19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 07:30

 

     
michel-j-01     Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

 

Département 76 - SEINE MARITIME

 

  L'entrée est à gauche

 

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Clères est située à 34km au Sud de Dieppe, à 25km à l'Est d'Yvetot et à 20km au Nord de Rouen.

 

  Coordonnées du château :

49° 35' 52" N 01° 06' 38" E
 49.597791°  1.110531°

 

 

 

Le château :

         L'extérieur :

Comment présenter le château ?

* Sur une base médiévale, une construction de la Renaissance, très remaniée au 19ème siècle dans une facture néo-gothique.

 

  Le site de Clères dans son cadre de parc zoologique.

La découverte

* Il faut faire comme les Rouennais et privilégier Clères pour bénéficier d'une fort agréable promenade dans ce parc animalier, si possible en semaine.

* Ne pas chercher d'unité architecturale dans ce château médiéval, puis Renaissance, revu et "corrigé" au 19ème siècle qui s'intègre toutefois fort bien dans ce bel ensemble. Les amoureux de la nature trouveront leur compte dans ce cadre paisible.

 

 

Un harmonieux mélange

* Cet ensemble, quelque peu hétéroclite, associe, non sans charme, les principaux ingrédients des constructions cauchoises :

- Des parties traitées en colombage,

- D'autres en grès,

- Et de subtils appareillages en damiers de brique et silex.

* Se marient ici les fenêtres à croisées de pierre Renaissance avec les lucarnes néo-gothiques, au sein d'un vaste parc à l'Anglaise de 90 hectares, conçu par le paysagiste Bussigny durant le Second Empire.

 

  La cohue et ses façades en colombage.

La cohue

* Au château est associé un petit manoir, la cohue, avec un subtil colombage en façade dont le premier étage est, comme beaucoup de construction de ce type, en surplomb par rapport au rez-de-chaussée.

* Cette cohue abritait jadis la salle de justice et le chartrier.

* Intérieurement, on y remarque un plafond dont les poutres sont ornées de motifs floraux s'entremêlant avec diverses armoiries.

 

 

Particularité normande

* Cette élégante cohue permet d'observer le soin que prenaient les constructeurs de l'époque pour protéger les fragiles façades en colombage des intempéries.

* Chaque niveau est en léger surplomb par rapport à celui du dessous. L'ensemble est protégé par une toiture en notable débord.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction d'un château fort.

* En 1418, durant la Guerre de Cent Ans, le château est rasé par les Anglais.

* A la fin du 15ème siècle, à la fin de la guerre de Cent-Ans, le château est reconstruit.

* Au 16ème siècle, le château est modifié dans le style de la Renaissance.

* En 1563, le château reçoit la visite de Catherine de Médicis

* En 1592, c'est le roi Henri IV (voir liste des rois) qui s'arrête au château.

* Au 17ème siècle, le château passe de mains en mains.
* Au 18ème siècle, le château est possession de plusieurs propriétaires successifs

* Au milieu du 19ème siècle, le château appartient au prince de Béarn. Son propriétaire le remanie selon une facture néo-gothique très en vogue à l'époque.

* Au début du 20ème siècle,le château appartient à la Duchesse (voir titre de noblesse) de Choiseul-Praslin.

* En 1920, la configuration exceptionnelle de cet ensemble n'échappe pas à l'ornithologue Jean Delacourt qui achète le domaine pour en faire un parc animalier en y acclimatant de nombreuses espèces d'animaux. Clères a ainsi trouvé sa vocation.

* Au 20ème siècle, le château devient la propriété du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est difficilement possible. La visite du parc animalier est payante, renseignez vous sur les horaires.

 

 

7 siècles de constructions se côtoient

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 20/12/2017 20:03

C lair est que je suis courroucée, ici.
L e fait qu’écrit soit de Messire M.J
E mpêche mon ire d’éclater, pour sûr.
R enfrognée suis-je en découvrant ces murs
E mplis d’Histoire, certes, mais point n’est-elle
S elon mon goût, car bien trop actuelle.

N e saurais-je dénigrer explications
O ù s’exprime de l’auteur une vraie passion.
R este qu’elle ne correspond mie au temps
M agique, à mes yeux, des siècles d’avant.
A i-je tenté de reconnaître pierres
N ous disant qu’antan paré pour la guerre -
D e Cent Ans, ou autre* - fut érigé
I mportant castel… Je me sens lésée…
E ncontre vous, ai-je rancune, Chevalier !

* je pense aux guerres médiévales bien sûr. Et j’ai bien lu que le castel a été rasé pendant la guerre de Cent Ans, reconstruit aussi et…fort réaménagé !

Le Chevalier Dauphinois 20/12/2017 20:27

* Haaa... ma mie (ceci est pour vous séduire)....
.... comme j'adore vos courroux !
* Je les devine, je les entretiens, je les sollicite.... Hihihi.
* Pour me faire pardonner, il y aura 3 articles cette semaine...... Mais les 2 autres seront ils "parfaits" ?..... Suspense !... Hihihi