8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 07:30
     
michel-j-01  

 

  Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

 

 

Département 76 - SEINE MARITIME

  Façade Est donnant sur le parc et les dépendances

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Saint Maurice d'Ételan est située à 33km à l'Est de Le Havre, à 30km à l'Ouest de Rouen et à 15km au Sud-Est de Bolbec.

 

  Coordonnées du château :

49° 28' 01" N 00° 37' 40" E
 49.466925°  0.627809°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Introduction

* Entreprise dans les dernières années du XVème siècle, la construction du château d'Etelan nous propose une très remarquable réalisation Renaissance en Haute-Normandie.

* Sa situation en surplomb des boucles de la Seine entre Tancarville et Caudebec et la beauté de son parc servent à merveille cet ensemble qu'il faut absolument aller voir.

 

 

Entrée de la chapelle et le pavillon Renaissance italienne abritant l'escalier

 

Une architecture simple et complexe

* On n'imagine guère, après une existence aussi chaotique et un si grand nombre de propriétaires successifs, que le château d'Etelan puisse proposer une réelle unité architecturale.

* Toutefois, son admirable situation sur une terrasse boisée surplombant la vallée de la Seine, en garantit le charme.

* En fait, il comporte deux corps de logis d'épaisseurs inégales, aux soubassements en pierre et bancs alternés de brique et pierre en élévation, réunis entre eux par un vaste pavillon en pierre abritant un escalier, éclairé par neuf grandes baies en plein cintre apportant une touche italienne dans cet ensemble de la Renaissance cauchoise.

 

 

 

Bâtiment annexe

* Avant d'entrer dans le château d'Etelan il faut s'attarder sur cette jolie maison du 16ème siècle qui faisait partie des dépendances du château.

L'imposant tilleul n'est-il pas

lui-même d'époque?

* Ne manquez pas de rendre visite aux châtelains.

* Leur accueil est des plus sympathique et, de surcroît, vous y découvrirez l'incroyable beauté de la vue sur la basse Seine que l'on découvre de la terrasse Ouest.

 

Une jolie dépendance du château

 

 

L'intérieur :

La chapelle

* Commençons la visite intérieure du château par la chapelle, intégrée dans celui-ci à son extrémité nord.

* Cette chapelle a conservé ses aménagements intérieurs du 16ème siècle.

* Des fresques anciennes, sur les murs surplombant l'autel, ont été récemment mises à jour.

* Ces deux statuaires : Marie et Joseph, à gauche de l'autel, et la Vierge en lactance, à droite, sont également du 16ème siècle.

* Aussi du 16ème siècle, ces fresques murales qui constituent le mur du fond de l'autel.

 

 

 

Salon et salle à mangerUn gracieux mannequin se mire dans le Psyché d'une chambre réaménagée du 1er étage

* A l'intérieur, on admirera le grand salon à rez de jardin avec sa cheminée monumentale et la puissante ossature du plafond, ainsi que la salle à manger attenante, toutes deux offrant une vue inoubliable sur la vallée de la Seine.

 

 

 

L'étage

* Au 1er étage, la grande pièce au dessus du salon sert de cadre à des expositions temporaires ou à des concerts.

* Des photos, prises lors de l'acquisition des lieux par la famille Boudier, situent l'état de délabrement intérieur du château après la seconde guerre mondiale et le travail accompli pour en effectuer la restauration.

* On ne s'étonnera pas de l'aspect flambant neuf du parquetage au sol de la pièce.

 

 

 

La chambre

* Si l'on est sûr que Catherine de Médicis a couché à Etelan avec son fils, on ne peut que supposer que ce fut bien dans cette chambre, à l'extrémité sud du château.

* Tout comme dans la grande pièce qui sert maintenant aux expositions, le parquet n'est évidemment pas d'époque, pas davantage que le mobilier.

 

 

 

Hommage

* Saluons néanmoins l'effort entrepris par les actuels propriétaires pour, à tout le moins, en avoir restitué l'ambiance.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 14ème siècle, construction d'un château fortifié.

* En 1475, le Roi de France Louis XI (voir liste des rois) séjourne au château.

* A la fin du 15ème siècle, le roi de France ordonne la destruction du château. Il ne subsiste qu'un mur d'enceinte et la maison des gardes,

* En 1494, à l'emplacement du vieux château fort, Louis Picard, ami du cardinal d'Amboise, entreprent la construction de l'actuel château.

* En 1520. François Ier (voir liste des rois), pour vérifier l'état d'avancement des travaux de construction des fortifications du Havre, dort au château.

* Au milieu  du 16ème siècle, par alliance, le château échoit au maréchal de Cossé-Brissac.

* En 1563, le jeune Charles IX et sa mère Catherine de Médicis, sont reçus au château , ceci dans sa vaine tentative d'apaiser les dissensions entre catholiques et protestants par ses voyages en province. Profitant de cette visite à Etelan, la Régente proclame, avec un an d'avance, la majorité du roi.

* Au 17ème siècle, le château appartient aux d'Espinay Saint Luc.

* En 1714, le château est acheté par la famille Hénault qui y aurait reçu Voltaire vers 1723-1724.

* A la fin du 18ème siècle, par alliance, le château appartient au Comte (voir titre de noblesse) de Jonzac. Il entreprend une restauration.

* A partir de 1814, sous la Restauration, le marquis de Martainville est propriétaire du site.

* Vers 1852, durant le second Empire, le château est possession de la famille de Boishébert

* A la fin du 19ème siècle, le maire de Bolbec, Auguste Desgenetais achète le château.

* Durant la seconde guerre mondiale, le château est partiellement détruit.

* En 1941, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* En cette deuxième moitié du 20ème siècle, les propriétaires restaurent et consolident l'édifice.

* A partir de 1978, avec le soutien de l'Association des Amis du Château et des autorités administratives locales, le château est restauré.

* Au 21ème siècle, la visite du château est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

 

Catherine de Médicis a-t-elle dormi dans ce lit ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 11/11/2017 13:25

E h bien… Ne craint donc mie le Chevalier
T out armuré, de huit cents ans âgé,
E tre un tant hors de son temps en ce lieu ?
L e fait qu’y ait séjourné mon « roi-Dieu »*
A urait pu me pousser à grand’clémence.
N enni : je ne peux comprendre Renaissance,

N on pas en soi, mais dans blog médiéval.
O ui, je sais, cet article original
R édigé fut par un invité. D’où
M on embarras pour dire mon courroux.
A dmis ai-je toujours de Messire M.J.
N ombreuses qualités de ses récits,
D ont l’art d’expliquer les architectures.
I l me faut avouer qu’avec ces murs
E st dur d’entendre le moindre murmure

P rovenant de mes siècles préférés.
S ut leur « parfum » aussi fort me manquer…

* je parle ici de mon Louis le Onzième (qui ne fut tout de même pas un Dieu pour moi… mais presque).

Le Chevalier Dauphinois 11/11/2017 14:10

* Pour éviter vos griffures, j'ai casé cet article entre 2 ruines médiévales bien cassées comme vous les adorez.
* Mais ma ruse n'a point été subtile. Vous avez vu... ce que je ne vois point.
* J'ai vu des pierres posées avant 1492..... et je n'ai point remarqué la Renaissance... Dois je changer mon monocle ?

Claudine/canelle 08/11/2017 09:21

Voilà une association qui promet de belles découvertes !!
Bises Chevalier
(je te suis toujours discrètement..)

Le Chevalier Dauphinois 10/11/2017 16:26

* Absolument, cette association de 2 passionnés va être très constructive.
* J'ai peu visité la Normandie et l'Ile de France, alors que ce fut le terrain de promenade de messire MJ.
* Complémentaires nous sommes.