21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 06:05

 

 

Département :  11 - AUDE

 

Voyez vous cette beauté médiévale ?

 

 

Le château :

     Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune d'Auriac est située à 50km au Sud-Ouest de Narbonne, à 45km au Nord-Ouest de Perpignan, à 50km au Sud-Est de Carcassonne et à 25km au Nord-Est de Quillan (voir son château).

 

Coordonnées du château :

42° 55' 54" N 02° 29' 35" E
 42.9317640°  2.49303415°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

L'arrivée

* Heureusement que la route moderne passe près de la ruine, car si j'avais eu à marcher sur l'ancienne route médiévale, en contrebas, il m'aurait fallu grimper vers ce château des cimes.

* Le château est situé dans la haute vallée de l'Orbieu.

* Il est merveilleusement planté sur un rocher avancé dominant le petit ruisseau de Laurio.

* La surveillance de la vallée est aisée.

* La présence d'à-pics sur 3 faces (Nord, Est et Ouest) le rend facilement défendable.

* Il paraît impossible de grimper par les falaises.

 

 

Les remparts suivent le tracé chaotique du rocher

 

 

Première impression

* Vue de la route, la ruine parait très compacte.

* Un mur d'enceinte, haut et austère prouve sa construction du haut moyen âge.

 

 

J'avance

* Proche de l'actuelle route, un haut mur s'appuie sur les imposants rocher isolant ainsi le plateau.

* Ce mur est le vestige du premier rempart.

* Autre ressenti : Bien qu'il soit comblé par la route puis les habitations et l'église, je pressens qu'un fossé faisait le premier système défensif.

* Il devait être franchissable par un pont-levis. Quel curieux angle !

 

 

Le long rempart du château 

1 -  Un long mur posé sur le rocher, dont les pierres sont pauvrement taillées, de dimensions aléatoires et pourtant magnifiquement alignées.

2 - A un bout, un parement d'angle dont les pierres plus égales sont d'une autre provenance.

3 - A l'autre bout, l'angle liant les 2 murs est partiellement arrondi. Ses pierres ne s'intègrent pas parfaitement dans le mur de gauche.

Est ce un ajout ultérieur ?

Ou une réparation rapide ?

 

 

L'entrée... sans frapper

* Mon errance m'amène devant une cassure du mur.

* Un panneau m'informe que danger il y a.

* Je baisse la visière de mon heaume, je mets mes gants en fer.

* Avec précaution, j'avance vers l'inconnu.

 

 

 

L'intérieur :

Rapide visite

* En pénétrant dans le château par une porte disparue aujourd'hui, je découvre :

- Un bâtiment d'habitation à l'Est,

- Un donjon au Nord entouré par une chemise,

- Une citerne à l'Ouest,

- Des bâtiments annexes (que je ne commenterai pas par manque d'information).

 

 

Voyez vous toutes les beautés construites ?

Quelques détails

*  Avant d'aborder les nombreux bâtiments "presque" intacts, je souhaite vous montrer les multiples détails qui jalonnent l'errance d'un voyageur du temps :

  - Un mur du rempart coté ravin.

  - Un vestige de tour ronde.

  - Des salles voûtées.

  - Des pierres en encorbellement ayant soutenues les poutres d'un plafond.

  - Les restes d'une tour défensive à moins que ce soit une tour escalier.

Qu'en pensez vous ?

 

 

Ma sensation

* Une vision rapide du château peut faire penser à un ouvrage médiéval.

* Pourtant, de nombreux détails montrent que si le site est féodal, le château a été modifié fortement.

* Il ne reste à l'intérieur que peu de bâtiments antérieurs au 14ème siècle (mais ceci n'est que mon point de vue).

*  Dans le pays cathare, il y a de nombreux sites dont le château original a été partiellement détruits (croisade contre les Albigeois) puis réaménagés par le nouveau propriétaire ou sur ordre du Roi lorsque le château fut frontière (Termes par exemple).

* Cette ruine me fait penser au château de Saissac, (mais hélas pour elle et tant mieux pour moi, la ruine d'Auriac n'est pas sur un axe touristique important. Elle ne bénéficie pas d'un "ravalement". Cela donne une charmante ruine à découvrir comme un détective).

 

 

Voyez vous le luxe dans cet imposant logis ?

Le donjon

* Il est entouré d'une chemise de 1 mètre d'épaisseur, réalisée par de belles pierres ajustées en grès.

* Par contre, la partie médiane est sommairement réalisée.

Est ce un renforcement tardif ?

Ou une réparation sans "finance" ?

* Ma documentation affirme qu l'on pénétrait dans le donjon à l'Est par une porte à 3 mètres de haut (c'est une défense classique pour ce type de tour maîtresse).

 

 

La citerne (décrite par ma documentation)

* Elle est appuyée sur la courtine et mesure approximativement 1,50m x 2,50m.

* A sa base, il y a les restes d'un mur d'une habitation ou d'un garde manger.

 

 

La tour escalier

* Au Nord du logis, une petite tourelle s'accroche encore avec des amorces de marches.

* C'est l'escalier desservant les étages.

* Curieusement, les pierres et la technique de construction suivant les étages ne semblent pas identique.

Est ce la preuve que l'étage supérieur est plus tardif ?

 

 

Cette fenêtre restera-t-elle pour l'éternité ?

 

Le logis principal

* Il est vaste (30m x 10m) et devait comporter 2 étages, en plus du rez-de-chaussée.

* Il est hélas très ruiné et envahi par la végétation.

* Le plan le plus bas ne comporte que 2 petites ouvertures :

- 1 archère assez primitive,

- 1 "arquebusière" assez petite en grés.

* Le 1er étage devait être le logis, en témoigne à l'Est les 4 grandes baies  plein cintre qui tiennent miraculeusement en équilibre.

Pour combien de temps encore ?

* Sur le mur Ouest, je distingue (ou plutôt le devine) les fondations d'une grande cheminée.

* Au 2ème étage, il est difficile de comprendre l'architecture, trop les pierres manquent. Il semble que le coté Ouest possédait des fenêtres.

* Mon imaginatoin croit voir des tuiles en équilibre.

Est ce une élévation très tardive ? 

* Quelques (mais vraiment peu) éléments décoratifs sont visibles aux étages. Ceci est bien un château de seigneur et non une forteresse pour soldats.

 

 

Le diaporama du château est visible ici

 

 

 

Histoire du château : 

* En 1028, le castellum d'Auriag est donné aux frères d'Auriac au profit du Vicomte (voir titre de noblesse)  Bernard Aton III Trencavel.

* En 1067, Raimondus Ameli et Bertrandus font hommage au Comte Raymond de Barcelone. Malgré cela, le château appartient toujours à la maison de Carcassonne.

* En 1070 (ou 71 ?), Rangarde Comtesse de Carcassonne vend définitivement ses droits sur le domaine d'Auriag à Raimondus Comte de Barcelone (H.G.L., tome II, Preuve CCXXIII et cartulaire de Foix). La paroisse du village dépend toujours de l'archevêché de Carcassonne.

* En 1107, bulle du pape Paschal II, datée de Privas, confirmant l'archevêque de Narbonne possesseur des terres d'Auriac (Mahul, tome 3, page 371 et Histoire Générale de Languedoc, tome II, Preuves CCCXLVIII, col. 372)

* En 1121, Bernard Aton IV, Vicomte de Carcassonne, rend hommage à l'évêque pour les terres d'Auriag jusqu'au Termenes (territoire proche de Perpignan).

* En 1124, Pierre Raimond d'Auriac, cautionne Raimond de Durfort, pour la paix et trêve conclue avec Bernard Aton IV, Vicomte de Carcassonne (H.G.L., Preuve CCCXCVII, tome II, col. 428 et archives du château de Foix).

* En 1125, Petrus Raimondis d'Aurig après avoir été un seigneur rebelle, fait sa soumission au Vicomte Bernard Aton IV.

* En 1173, le site est possession de la famille de Termes (voir leur château).

* Vers 1211, après la croisade des Albigeois, le château semble être en possession d'un seigneur "du nord" (peut être De Lévis ?).

* En 1227,  l'archevêque de Narbonne écrit une lettre de protestation sur les possessions abusives des "seigneurs des croisades". Il revendique entre autre, les terres d'Auriac.

* Au début du 15ème siècle, il semble que le château soit remanié.

* Au 16ème siècle, les bâtiments intérieurs sont modifiés pour plus de confort. Grandes fenêtres et escaliers en tourelles sont réalisés. Quelques archères sont modifiées pour l'utilisation des armes à feu.

* A la fin du 17ème siècle, il semble que des aménagements architecturaux améliorent encore la vie dans les bâtiments d'habitation.

* Vers le 18ème siècle, le château est abandonné.

* En 1849, la château d'Auriac appartient à Monsieur Laffont de Donos.

* En 1859 Laffont de Donos vend le château à Monsieur Casimir Ducros de Castres par adjudication judiciaire (Mahul, tome 3, page 374).

* En 1948, la ruine est inscrite aux monuments historiques.

* Au 21ème siècle, la visite est libre et gratuite en respectant les propriétés privées. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser est important. Le site étant peu consolidés, veuillez être très prudents durant votre découverte..

 

 

Après tant de beautés, mes yeux déforment la réalité

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alejandro 05/07/2018 10:45

Bonjour

En premier cas, je dois avouer que puisque je ne suis pas francais, vous devrez me pardonner mes nombreuses fautes dórtographie.

Bref..

J ai visité le chateu d auriac, en le deja lointain 1999. et j ai une petite histoire a raconter a se sujet.

On etais moi et ma fiancee a l epoque (aujourdhui ma femme), c etait ver 2130 h d un magnifique jour du mai de Juillet, et on tomba comme par hazard sur le petit village d Auriac.
La nuit etait proche a tombe mais on pouvais encoredicerner quelque lumiere du crepuscule, en passan au millieu du minuscule village on s arreta a cote d une sorte de monuments au morts de la premiere guerre mondiale? et j apercu le mur du chateuo et son fameux panneua "danger-defense d entre", ce qui ne fit que acroitre ma curiosite pour voir ce quil avait de l autre cote du mur, mi si ma compagne me disait de ne pas entrer dedans.
Comme je viens de dire, je decidad d entre et c est ce que je fis, par l eboulement du mur que je trouva a cote. Une fois dedans, Oh merveille. le soleill brillait a plein eclat, et les hautes herbes de la court du chateou, se montrait d un jaune eclatant, bien que si dehors il fesait presque deja nuit(cuireux phenomene). Je commence alors mon exploration, d ici par la , je dois dire aussi, que a l epoque, je practique la radiostesie,(oui une sorte de discipline bizare que l on fait avec une pendule suspendu du doigt). Alors naivement je demandais a ma pendule, si il y avait un tresor par ici u par la, et je suivais ces indications----
Au bout d un moment je recois un signal que je suis sur quelque chose ...je regarde sous mes pieds, et bien que j aetais englutit par la vegetacion je percoit une dalle de pierre., que je decide de bouger pour voire ce qui a en dessout.sic.

C est a ce moment la que commence l exstraordinaire.
-J entends comme un bruit dans la brousse, comme d un animal qui se deplacerait, et inmediatemante, un rugissement,
-Oui un rugissement comme celiui d un Lion, qu ont ai pu entendre au zoo, dans un cirque ou quelque part.
-Ma premiere impression est d incredulitee, mais il rugit une seconde fois.
-La ma pensee est de fuire en courant aussi vite que possible, mais quelque chose dans ma tete, me dit de sortir du chateau , meis de le faire lentement et sans hate.
-Ca me coute , mais c est ce que je fait...
-Quand finalment je sors de l enceinte., ma fiancee m attendait,et j m apercois de trois choses qui m inquiete encore plus, si cela est posible.
-Dehors il fait nuit fermee, completement noir, on voyair les etoiles, ma fiancee me dit que j ais passer plus de 3/4 Hrs, dedans, et pour moi il ne c est passer que 10 min tour au plus, et quelle m entendu parler (en francais) avec deux autres personnes.

Bizarre pas vrais.

Voila mon histoire.

Pd. Ce jour la , j ai perdu mon pendule, auquelle je tenais tant.

Slds

Le Chevalier Dauphinois 14/07/2018 17:00

* Plusieurs personnes m'ont écrit sur ce château.
* Beaucoup m'ont narré une curieuse "rencontre" ou "aventure" ou "sensation".
* J'ai fait une visite classique, donc je ne peux pas corroborer les récits. Mais le votre est dans la même tendance.
* Y aurait il un "mystère" ?...... Peut être.

helas 21/01/2018 19:07

nous sommes encore nombreux a descendre de la famille d'auriac ,apparentés a toute la noblesse audoise ,mais il ne nous reste que les yeux pour pleurer et les récits pour réver ,et nos chateaux sont en cartons aujourd'hui ! mon ancétre s'appelait flore d'auriac etc

Le Chevalier Dauphinois 27/01/2018 10:56

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Votre témoignage est fascinant.
* La vie avant internet et les technologies (trop abusives hélas) avait une richesse que je perçois dans votre prose.
* Bien que je sois un peu plus jeune que vous, j'ai aussi des anecdotes de ma jeunesse où la nature, l'aventure et la découverte étaient mon quotidien. Des faits simples et pourtant si riches.
* Merci pour votre témoignage sur cette province que je n'ai connue que récemment.

Bedolis Jean ne 29.8.1938 26/01/2018 10:22

j'ai bien connu Auriac en 1950 j'alais a l'école depuis Lagrave nous etions une bonne equipe d'une dizaine de gosses on montait la montagne
a pied j'usque la haut il y avait un professeur (maitre) (petite taille) nous mangions tous ensemble a l'école , en hiver nous jouillons aux boules de neige c'etait un temps innubliable. Mon pere Givanni etait bucheron il coupait du bois dans la montagne voisine en face l'école pour Monsieur Moresqui Gégé qui habitait a thezan son epouse etait la directrice de l'école Mon papa arrivait a couper par jour 7 a 8 m2 de bois tout a la ache il n'y avait pas encore le coupe haie et mois mon frere et ma soeur nous nettoyons les arbres a couper le samadi et le dimanche chose incroyable ,mon pere montait au bois en passant le long de l'Orbieu dans la vallée d'Auriac il avait réussit a couper toute la montagne dans l'année et décendu tout le bois avec des cables et Mr Moresqui le portait a Carcassonne pour le vendre.cette année j'aurais mes 80 ans et cèla ma marqué dans ma vie quel chemin parcourru que j'ai fait : agriculteur,mecanicien,plombier chauffagiste,bureau d'étude,ingénieur conseil, j'ai fini huissier principal au conseil général avec M. Issard maire de Villefranche de Lauragais.

Le Chevalier Dauphinois 22/01/2018 13:37

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Si vous avez des informations complémentaires sur ce château, je serais heureux de les lire puis de les intégrer dans l'historique (avec votre accord et votre patronyme ou non, si vous préférez la discrétion).

Pierrote 23/07/2016 20:30

A ppareillage, dans ce lieu, moult me siet :
U ne à une prises, pierres sont mal taillées, mais
R egard de loin perçoit ensemble de murs
I ncroyablement harmonieux, pour sûr !
A i-je eu, cependant sentiment bizarre.
C ertes, une multitude de parois, remparts

A peine « étêtés » debout sont encore.
U ne vision qui devrait me seoir d’abord.
D irai-je que je ne fus du tout déçue
E n ayant ces fiers vestiges entrevus.

L a seule « ombre » est que ne m’ont attirée
A utant que je ne l’aurais espéré.
N e serait-ce parce que, même nombreux, n’ont mie
G ardé de leur passé empreintes si
U niques qu’en autres sites découverts ?
E t pourtant, détails nous avez offerts
D ignes d’attention : donjon « s’enchemisant »
O ncques ne sait être banal événement ;
C omme d’un « loquet » l’imposant logement.

N ‘oublierai-je les fantômes de fenêtres
O n les voit travaillées, laissant paraître
T out le raffinement des hôtes-seigneurs.
A typique arrondi angle fut, ailleurs,

B elle surprise, même si d’origine n’est pas :
E st-ce un ajout que je ne renie pas.
N ous avez donc une fois de plus gâtés,
E xquis « voyageur du temps-Chevalier » !

Le Chevalier Dauphinois 23/07/2016 20:39

* Au siècle dernier, j'ai visité le château avec un vieil appareil photo faisant des diapositives.
* Mon article de cette époque ne comportait que peu de texte et de rares images.
* La chance a voulu que j'y retourne (par le hasard d'une route bloquée en contrebas).
* Ainsi, autres photos numériques j'ai faites et article j'ai modifié puis complété.
** Comme vous l'avez constatée, la ruine montre beaucoup de murs et de fenêtres d'époque Renaissance.
** Mais le moyen âge est présent dans les bases, certains murs et..... les fantômes !

patsy 22/08/2010 12:41


je suis allée dans les ruines du chateau d'auriac il y'a 1 semaine et j'y ai eu une tres forte sensation de bien connaitre la salle ouverte sur l'est avec l'envie de devoir immédiatement m'en
échapper .je me suis sentie obligée de repartir le plus vite et loin possible sans trop comprendre pourquoi puis un prénom m'est apparu dans l'eau d'une riviere en contrebas ou je m'etais arretee
car je ne me sentais intérieurement pas trop bien, et c'est le but de ma demande de recherche auprès de vous, est-ce que l'un des possesseur de ce chateau avait comme prénom Alban ? merci d'avance
pour votre réponse


Le Chevalier Dauphinois 22/08/2010 23:55



Wahouuu, quelle curieuse aventure.


  Hélas, je n'ai pas toute l'histoire de ce château, et mes maigres recherches ont été mises sur l'article. Point d'Alban dans mes notes.Tenter une recherche auprès du centre d'étude
Cathares à Carcassonne. ;)



Yvelines 08/04/2009 00:33

Je voudrais a` ajoute'e ton bulle avec mien propre. J'ai beaucoup d'interet dans les chateaux de France et beaucoup plus d'ailleurs d'Europe !
Clicquez www.ilovecastles.com et
http://castlelady.spaces.live.com
Le Chateau Demoiselle ; )

Le Chevalier Dauphinois 08/04/2009 12:17


Bien le bonjour princesse.
Mon blog est ouvert à tous (d'ailleurs comment puis je fermer les portes d'une ruine hihihihi). Je vais de suite voir les liens que tu m'as donnés.