2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 06:30

 

 

Département 85 - VENDÉE

L'église est au bout de l'impasse

 

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La petite commune de Saint Martin Lars en Sainte Hermine est située à 70km au Nord-Ouest de Niort, à 40km à l'Est de La Roche sur Yon et à 16km au Sud-Sud-Est de Chantonnay.

 

     Coordonnées de l'église :

46° 35' 30" N 00° 58' 44" W
 46.59178°  -0.978979°

 

 

 

Le bourg :

L'extérieur

L'arrivée

* Dans les petits bourgs de notre beau Royaume, il est aisé de voir l'église. Généralement elle trône fièrement au centre. Si ce n'est pas le cas, la hauteur de son clocher dépassant le toit des petites maisons et habitats est un phare bien visible.

* C'est donc facilement que je m'engage vers la place de l'église (les panneaux des rues sont aussi une méthode pour trouver un lieu - voir exemple ici)

Diantre !... Une rustique église

 

 

La découverte

* Ma 1ère impression est la rusticité de ce bâtiment religieux. L'angle droit est la règle. Le gothique n'est point venu en ce lieu pour "abîmer" la pureté de l'art roman.

* Ma 2ème impression est l'étroitesse de la fenêtre. Pour faciliter l'entrée de la lumière, les architectes ont compensé par une grande hauteur

* Ma 3ème impression est la diversité des hauteurs, formes et épaisseurs des contreforts.

Surprenante église !

* Mais je ne suis pas en ce lieu pour faire une analyse d'architecte.

* Je suis venu voir une église fortifiée.

Voyez vous les défenses ? 

 

 

Distinguez vous une salle sous le toit ?

Les premiers indices

* Connaissant mon imagination fertile, je vois au moins "des milliers" de détails défensifs.    

* Mais en reprenant le sérieux qu'un Chevalier (de plus Dauphinois) doit avoir, je prends ma loupe de Sherlock Holmes et je vois....

Les voyez vous aussi ?

* Une sorte de corniche définissant peut être le niveau du toit de l'église primitive, prouvant ainsi une rehausse.

 

 

La recherche des systèmes défensifs

* Je contourne lentement l'église pour constater que le clocher n'est pas fortifié.

* Les abat-sons ont peut être abrité des guetteurs mais la fonction défensive n'est pas marquée.

* La tour-escalier extérieure doit permettre d'atteindre le clocher, donc les signes de défense semblent inexistants.

Est ce que j'utilise assez le suspense Hitchcockien ?

 

 

Qu'est ce ?

* La disparité des contreforts m'étonne.

* Les différences de dimension et de taille des pierres ne m'informent pas sur l'évolution architecturale de cette église.

* Tout en avançant, j'observe le haut des murs (Je vous déconseille cette méthode, c'est le meilleur moyen de tomber ) .

* Un détail m'intrique :

Pourquoi avoir surélevé le mur ?

Et pourquoi est il borgne si salle de repli il y a ?

 

  Avec de la patience, je découvre les secrets de l'église fortifiée

Je commence à comprendre cette église

* Lorsqu'un bâtiment résiste à ma compréhension, je prends un peu de recul pour mieux l'embrasser... du regard bien sur.

* Plusieurs détails se révèlent.

* Pour consolider cet ancêtre, les hommes modernes ont bouché la fenêtre mais ont laissé pour mon plaisir l'ouverture sous le toit.

* La présence d'une salle de repli sur toute la longueur de l'église est vérifiée.

* Je continue ma découverte minutieuse en contournant le bâtiment.

* La petite "cabane" ajoutée sur le coté droit (face Nord) être une sacristie récente.

 

 

Les révélations

* En regardant le coté Nord de l'église, j'ai les yeux brillants comme un enfant devant une console Playstation, comme un chien devant un os, comme.... (vous avez compris que j'ai la révélation !)

* Mais n'allons pas trop vite.

Il faut déguster cette église.

 

 

Les contreforts

* Le mystère des contreforts que j'avais remarqué à mon arrivée se confirme.

* Mais la réponse vient en regardant ici.

* Peut être à cause de l'élévation de l'église, plusieurs d'entre eux ont renforcé les murs, obstruant parfois les fenêtres primitives.

 

Que voyez vous ? 

Les systèmes défensifs

* Après avoir déguster les contreforts, j'observe la façade curieusement dépourvue de fenêtre.

* Lentement mes yeux se lèvent vers la salle de repli qui possède de multiples ouvertures.

* Je suis étonné par la diversité des formes et des dimensions des ouvertures.

* La présence de trous ronds prouve l'utilisation de la salle de défense après le 15ème siècle (certainement pendant les guerres de religion). 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, comme pour beaucoup d'églises au 21ème siècle, la porte ne s'ouvre pas.

* Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 13ème siècle, aménagement de l'église.

* En 1987, l'église est classée aux Monuments historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

La rigueur de l'angle droit est la base architecturale

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 85 Vers Menu châteaux de Vendée

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne La Dauphinoise 04/09/2014 21:31

S avez-vous bien, pour sûr, faire le suspens durer
A nous décrire d'abord ce qui n'est fortifié !
I l est vrai que ressemblance à Hitchcock s'avère :
N ul doute que, comme lui, jouez avec nos nerfs !
T outefois, le but escompté n'est point le même :

M irables choses, chez vous, et non horreurs, surviennent
A près ledit suspens ! Voilà votre différence...
R ien dans le clocher, c'est vrai, ne montre arrogance.
T our-escalier, par contre, j'aurais cru volontiers -
I ncrustée là - être passage au refuge lié :
N enni... mais au repli suis-je ainsi parvenue :

L e "graal", dans cet édifice où ne sont vues
A utres défenses... Or, à mes yeux rien que celle-ci
R equiert grand'déférence parce qu'elle a permis
S uperbe et vaste abri à ceux qui, de là-haut,

E nnemis repoussèrent, prévinrent les assauts...
N uméreuses ouvertures furent conçues pour cela :

S ont-elles bien différentes, et toutes ne sont pas
A ssurément du même âge. Cette église servit,
I l semblerait, à plusieurs époques de sa vie...
N e connais-je point assez histoire de cette contrée,
T out du moins, de ce bout de terre sis en Vendée.
E n tout cas, quelles que furent sécurités du temps,

H onnis furent les ennemis, quel que fut leur camp !
E t c'était, de ce genre d'église, le but précis :
R envoyer image de force et de peur aussi.
M erveilleuse rigueur du bâti donne cet aspect.
I ntimidants sont contreforts, même s'ils étaient
N écessaires à maintien de l'ensemble rehaussé.
E t manque de fenêtres, sur une face, peut effrayer :

V ision d'une forteresse renfermée sur elle-même,
E mpreinte de froideur, et d'hostilité, même...
N e m'a déplu ce moutier, pour autant, non pas !
D émérité n'a point, à mon avis : est là
E vidente volonté d'avoir tenté sauver,
E n se fortifiant, moult d'hommes, les protéger...

P uis, style roman ne dénigrerai-je jamais :
S on austérité, surtout en ces lieux, me sied.

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2014 21:31



* Amusé je me suis à lentement faire découvrir cette église où l'angle droit est la caractéristique.


* En réalisant l'article, je me suis dis que cette beauté typiquement Romane devait vous plaire.


* J'ai encore dans mes surprises quelques églises en pierres où le Gothique n'a point eu de prise.
* Je pressens qu'elles vont aussi vous faire briller les yeux.
* Mais j'ai aussi quelques bâtiments dans le pure style Gothique Flamboyant qui vont vous faire créer une prose avec venin (que j'adore lire)... Surtout que chapeau de paille j'ai un peu
mis.
* Déjà, je me délecte à l'idée de vous faire réagir.


* Le Chevalier est ainsi fait, joueur il est et restera.



Anne la Dauphinoise 03/09/2014 22:32

Merci, Chevalier, de nous avoir "replongé" en douceur dans ces religieux bâtiments .
Mais bien je me doutais que ça ne durerait point... Vous avez "osé" le gothique flamboyant ? Je n'y crois pas ! Une église de style gothique flamboyant et fortifiée, ça existe ?
Pour le coup, ça m'intrigue... sans aller, que nenni, jusqu'à dire que j'ai hâte de la voir ! (je n'ai d'ailleurs point dit : l'admirer...) De courroux ma plume tremble déjà, pour sûr !

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2014 21:40



* Tous les types de bâtiment et/ou d'architectures ont été fortifiés quelques fois.


* Châteaux, églises, cathédrales, abbayes, granges, ponts, fermes, moulins, "phares".... Les exemples sont nombreux dans notre royaume.
* Les fortifications ont commencé il y a bien longtemps et jusqu'à.... une époque récente.


* Même en me limitant à l'époque médiévale (même s'il est vrai que j'ai fait une petite dérogation en Thiérache suite aux Guerres de religion), je pense avoir photographié (presque)
toutes les architectures.


*** Il ne me reste plus qu'à proser.