23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 06:02

 

 

Département 12 - AVEYRON

 Ma carte m'informe qu'un château se cache ici !

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Sainte Geneviève sur Argence est située à 50km au Nord-Nord-Est de Rodez, à 35km au Sud-Ouest de Saint Flour et à 25km au Sud-Est d'Aurillac.

 

  Coordonnées probables du château :

44° 48' 33" N 02° 43' 29" E
 44.809296°  2.724692°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Mais où est il ?

* Après avoir visité l'église fortifiée d'Orlhaguet proche de Sainte Geneviève sur Argence, je me dirige à 2km à l'Ouest pour découvrir l'ancien château fort de Mels.

* Perdu dans la forêt sans véritable chemin balisé, le site est difficilement repérable sans carte précise.

 

 Pierre qui roule... Ramasse la mousse !

Se cache-t-il ?

* Bien que la marche dans l'ombre matinale soit agréable, je ne suis point venu en ce lieu pour randonner. Je cherche les traces d'un château fort.

* Les pierres rondes sont nombreuses mais elles ne ressemblent guère à celles utilisées pour le parement d'un rempart ou d'une courtine.

* Proche de mon pied gauche, une pierre m'interpelle.

Pensez vous que ce soit une preuve ?

 

 

L'intérieur :

Vais je trouver ?

* La truffe au sol comme les plus grands (joueurs), je cherche les indices mélangés aux herbes, à la mousse et aux racines. Lentement j'avance.

* Mais à chaque pas, mes espoirs s'amenuisent. Je ne vois rien.

* Soudain, j'entends rire derrière moi :

"Lève la tête, stupide Chevalier soit disant expert !"

 

 

La découverte

* Dans la myriade de couleurs (causée par mes yeux trop longtemps dans la poussière), je distingue une haute construction enlacée par la végétation.

* Mon destrier avait raison, parfois, il faut savoir lever la tête.

- La construction semble mesurer 7 mètres de haut.

- Elle est composée de gros blocs de granit.

- Bien qu'il soit impossible de définir la fonction, mon instinct de castellologue-amateur pressent que ce fut le donjon.

 

 

Conclusions

* Comment être un bon castellologue amateur ?

1 - La patience est la base d'un "découvreur" de ruines castrales.

2 - Il est important de regarder le sol, souvent riche d'indices.

3 - Mais il faut aussi savoir regarder l'environnement.

4 - Être attentif, savoir prendre du recul.

5 - Avoir les sens aux aguets permettant de voir.... l'invisible.

* Avec ces conseils :

A - Auriez vous vu cette sculpture en redescendant dans le village ?

B - A quoi vous fait elle penser ?

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1150, le château est "habité" (plutôt propriétaire) par Astorg de Peyre, le plus puissant Baron (voir titre de noblesse) du Rouergue.

* En ce 12ème siècle, les habitants sont tenus chaque jour de faire le guet depuis la tour du château. Ils ont aussi l'obligation de son entretien.

* Au 13ème siècle, la famille de Blanquefort possède un quart de la seigneurie.

* Au 14ème siècle, la famille de Bénavent possède la seigneurie et la garde durant 3 siècles.

* En 1673, par mariage, Anne de Bénavent donne la seigneurie en dot à la famille Crucy-Marcillac.

* En 1677, le château est décrit comme "possédant deux corps de logis précédés d'une cour entourée de hautes murailles".

* En 1770, la seigneurie est possession du sieur Verdier de Suze.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Veuillez respecter le site et la propriété privée. Le risque de recevoir une pierre est important.

 

 

Sentez vous la présence historique ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost0

commentaires

isabelle 14/06/2017 14:17

c'est très étonnant qu'il soit disparu si "vite", étant encore habité au XVIIIème siècle, je trouve ... non? que lui est-il arrivé? en tout cas, merci pour ces photos et ce partage passionnants.

Le Chevalier Dauphinois 14/06/2017 17:49

* "En 1770, la seigneurie est possession du sieur Verdier de Suze"... Mais je ne suis pas certain que le château fut habité. La seigneurie rapporte de l'argent à son propriétaire qui peut loger ailleurs.
* Après 1789, de nombreux nobles ont fuit (ou ont été tués). Leurs biens furent confisqués et vendus aux enchères. Très souvent, les poutres, cheminées et toits sont dépecés. Les pierres sont aussi vendues.... ou volées.
* Sans toit, les constructions deviennent rapidement des ruines.
* J'ai visité beaucoup de bâtiments devenus ruines en peu de temps... hélas.
* J'ai même vu au 20ème siècle des "autochtones" récupérer (gratuitement bien sur) des pierres sur une maison forte ou un petit château proche d'une route communale.

Pierrote 23/05/2017 18:48

M ais elle magnifique, cette ruine perdue !
E n elle, ai-je bien sûr de suite reconnu
L a volonté de notre Chevalier (
S ans oublier celle de son destrier !)

R etrouver à tout prix de médiévaux
O uvrages hors des sentiers battus : c’est beau !
U n vestige enlacé par feuilles vertes*
E t voilà porte à conte de fées ouverte !
R ien ne me siet plus que ces aventures
G énérant rêves grâce à des pans de murs
U n tant inexplicables, c’est vrai, pourtant
E merveillant nos yeux parce que d’antan

A pportent réelle vision, même amoindrie…
V eiller semble encore la tour aujourd’hui.**
E t, de fil en aiguille, ai-je cru guetteurs
Y apercevoir même si, c’est malheur,
R éduit est bâti, sans sécurités.
O ccasion pour nous les imaginer
N antissant paroi et castel entier !…

N ‘ai-je su à quoi sculpture correspondait :***
O n dirait une gargouille : d’église était ?
T entée par modillon je fus aussi :****
A vous de donner votre expert avis !*****

* c’est de vous, à peine transformé – cf. § « la découverte ».
** si c’est bien une tour, un donjon, comme vous le pressentez.
*** cf. § « conclusions », « B ».
**** modillon pris à une église existant avant, ou peut-être pris au château lui-même ?…
***** à moins que ça ne soit autre chose… ?… mais dans ce cas-là, je sèche !

Le Chevalier Dauphinois 24/05/2017 07:26

* Etre seul dans un petit bois à la recherche de pierres construites est un plaisir très subtil.
* Lorsque le château existe (comme ici), le plaisir est encore plus grand.
* Etre un castellologue amateur, c'est être patient et à l'écoute de l'environnement.
*** La pierre sculptée de la dernière image devait être une gargouille. Etait ce une pierre du château ?.... Je le suppose.