2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 07:35

 

 

Département 12 - AVEYRON

 

Est ce le château de Castelmus ?

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Castelnau Pégayrols est située à 60km au Nord-Est d'Albi, à 40km au Sud-Est de Rodez et à 15km au Nord-Ouest de Millau (voir son beffroi).

 

    Coordonnées du château fort :

44° 07' 35" N 02° 56' 52" E
 44.126416°  2.947906°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

La découverte

* A 2km à l'Est de Castelnau Pégayrols, sur un éperon s'avançant vers un méandre de La Muze, le village de Castelmus apparaît.

* Proche de l'église, une massive construction me semble être la château médiéval.

 

Le temps a adouci les systèmes défensifs

 

Rapide analyse 

* La pierre taillée est le matériau de base de ce château.

* Il comporte plusieurs tours rondes dont certaines sont visibles depuis la route.

* A la base des tours, il est possible de voir le rocher.

*  Une des tours possède deux magnifiques surprises :

   - Une ouverture ronde (arquebusière ?),

   -  Des consoles ayant porté une construction en encorbellement :

Bretèche ou latrines ?

* L'autre face de la tour est aussi instructive avec sa fenêtre sculptée cachée par un volet d'un autre âge.

* Mais c'est surtout les consoles sur le bout de courtines qui me fascinent. Elles m'informent qu'un mâchicoulis exitaient et que la tour a été arasée.

* Pour être certain que les mâchicoulis existaient sur l'ensemble du château, j'observe les pierres en encorbellement sous le toit d'une autre courtine.

  Nota :

     Ce petit exercice de style vous montre qu'avec un peu de logique et d'observation, l'architecture d'un bâtiment est "facile" à comprendre.

 

 

Bien que modifié, le château montre encore ses origines médiévales

La fin est proche

* Tout en respectant la propriété privée et la tranquillité de ses habitants, je me dirige vers l'entrée actuelle.

* La petite tourelle ainsi que le crénelage me semblent être des constructions récentes basées sur l'esthétisme et non l'efficacité défensive.

* Avec précaution, je "vole" une image d'une allée avec jardin

* Je subodore qu'un bâtiment a disparu, donc cette verdoyante surface fut la cour intérieure médiévale.

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable. 

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, construction probable d'un château.

* A la fin du 14ème siècle, le site est possession de Brengier de Luzençon, petit fils de Jeanne de Levezou. Il prend le nom de Brengier de Levezou.

* En 1408, "par la force" (à vérifier), le château est occupé par Jean del Serieys. Jean Feri, commissaire Royal, demande 200 hommes armés pour déloger l'intrus et rendre le château à Bernard de Levezou.

* Au 15ème siècle, ses descendants, propriétaire du château, portent le nom de : Levezou de Vezins.

* En 1459, le four banal est très détérioré. La fumée incommode le seigneur du château. Il autorise la construction d'un autre four au lieu dit : Sabatier.

* En 1592, durant les Guerres de Religion, le château est alternativement possession des Catholiques puis des Protestants.

* En 1834, la famille De Vezins aliène le château.

* Au début du 20ème siècle, le château appartient à la famille Arlabosse.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route en respectant la tranquillité de ses habitants. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Etait ce une bretèche ou des latrines ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/10/2018 20:39

C répi gâche un tant bonheur de mirer
A ncien appareillage. Menues trouées
S ont là, et on peut l’entrevoir. Pour moi
T oucher des yeux parement d’autrefois
E st primordial si je veux humer bien
L e temps jadis. Ici est-ce incertain…
M assif est cependant castel donnant
U ne vision de puissance, semblant
S ur lui refermé, et nous dévoilant

R ondeurs qui n’ont pu que vous seoir, pour sûr !
O bserver j’ai préféré de ces murs
U ne base solide car au rocher
E tait ancrée, preuve que dans passé
R ecours à Dame Nature fort avaient
G ens des contrées, sur elle s’appuyaient…
U n exercice de compréhension*
E st toujours bienvenu ! Belle attention

P arce qu’ès ruines nous ne sommes maîtres !
S avez ainsi dans droit chemin nous mettre !

* voir votre Nota fin du § « rapide analyse ».

Le Chevalier Dauphinois 04/10/2018 12:47

* Ce souvenir du passé a été certes un peu modifié pour que confort moderne et beauté de notre siècle s'affichent... dans crépi et fenêtres.
* Mais quelle crime horrible cla aurait été si je ne l'avais point montré !
* Voir si belle rondeur... ne réchauffe-t-elle point votre âme de médiéviste ?..... Moi, je fus tout feu tout flamme en la voyant.... Hihihihi.
* Haaaa rondeur... mienne tu es ! ! ! !

Pierrote 02/10/2018 10:56

Je sais que ce n’est mie important (sauf pour un/une perfectionniste !), mais le lien « massive construction » (au début de votre article) n’affiche rien.
Toutes les autres photos s’affichent bien, en revanche.

Le Chevalier Dauphinois 02/10/2018 11:53

* Bonjour et merci pour ce commentaire.
* Je viens de corriger le lien qui curieusement n'était plus correct.
* Normalement, lorsque j'ai terminé un article, je teste tous les liens (aussi bien internes, externes et images).
* Ce n'est qu'après la vérification que j'inscris la date de publication.
** Donc :
** Soit je deviens vieux et Alzheimer est mon ami.... Soit j'ai été distrait par une belle damoiselle passant sous mes fenêtres (à meneaux en croix évidemment)..... Soit, le fantôme d'overblog s'amuse.