27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 08:04

 

 

Département 12 - AVEYRONCe mur nous murmure son histoire

 

 

 

Le bourg :

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Nant est située à 60km Ouest-Sud-Ouest d'Alès, à 30km au Nord de Lodève et à 20km au Sud-Est de Millau (voir son beffroi).

 

     Coordonnées du château :

44° 00' 40" N 03° 20' 26" E
 44.011214°  3.34055°

 

       Toponymie(voir initiation)

* Nant aurait comme origine un mot Gaulois Nantos signifiant : Cour d'eau.

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

La découverteJ'ai envie de faire une ronde proche de cette ronde tour

* Loin de toutes routes principales, à mi-distance entre Nant et Saint Jean du Bruel, le hameau d'Algues est posé sur les flancs d'une petite butte dominant la vallée de la Dourbie.

* Au sommet de la colline, protégé par ce que je crois être des remparts arasés (vous connaissez mon imagination fertile), le vieux château de la famille Roquefeuille somnole.

Je vais de suite le réveiller !

 

 

L'analyse 

* Bien qu'arasée, la courtine est haute.

* Le mur n'est pas très épais, mais la qualité de fabrication se ressent.

* Dans un angle, une ronde tour tente de survivre aux années.

* Il me faut maintenant découvrir les entrailles de cette beauté médiévale.

 

 

 

L'intérieurVoyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Voyez vous toutes ses merveilles ?

* Avec précaution, j'entre dans la ruine et je vois :

- De l'herbe.

Pensez vous que cela

fut le jardin médiéval ?

 

* Cette herbe est évidemment le résultat des siècles sans entretien et surtout des étages qui se sont écroulés.

  * Une citerne.

Pensez vous qu'elle soit médiévale ?

- Que nenni. Cette réserve d'eau au dessus du village est une construction classique en notre siècle. Ce n'est point la première fois que je vous montre un château d'eau dans un château fort : Par exemple à Quillan, à Vaour.

  * Une cour ronde.

Pensez vous que cela fut

une cour d'école pour faire une ronde dansante ?

- Vous êtes si perspicaces que vous avez reconnu la tour d'angle arasée.

 

 

Une curiosité énigmatique

* Je prends un peu de recul pour observer la surface de château.

* Même si les arbres faussent un peu la réalité, le périmètre de cette construction devait être important.

* Soudain, je remarque une curiosité architecturale.

Que pensez vous que cela fut ?

A - Un conduit de cheminée ?

B - Des vestiges de latrines ?

C - Un monte charge ?

D - ....

 

 

C'est à vous de travailler

* Puisque je vous ai donné les bases de lecture de cette ruine, je vous propose de commenter ce que vous voyez dans les 6 images ci-dessous.

Je ramasse les copies dans 2 jours !

 

1 2 3 4 5 6

 

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château et du bourg :

* A la fin du 11ème siècle (à vérifier), un château est construit.

* Au 13ème siècle, un roman écrit en Occitan, cite un seigneur d'Algues. Il est en possession d'un château en ruine. Deux questions se posent :

- Est ce le même site ?

- Le roman s'appuie-t-il sur un fait réel ou narratif ?

* Au 13ème siècle, Nant se développe. Le bourg compte plus de 3000 habitants et organise 4 foires annuelles.

* Au 14ème siècle, la peste noire stoppe le développement de la cité.

* Au 15ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, les Routiers saccagent les fermes et la cité.

* Au 16ème siècle, dans le compoix de Roubiac, le château est dit possession de Dame Marie Gilberte de Roquefeuil.

* En 1560, durant les Guerres de Religion, Saint Jean du Bruel prend le "camp" des Calvinistes alors que Nant est Catholique. Le château se trouve au centre de la dualité.

* Au 16ème siècle, les guerres de Religion stoppent définitivement l'expansion économique de Nant.

* En 1629, le château est détruit.

* En 1782, dans un texte de délibération, le château est nommé : Vieille masure.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant le site et les champs. La visite de l'intérieur est sous la responsabilité de chacun. Le risque de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents.

 

 

Le château d'eau rafraîchit la vieille ruine durant les mois d'été

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Guiral 09/04/2019 22:21

Bonsoir,
je trouve surprenant que ces ruines attirent des commentaires très intéressants, cela aiguise ma curiosité. Mon amour de la marche et de l'Aveyron m'a conduit moi aussi vers ce château en ruine ainsi que des curiosités aux alentours, cela avait commencé par la chapelle en ruine du mont Saint-Alban. Il me semble que ce château (ou ces ruines) a un clone : le château du Chaylard (ou Cheylard) près d'Aujac dans le Gard. Chose plus surprenante est le fait que le château du Chaylard a été construit au XIIe par Bertrand d'Anduze (sauf que je n'étais pas là pour le vérifier) qui était marié à Adélaïde de Roquefeuil et a perpétué le nom de Roquefeuil. Oui, vous avez compris que je joue à l'Hercule Poirot de l'archéologie médiéval. De cette pseudo déduction, je retombe sur une légende vieille de huit siècles, celle des trois frères, sauf que la légende ne dit pas qu'ils avaient une sœur, mais je garde pour moi mes petits secrets.
Bravo pour votre superbe blog. Très cordialement

Le Chevalier Dauphinois 10/04/2019 08:30

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Sur le web, il existe de nombreux sites et blogs montrant les très médiatiques, très connus, très visités châteaux, souvent entiers. Les ruines perdues, les quelques pierres médiévales oubliées au sommet des collines sont souvent peu mise en valeur sur la "toile".
* Etant comme vous marcheur, j'ai eu l'idée de montrer des buts de balade. Joindre l'utilité de la marche à la découverte d'un site castral.
* C'est ainsi qu'il y a 13 ans, j'ai eu l'idée de créer ce blog. Mais plutôt que de montrer une randonnée avec l'itinéraire, j'ai préféré donner les coordonnées GPS finales, c'est à chacun de faire SA balade.
* Puis avec le temps, avec l'envie, mon blog, tout en montrant des ruines de promenade à pied, montre aussi de vrais châteaux et d'autres curiosités comme des églises fortifiées, des cimetières fortifiés, des ponts fortifiés, des granges fortifiées, etc....
* Ainsi, le randonneur de plaine peut faire son itinéraire en passant proche de lieux médiévaux.
** Pour l'Aveyron j'ai identifié 202 constructions médiévales fortifiées, mais je n'en ai visitées que 117. Il va me falloir y retourner.
*** Les légendes : Je les adore. D'ailleurs j'en ai mise plusieurs dans ce blog (accessible depuis le menu en haut).
*** Les légendes ont toujours une part de vérité. Même si le temps et les hommes les ont transformées, elles narrent toujours un pan (parfois très petit) de l'histoire locale.
.

Bouet 07/04/2018 09:23

Bonjour,
Après de multiples recherches, un arbre généalogique de ma famille a pu être fait. Au 16ème siècle, mes ancêtres étaient les Barons de Nant... J'aimerais donc savoir si ce château aurait pu être le leur...
Merci d'avance

Le Chevalier Dauphinois 09/04/2018 07:39

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* Comme vous le constatez, ma passion n'est pas la généalogie mais la marche, la photo et la découverte de ruine médiévale fortifiée.
* Je ne pourrai pas vous aider.
* Il est possible qu'un de vos ancêtres ait été possession des terres de ce lieu (bien que mon historique n'en fasse point mention).
* Par contre, rapidement, ce château appartint à une autre famille (Mariage + dot ?).
* Je suppose que le château ne fut pas directement à votre famille.

Anne la Dauphinoise 03/03/2016 20:02

J’y avais pensé, à la hauteur… et, voyant que par rapport à la fenêtre (ou porte ?) à côté elle semblait plus haute que celle-ci, j’en avais déduit un puits de lumière.
… Mais, je me demandais quand même pourquoi il y avait un si petit puits de lumière près d’un si grand ouverture… ? … ou alors c’était parce que la grande ouverture avait été percée après, dans un remaniement du castel… ?
… Et puis, il y avait le vide dans lequel aurait donné l’archère qui ne me plaisait point… Mais, en y réfléchissant, il y avait bien des défenses côté « ravin » aussi, même si elles devaient être moins nombreuses que côté « plancher des vaches » !
… Si vous me dites que toutes les réponses sont bonnes, comment je vais progresser ? !!!

Le Chevalier Dauphinois 04/03/2016 18:23

* En tentant d'étudier mes images, je pressens que raison vous avez.
* Le fente est certainement un primitif puits de lumière.

Anne la Dauphinoise 03/03/2016 11:21

Bon… je dois vraiment revoir ma copie !… et déçue de n’avoir mie reconnu une archère où je voyais un puits de lumière… Comme on dit : j’ai du pain sur la planche !
Mais vos images m’ont fait rêver !

Le Chevalier Dauphinois 03/03/2016 18:18

* Est ce puits de lumière ou archère ?
* La différence est dans la position de l'ouverture.
- 1 - Si elle est facilement accessible par un homme debout, archère cela est.
- 2 - Si elle est haute (par rapport au sol) et si en plus elle a un affaissement par le bas, puits est sa fonction.
* Sur une autre vue que je n'ai point mise, il me semble voir une archère.... Mais dans une ruine si ruinée, toutes les réponses sont bonnes !

Anne la Dauphinoise 28/02/2016 19:59

A lors, devons-nous « faire l’article »… Est-ce bien
L oin de nos compétences ! Car le chemin
G rand est, pour nous, être capable d’expliquer
U ne série de pans de murs du passé…
E sthétique et ressenti seront là
S euls critères de ma prose… Ne sais-je même pas,

N enni, si de cheminée fut conduit :
A insi, en coin, ne le jurerais-je mie…
N ‘ai-je eu d’yeux, de prime abord, que pour pierres
T outes inégales en taille mais qui surent faire

A ssemblage régulier vu à distance…
V oilà murs n’étant épais à outrance*
E t qui donnent impression de force, pourtant…
Y avait-il des ouvertures, antan,
R éllement en nombre ? Il se pourrait :
O n lit qu’une Dame de Roquefeuil était
N aguère hôte du lieu… Par elle aurait

R affinement pu donc être apporté
O ffrant, par fenêtres, bien plus de clarté…
U n puits de lumière ai-je cependant cru
E n image troisième** avoir reconnu :
R enoncé ai-je à voir archère céans,
G uère utile sur un précipice donnant (?)…***
U n autre mur montre trous en série :
E voquent-ils soutiens de planchers qui

P rouvent que castel jadis fut étagé.
O r, ne puis-je dire combien furent érigés…
S ut avoir grande surface, je pense, ce lieu
T ant au sol qu’en élévation… les deux.

S on plan ? Ne saurai-je mie le concevoir,
C omme sont vestiges parsemés… Est-ce notoire :
R asion a des plus beaux sites le temps,
I l est vrai, aidé par « immobiles » gens…
P erdue n’est point valeur de ce château
T outefois, puisque nous en fait cadeau
U n Chevalier des ruines oubliées !
M erci ! Vos images me firent moult rêver !

N ec plus ultra, ajoutez historique
O ffrant murmures d’une vie;**** Est-ce magique !
T émoin est-il de la vérité vraie
A yant trait à ce lieu : cela me sied !

* sauf celui vu sur les images 3, 4 et 5 de votre série.
** de votre série de 6 images.
*** et l’ébrasure me paraît faible pour pouvoir tirer de là, non ?
**** pour plagier un peu ce que vous dites dans l’info-bulle de votre 1ère image.

Le Chevalier Dauphinois 02/03/2016 20:17

* Je vous livre les quelques réponses des images en tableau :
1 - Dans les entrailles du château fort, un château d'eau garde les pierres au frais.
2 - L'épaisseur du mur à coté de la rupture du terrain, prouve qu'il fut un mur porteur, et même un rempart.
3 - En ce rempart, sous un petit arc de décharge, une archère droite a été implantée.
4 - Ce mur, aussi épais que le 1er, est un rempart dont les pierres extérieures, bien que de tailles aléatoires, ont été posées avec intelligence et linéarité.
5 - Ce même mur possède une archère droite primitive.
6 - Les trous alignés sont des trous de poutres d'un plafond. Leurs dimensions m'informent que la salle devaient être de taille importante. Ces trous, si proches du sol actuel, prouvent qu'au moins 1 étage est sous nos pieds.