21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 09:35

 

     
michel-j-01     Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

 

Département 76 - SEINE MARITIME

 18 septembre 2005 Journée du Patrimoine

 

 

 

Le bourg :

      Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Martainville-Épreville est située à 15km au Nord-Est de Rouen.

   Dans le bourg, plusieurs panneaux attirent l'attention et un parking permet de déposer son destrier moderne pour visiter le château.

 

  Coordonnées du château :

49° 27' 31" N 01° 17' 36" E
 49.458745°  1.293383°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Présentation

 * Le château de Martainville, l'un des plus importants de la Seine-Maritime, a été édifié à la fin du XVème siècle. Le Moyen-Âge se termine, mais a laissé des traces, en l'espèce ces puissantes tours qui cantonnent le corps de logis.

* Mais, dès le début du siècle suivant, ses propriétaires vont lui apporter des éléments décoratifs et percer ses façades de fenêtres, lucarnes et loggias dans le goût de la Renaissance.

* Murs d'enceinte et douves disparaissent du même coup.

 

  La façade Nord du château

Particularités

* La loggia, au dessus de la porte d'accès, est en fait l'abside de la chapelle, éclairée de trois baies de style gothique flamboyant.

* Les hautes toitures en ardoise sont agrémentées par une forêt de souches de cheminées en brique, toutes différentes.

* L'ensemble est complété d'un colombier du XVIème siècle, d'un four à pain du XVIIème siècle et de dépendances construites par Louis de Martainville au XVIIIème siècle.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 15ème siècle, Jacques Le Pelletier de Martainville fait bâtir cette grande demeure fortifiée durant la régence d'Anne de Beaujeu, la sœur aînée du futur Charles VIII (voir liste des rois). La Renaissance n'a pas encore fait son apparition en France.

* En 1510, le neveu de Jacques Le Pelletier décide de mettre le château féodal au goût du jour en détruisant le premier mur d'enceinte trop proche du château, comblant le fossé primitif et faisant ouvrir, dans la maçonnerie de brique, des portes et fenêtres, aux linteaux joliment galbés. Le pont-levis devenu sans objet cède la place à une porte surbaissée sous une petite loggia polygonale d'inspiration flamande-espagnole, éclairée de trois fenêtres. L'aspect général du château reste dans son état primitif, avec ses quatre grosses tours cylindriques cantonnant le corps de logis et rappelant les nécessités de la féodalité, mais la Renaissance égaie cet ensemble et surtout rend la demeure plus confortable.

* Durant la seconde moitié du 16ème siècle, les travaux sont interrompus par les guerres de Religion.

* A la fin du Samuel Couture, Conseiller au Parlement de Rouen, fait reprendre les travaux d'embellissement 

* En 1781, le dernier représentant de la famille Le Pelletier déède sans héritier. Le site devient une exploitation agricole, le château n'est plus habité.

* En 1889, le château est classé aux Monuments Historiques.

* En 1906, l'état achète le château. La ruine est consolidée puis aménagée sauvant ainsi cette belle construction médiévale.

* En 1961, un Musée des Traditions et Arts Normands est créé dans le château par le Conseil Général de Seine-Maritime. Il présente des meubles, objets, vêtements et plus généralement l'art de vivre en Haute-Normandie aux 18ème et 19ème siècle.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis les routes est libre et gratuite. La visite du musée est payante. Renseignez vous sur les horaires.

 

 

L'architecture féodale n'a pas été gommée malgré les modifications

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/03/2019 20:32

M erveille est bien ce vestige, je pense,
A ux yeux des amateurs de Renaissance
R ehaussée de gothique flamboyant.
T out ce que j’abhorre,* malheureusement…
A i-je, disant cela, quelques remords.**
I l s’avère qu’aujourd’hui castel fort (
N e suis-je très cohérente !) montré
V isiblement a gardé du passé
I mage quant à son aspect massif.
L es éléments le rendant défensif
L impides ne sont plus à nos yeux, mais
E normes tours ceignant logis, c’est vrai,

N ous rappellent ancienne architecture.
O ui, mis à part ce détail, tous ces murs
R eniés ont bien leur date de naissance,
M ême si fut tardive icelle… Puissance
A du mal à percer parmi « dentelles ».
N ‘est plus mis en avant, là, l’essentiel,
D u moins dans mon esprit… Où est passée
I nvitation au voyage ? N’ai trouvé
E n ce lieu de quoi moult me contenter…

* le terme est un peu fort…
** là aussi, le terme est un peu fort !…

Le Chevalier Dauphinois 23/03/2019 21:45

* Ce château est la représentation parfaite de ce qu'adore messire MJ.
* Nous sommes complémentaires : Je suis ruines informes, il est constructions historiques entières.
* Ainsi, chaque visiteur trouvera son plaisir.
* Son approche des bâtis est si différente de la mienne que j'ai plaisir à lire ses proses et à voir des constructions que je n'aurais certainement pas photographiées.

Pierrote 23/03/2019 20:26

Comme je ne sais mie où retrouver votre article « petite information » dans la catégorie « hors sujet », j’écris ici.

J’espère que vous avez passé une très bonne soirée à présenter les églises fortifiées à un public enthousiaste, je n’en doute pas.
... J’ai pensé à vous (si, si !). Peut-être aurons-nous, nous les lecteurs de votre blog, un compte-rendu ?… Ce serait la suite – logique - de votre article « petite information » !

Le Chevalier Dauphinois 23/03/2019 20:54

* L'article sur l'affiche de la "conférence" .... je l'ai jeté dans le plus profond du passé de mon blog (puisque c'était hier).... Hihihi... Je suis un homme du futur qui ne regarde point en son rétroviseur.... hihihi... (affirme le Chevalier de 800 ans qui ne montre que des ruines millénaires... hihihi).
* La présentation s'est bien passée.
* Résumer 1800 ans d'histoire ayant engendré les églises fortifiées, en 90 minutes (en réalité, j'ai pris 110 minutes) ne m'a pas permis de tout expliquer bien sur. Mais en jonglant sur des comparaisons Dauphinoises (Sarrasins à Gratianopolis par exemple), en surfant sur quelques légendes (comme les 8 baronnies du Gévaudan... invasion des Hongrois), en montrant quelques bulles du Pape sur le droit d'asile et ses limites, en parodiant l'histoire de la guerre de Cent ans puis en finissant sur des exemples d'églises (dont 40% ne sont pas encore publiées), il semble que l'auditoire ait été heureux, attentif. Certains ont vu autrement notre patrimoine religieux (c'est ce que j'ai cru comprendre).
* Y aura-t-il un article compte-rendu ?.... Je ne le pense pas.
* Ayant beaucoup lu pour faire cette "présentation", il est fort probable que certaines particularités, certains faits historiques (certaines citations) seront glissés dans mes futurs articles.
* Donc, les prochaines (à partir de septembre certainement) églises bénéficieront de précisions, mais je n'écrirai pas un compte-rendu ni un article spécifique sur l'histoire des églises fortifiées.
* Mon blog est consacré aux bâtiments (je n'ai montré que 30% de ma photothèque), je ne me lancerai pas dans des articles historiques..... du moins pour le moment... Mais qui connait l'avenir ?
.
==> Si une autre association me propose de faire cette présentation, je serai heureux de refaire l'exercice.