon attention vagabonder pendant que je marche sous la chaleur de fin de printemps.

* Je rêve que je suis un génial peintre naturaliste (heu, cela ne signifie pas que je suis nu...... rhôôô. Mon propos parle de nature).

Voyez vous tous les détails magnifiques ? 

 

La découverte de loin

"Que voir de si loin ?"

* C'est la question que vous vous posez en découvrant cet amas de bâtiments.

* Plusieurs détails permettent d'échafauder des hypothèses mais aussi des réalités :

- D'habitude, un château est aménagé sur une butte, hors les constructions sont le long d'un paroi.

- Il est préférable, pour ne point être attaqué depuis la hauteur, de ne pas implanter un château en bas d'une paroi. Mais en réalité, il est presque impossible pour des assaillants de grimper au dessus.

- Le site formant un cul de sac, il est très facilement défendable. Un seul accès par le chemin encore visible. Hélas, il semble que la porte fortifiée ne soit plus présente.

- Une petite église (chapelle castrale ?) a survécu au temps et à l'abandon du site.

- Dans la paroi, des encoches sont visibles. Elles recevaient des poutres. C'était l'emplacement du château primitif.

Est ce l'entrée du château fort ?* Après ces observations de loin (en réalité, j'avais une paire de jumelles), je marche vers le curieux site (castral ?) de Saint Marcellin.

 

 

L'intérieur :

Un bâtiment reconnaissable

* En arrivant devant cette forme semi-circulaire, je pressens la fonction du bâtiment.

L'avez vous devinée ?

* Je contourne la construction pour voir sa magnifique ouverture.

Que voyez vous ?

* La présence de plusieurs sacs ne doit pas vous faire penser que cette cavité soit une poubelle.

Ceci est évidemment un four à pain.

 

 

Une habitation ?

Les pierres construites fusionnent avec le rocher

* Les pierres construites m'impressionnent surtout lorsqu'elles sont pour un bâtiment intemporel.

* L'épaisseur des murs m'informe qu'il n'est point récent, mais les larges ouvertures m'indique qu'il a été modifié ou reconstruit il y a moins de 3 siècles.

 

 

Un intérieur d'un autre âge

* En pénétrant dans l'une des salles, je remarque les piédroits d'un autre âge.

* Puis au fond une fenêtre à coussiège (voir vocabulaire).

* Mais je pressens que ma déduction rapide est fausse. Ceci est la fenêtre au dessus d'un évier.

Avez vous observé les pierres épaisses au sol ?

* Dans une autre salle, je vois un four à pain. Feux fours en ce lieu, c'est curieux !

Y en avait-il un banal et un autre privé ?

 

 

C'est la fin

* Pour vous donner l'envie de monter par le joli sentier vers ce site Aveyronnais, je ne vais pas tout vous montrer.

* Sachez que des bâtiments et habitations aménagés contre une paroi rocheuse non verticale ne sont pas nombreux en nostre beau Royaume de France.

* Il faut entrer physiquement dans cette beauté de pierre pour la ressentir.

 

Mes yeux sont remplis de lumière... d'un autre âge !

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site :

* Vers le 10ème siècle (?), une fortification est construite par la famille Mostuéjouls.

* Vers le 11ème siècle, un autre château est construit plus bas, proche de la rivière, par la famille Mostuéjouls.

* A partir du Moyen Âge (et durant plusieurs siècles), le site est le but d'un pèlerinage. Un saint aurait été inhumé dans une des cavités de la roche.

* Au 21ème siècle, la découverte est libre et gratuite. La visite est sous votre responsabilité en respectant cette propriété privée.

 

 

Une ambiance hors du temps

 

      Cliquez pour aller au menu des châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost0

commentaires

philae 07/05/2017 18:10

intéressant et original

Le Chevalier Dauphinois 08/05/2017 21:04

* C'est ce que j'adore faire.... montrer d'autre château peu médiatique ou peu mis en valeur.

Pierrote 07/05/2017 18:05

S ymbiose entre l’humain et la nature…
A i-je moult apprécié de vous aventure
I nvitant à grimper vers ces falaises,
N ous, devant notre écran et bien à l’aise,
T andis qu’il vous échoyait véritable

M ais, l’avez vous-même écrit, formidable
A scension vers ce lieu quasi unique (
R ares sont les sites troglodytiques,
C omme le faites si bien remarquer, en France).
E t, vagabondage à travers fragrances
L égères, tant vivantes d’un printemps récent,
L oin de vous égarer vous firent, marchant,
I maginer qu’étiez un peintre génial :
N ‘était-ce illusion ! Car en général*

M aniez l’art de dépeindre médiévaux
O uvrages, nu ou vêtu,** avec brio !
S ans jumelles trop récentes (pour vous !), voyez
T rès bien qu’il est possible de « travailler » !… ***
U n fantastique univers est offert
E n approchant ces ruines centenaires,
J uste avec assez de mystère, pour moi,
O ù intrus entrés dans goulet****, je crois,
U n tant effrayés durent être parce qu’ici
L eur vison était bien plus qu’amoindrie,
S ans compter grand inconnu passé l’huis …

R avie j’ai été mirer l’intérieur :
O ui, « ambiance hors du temps » avez eu l’heur
U nir à « lumière d’un autre âge ».***** Avez
E n images du Moyen-Âge dévoilé
R éels brins de vie, du moins à mes yeux.
G uère de défenses vues, mais sommes heureux
U n évier, cheminée et four à pain
E ntrevoir. J’aime ces tout petits riens…

P uissant et secret aussi ce lieu fut.
S ouverain, parmi rochers et feuillus.

* cela suppose… des exceptions !… mais, profitez de la généralité : elle est douce et ne griffe point !
** en fait… on ne sait mie si vous ôtez votre armure ou non pour nous dépeindre les sites visités !
*** cf. certains articles dans lesquels votre paire de jumelles vous faisait plutôt perdre tous vos sens… à mon avis !
**** représenté (à mes yeux) par votre 4e image.
***** infobulles de l’avant-dernière et dernière images de l’article.

Le Chevalier Dauphinois 08/05/2017 21:03

* Visiter cette curiosité fut pour moi un plaisir car il y avait la marche d'approche, les odeurs des plantes sous le soleil, la caresse de Rhâ......
* Photographier ce site fut amusant en essayant de jouer avec les contractes de couleur ou de lumière.
* Mais au retour en mon Dauphiné.... l'angoisse m'a pris : Comment décrire un tel site ?
* Cent fois sur le métier j'ai remis mon ouvrage !
* Alors, tel un baigneur débutant, j'ai sauté dans le grand bassin !.. (c'est une image car avec une armure, je ne nage jamais).
** Heureux je suis que ce grand saut (écrit par un grand sot) soit approuvé de votre sceau.

Pierrote 06/05/2017 10:25

Hi, hi, hi, Fevalier !!! (désolée, je n’ai pas pu m’en empêfer !) :

Fous afez donc un feveu fur la langue !… cf. § « un intérieur d’un autre âge » : « Feux fours en ce lieu » !

… A plus tard et plus… férieusement pour enfenfer fe magnifique fite !

Le Chevalier Dauphinois 06/05/2017 10:57

* Merfi ma Daufinoise pour fette minute de rire du Fevalier.
* Je ne fais pas corriger car cela est frop rigolo.
* Merfi !